3 février 2019

2019 en toute sérénité!

Je donnais des nouvelles à une amie récemment, et je lui ai dit qu’en ce moment, je m’efforçais surtout de « cultiver la sérénité ». 

Et c’est là que ça m’a frappé : Oui, j’en suis rendue à cette étape. Rendue au moment de ma vie où j’ai (enfin) compris que la sérénité (appelez-là aussi la paix ou le bien-être intérieur), cette fameuse chose que l’on recherche tant en espérant que ça nous tombe un jour dessus, eh bien, ça n’arrive pas tout seul.  

C’est chaque jour qu’on doit y travailler. Chaque fois qu’un contretemps survient, que quelqu’un nous énerve ou nous déçoit, qu’une situation nous donne envie de rager. Chaque fois que quelqu’un essaie de nous obliger à faire quelque chose qui ne nous convient pas. Chaque fois que la vie nous donne une claque sur la gueule. 

J’ai déjà mentionné que j’avais vécu une belle crise de la quarantaine, qui s’est (heureusement!) terminée il y a plusieurs mois. Ça arrive de même, cette affaire-là : ça te tombe dessus sans que tu l’aies vu venir (ou peut-être que oui?), et tu te retrouves dans un tourbillon de remises en question, tu te questionnes, tu cherches des réponses, et puis tu finis par trouver.  

En tout cas, moi, ça m’a fait ça.  

Et puis, il y a l’après. Cette impression d’avoir franchi une barrière quasi infranchissable, d’avoir survécu et de s’être retrouvée de l’autre côté. Impossible de revenir en arrière, il ne faut même pas y penser! Une fois qu’on a fait tout ce ménage en soi, qu’on a compris qui on était et ce que voulait faire avec le reste du temps qui nous est accordé, il ne reste plus qu’à appliquer nos bonnes résolutions.

Tiens, en passant : des résolutions, je n’en ai pas vraiment fait en 2019. J’ai essayé un peu (par habitude et convention sociale?), pour me rendre compte que je ne voulais en avoir qu’une seule : conserver mes acquis de 2018 pour mieux poursuivre en 2019. Faire en sorte de conserver mon équilibre, de faire des choix qui favorisent mon bien-être intérieur… et de m’éloigner au maximum de tout ce qui peut apporter l’effet contraire!

Et ça marche quand même bien, si je prends le pouls de ma situation actuelle. Malgré toutes sortes d’aléas de la vie (il en arrive tout le temps), la sérénité demeure au rendez-vous.

Oh! N’allez pas croire qu’il n’y a plus aucune explosion, aucune colère, aucune émotion! C’est juste que la relativisation se fait plus vite, que les solutions et/ou les constats se font plus facilement, les décisions aussi. 

Et chose certaine, je me choisis beaucoup plus qu’avant. 

Tout ceci étant dit, j’avais l’intention de vous écrire un billet de Noël (pas eu le temps dans la folie des Fêtes), puis un billet de nouvel an (pas fait non plus). Il est peut-être un peu tard, un 3 février, pour vous faire mes vœux de bonne année, mais je me donne le droit de le faire quand même.

Pour 2019, je vous souhaite à tous la santé, le bonheur et la sérénité! Si vous vivez des moments moins faciles, tâchez d’améliorer votre sort. N’ayez pas peur de vous questionner, de voir si vos choix passés vous conviennent encore, de vous demander quels sont vos rêves à l’heure actuelle (quitte à faire du ménage dans les vieux!). 

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. En fait, il n’y a que vous qui savez ce qui est LA bonne réponse. Et je vous souhaite (si ce n’est pas déjà fait) de la trouver.

Santé à tous, et au plaisir de vous croiser en 2019!

Aucun commentaire: