13 janvier 2018

Le "Journal de bord"

J'ai commencé, il y a quelques mois, à instaurer une nouvelle façon de faire pour mes projets : j''utilise maintenant un "Journal de bord".

Je peux même revenir en arrière et vous dire d'où m'est venue cette idée : lors d'un atelier donné par Geneviève Blouin, quand elle nous a parlé de la méthode du "flux de pensées". Je me suis alors dit que ce serait bien, de pouvoir noter mes pensées, mes réflexions et mes idées au fur et à mesure, pour chacun de mes projets (surtout pour les plus longs).

Parce qu'on le sait, parfois on a des idées et des concepts, mais ça évolue au fil du temps. Et si on ne garde aucune trace de nos réflexions, même si ça semblait clair sur le coup, éventuellement notre esprit en perd des bouts.

Bon, j'avoue que j'ai tâtonné un peu au début. J'ai instauré un "Journal de bord" plus global, pour tenir compte des projets qui m'intéressaient sur le moment et de tout ce qui me venait en tête à leur sujet, mais ça devenait trop lourd à gérer. Difficile de s'y retrouver dans ce fouillis!

En réalité, mon besoin était de me souvenir de tout ce qui m'était venu en tête lors de l'élaboration de chacun de mes concepts, et de pouvoir m'y référer plus tard. Alors, j'ai instauré le journal de bord par projet.

La méthode est bien simple :

- Dans le répertoire de notre projet, on se crée un fichier texte (Word en ce qui me concerne)
- On met comme titre "Journal de bord"
- On passe quelques retours et on met la date, et en-dessous on met nos réflexions, décisions, commentaires, doutes, etc. (ça peut être tout croche, ce n'est pas grave)
- On enregistre, et on ferme si on a fini
- Par la suite, dès qu'on a d'autres trucs à y ajouter, un met *** avant la date, et on ajoute du texte au-dessus

Ça donne à peu près ceci :


JOURNAL DE BORD

2018-01-13
J'ai eu telle idée aujourd'hui, à propos de tel personnage qui ferait tel truc, dans une scène qui permettrait de mettre en scène telle affaire.

***
2018-01-12
Je suis revenue en arrière et en effet, je vais oublier telle idée, et je vais plutôt repartir avec le concept initial, soit blablablabla.

***
2018-01-11
Je ne sais plus trop si je veux tel élément, parce que ça impliquerait tel trucmuche. Je doute que ce soit la bonne voie, alors il faut que je réfléchisse encore.

***
2018-01-10
Je commence le projet X, que je vise pour tel public et que j'aimerais soumettre à telle maison d'édition. (Et blablabla sur les thèmes que je veux aborder, pourquoi je veux l'écrire, le concept de base, etc.).


Bon, vous me direz que ça n'a rien de super original, et que n'importe qui peut se bâtir un fichier comme celui-là (vous le faites peut-être déjà?). Ou alors, qu'on peut mettre ce genre d'information dans un carnet (j'avoue que les carnets et moi, ça fait deux, je finis toujours par les mettre de côté!).

Quand même, je voulais vous partager cette méthode, parce qu'elle m'aide beaucoup dans mon processus. Depuis que je l'utilise, je ne perds plus les éléments de mes réflexions, et je suis plus à même de revenir en arrière si jamais le texte n'a pas bifurqué du bon côté (ça arrive, hein!).

Parfois, je me recopie des bouts de réflexions (qui peuvent être des dialogues, du texte bien écrit, je mets ce qui me vient sur le coup) dans mon manuscrit ou dans mon plan.

L'important avec mon journal de bord, c'est que je ne me censure pas, et que je n'essaie pas trop d'organiser mes idées, ce qui est très libérateur et générateur de créativité. L'ordre et la structure, ça viendra par la suite. Parfois, j'ai surtout besoin de me vider l'esprit, d'explorer les avenues possibles, de réfléchir à propos des conséquences de tel ou tel choix.

Oh, bien sûr, si je pars sur une lancée avec mon manuscrit, je laisse les outils de ce genre (journal de bord, plan, fiches de personnages ou autres) et j'écris! Quand ça va bien, on ne se bloque pas pour mettre de l'ordre dans ses fichiers de soutien, n'est-ce pas? Par contre, je trouve rassurant d'avoir accès à des outils quand je bloque ou que je ne sais plus où j'en suis.

Voilà, j'avais envie de vous partager cette méthode toute simple, qui m'aide beaucoup!

2 commentaires:

Gen a dit…

J'aime beaucoup cette méthode.

Dans le fond, je l'utilise depuis des années, mais dans mes carnets papier (parce que j'ai plus souvent accès à mon carnet qu'à un ordinateur dans la journée, puce oblige) ou alors sous forme de note à même mon plan (ou à la suite de mon plan). Tsé, moi j'aime ça tout mettre dans le même fichier! hihihihi!

Isabelle Lauzon a dit…

Alors que moi, j'ai besoin de tout compartimenter pour y voir plus clair! LOLOL

Mais au bout du compte, l'important c'est le résultat. Avant je ne notais pas nécessairement assez de choses, alors quand je retombe dans un vieux projet, il me manque des bouts. Ça devrait moins arriver à l'avenir! :)