7 mai 2018

Retour sur le Congrès Boréal 2018

Bonjour à tous!

Houlala, mais quel Congrès Boréal nous avons vécu cette année, les amis!

Comme certains s'en souviendront peut-être, je n'étais pas présente au dernier congrès, alors je m'étais ennuyée de pas mal de monde. Même si j'en ai vu plusieurs dans les récents salons du livre, c'est toujours un tel plaisir de revoir des gens de la gang*! (Le mot "gang" étant pour moi synonyme de "grande famille qui ne cesse de s'agrandir"!).

Tania et moi avons vécu le weekend en totale harmonie avec nos envies personnelles et ce que nous voulions faire de cet événement. Nous n'étions pas obligées de nous suivre en tout temps, mais je dois dire que ça s'est fait de façon naturelle. Nous avons assisté ensemble aux tables rondes qui nous intéressées. Nous avons passé pas mal de temps à papoter dans la salle des ventes ou les couloirs. (Ah! Ce qu'on aime ça faire du social!) Nous avons partagé des repas avec des gens que nous apprécions. Aaahhh, quel beau weekend!

Au départ, je n'étais pas très tentée de participer au concours d'écriture sur place, mais Tania m'a convaincue de le faire. Et je ne regrette rien. Nous n'avons rien remporté, mais nous avons toutes deux reçu de bons commentaires de la part des membres du jury, ce qui nous donne très envie de poursuivre l'aventure avec nos textes respectifs.

En fait, à propos de ces textes (qui ne sont que des ébauches, on ne fait pas de miracles en  une heure - du moins, pas moi!!!), Tania et moi avons beaucoup discuté depuis notre retour du Boréal hier (nos fameux brainstormings mère-fille), et nous avons toutes deux une bonne idée de la direction où nous voulons les amener. Je pense que ça pourrait donner de bons résultats. On va travailler là-dessus, en parallèle avec nos autres projets.

Sinon, j'ai vécu deux aventures particulières ce weekend.

Tout d'abord, comme je vous l'ai dit précédemment, j'avais été invitée à participer au maltraitement de texte (tout un honneur!). Que de plaisir j'ai eu à rédiger mes bouts de textes! Je suis bien contente, pour cette première participation, d'être arrivée en deuxième place. Trop loin à mon goût par contre derrière Alain Ducharme (ce sacripant qui a encore gagné la partie, sa 4e victoire en 4 participations, mais bon, on l'aime quand même! - Meuuuuh oui, Alain, je t'adore!). Dave Côté était tout juste derrière moi, avec seulement un point de différence, donc on peut dire que nous avons pour ainsi dire terminé à égalité. C'était bien drôle, et c'est avec plaisir que je reparticiperai à l'aventure l'an prochain (si le Grand Organisateur le permet, bien sûr!).

Ensuite, j'avais été sollicitée pour animer une table ronde (ma toute première animation à vie) portant sur les débuts de certains auteurs (Ariane Gélinas, Talhì Briones, Patrick Sénécal et Jonathan Brassard). Considérant le sujet (qui visait évidemment à aider et à inspirer les auteurs présents dans la salle), je n'avais pas pu dire non, et je n'ai rien regretté. Par contre, j'avais fait une mise en garde à la personne qui m'avait recrutée : je serais Isabelle, la vraie Isabelle, et non pas un personnage inventé avec une image plaquée par-dessus son vrai visage (pour ceux qui ont suivi mes dernières interventions et qui ont lu entre les lignes, cette précision était très importante pour moi). Et on m'a confirmé que c'était bien correct. Si je me fie aux chaleureuses félicitations que j'ai reçues de plusieurs personnes (wow, merci!), je crois que ma manière de faire a été appréciée. Ce fut convivial, amusant et instructif. Chaque invité avait des choses très pertinentes à dire (j'ai vraiment été chanceuse d'avoir une aussi belle brochette de gens sur cette table ronde!), et nous avons manqué de temps pour aborder tous les sujets que j'avais en tête! (Mais bon, vu la vastitude potentielle du sujet, c'est un peu normal)

Ah, et durant le congrès, je me suis fait embarquer (après m'être longuement fait tirer l'oreille) dans une grande aventure qui s'échelonnera sur un an. J'ignore si je peux en parler ouvertement (je demanderai au responsable), mais disons que ça va occuper pas mal de mon temps, en demeurant tout de même correct dans mes aspirations personnelles et ce que je crois en retirer (expérience, compréhension accrue du milieu littéraire, réflexions à venir, etc.). Je ne voulais pas m'embarquer là-dedans sans avoir mûrement réfléchi aux divers aspects de la question, mais l'avis de certains amis, de même que la nuit de samedi à dimanche (à un hôtel où nous avons passé la pire nuit que j'aie pu vivre en hébergement, on pourra en reparler si vous voulez tous les détails) m'ont permis de pousser ma réflexion à fond et de me positionner. Donc, j'ai dit oui, et j'en suis heureuse.

Depuis hier, Tania et moi avons fait du brainstorming sur nos divers projets d'écriture. Car les événements sociaux comme le Boréal ont cet effet : on en ressort avec un enthousiasme et une énergie renouvelés, plein d'anecdotes et de bons souvenirs en tête, l'envie d'écrire à fond et aussi le goût de finaliser des projets! Nous avons toutes deux la tête dans les nuages aujourd'hui et il nous est très difficile d'être fonctionnelles.

Déjà le retour au travail demain, zut, il me semble que j'aurais pris une semaine de vacances pour profiter de ce merveilleux effet post-boréalien...

Un gros merci aux organisateurs, qui nous ont permis de vivre un aussi beau congrès. On se revoit à Sherbrooke l'an prochain, gang! (oui, oui, je compte bien y être!)



* Certains se rendront compte que j'utilise ici un peu plus de termes anglophones qu'avant. Je suis désolée si ça heurte certaines personnes, mais je tiens à préciser que ma recherche de naturel, dans diverses sphères de ma vie, me porte à utiliser des mots que j'emploie à l'oral dans ma vie de tous les jours. En espérant que ça ne heurte pas trop de sensibilités!

4 commentaires:

Prospéryne a dit…

Je vais surtout noter que j'ai raté ton atelier, alors que j'aurais vraiment aimé y participer. Dommage! C'est de la faute à Alain Ducharme, il m'avait obligé à assisté au speed panel...

Gen a dit…

Dans le tourbillon de la fin du congrès, j'ai même pas pu te demander comment avaient été les deux panels!

Contente que tu te sois amusée et que ça ait bien été!

Mais misère, qui raflera le titre à Alain?
(En même temps, qui veut du titre de celui qui écrit le plus mal? Pwahahahahahahahahaha!)

Prospéryne a dit…

Le speed panel? Je vais résumer simplement: j'étais avec Élisabeth et Geneviève...

Mais en effet, qui raflera le titre à Alain. Qui a le talent d'écrire aussi mal à part lui! :P

Isabelle Lauzon a dit…

A Prospéryne : Aaaaaaah, ce Alain, il fait vraiment exprès... Hihihihihi! Bah, tu te reprendras la prochaine fois, voilà tout! :)

A Gen : Super bien! On a eu bien du plaisir au maltraitement et je m'en suis bien tirée côté score, alors youpie! Et pour l'animation, ben coudonc, ça a l'air que j'ai bien fait ça (ma fille était ben ben fière). Et t'en fais pas pour Alain, après 4 victoires, il a décidé de faire une Dominique Michel de lui et il se retire du maltraitement de textes. Boooon, là, on va avoir une chance de gagner... ;)

A Prospéryne : Hahahaha! Pauvre Alain! J'espère que quelqu'un lui dira qu'on le taquine un peu par ici, question qu'il puisse rigoler avec nous! ;)