2 janvier 2018

Et puis, l'année 2018, qu'est-ce qu'on en fera?

Bonjour à tous et BONNE ANNÉE!!!

Les rétrospectives de l'année 2017 et les objectifs pour 2018 abondent sur la blogosphère, et je m'en serais voulue de ne pas y contribuer moi aussi.

Je ne me lancerai pas ici dans une longue rétrospective de l'année 2017 (parce que ça ne correspond plus vraiment à ma philosophie de vie, qui est, en gros, de "laisser le passé derrière, vivre le moment présent au maximum et songer à tout ce qu'il y aura de beau dans le futur"), Mais quand même, il est toujours intéressant de faire un petit tour d'horizon.

Je dois dire que 2017 a été une année charnière en ce qui me concerne. Parmi mes acquis de 2017, le plus cher à mon coeur est que j'ai (enfin!) appris à mieux prendre soin de moi et à atteindre un bel équilibre dans les diverses sphères de ma vie.

Côté projets d'écriture, 2017 a vu la concrétisation d'un gros projet sur lequel je travaillais (en compagne de Geneviève Blouin et de Carl Rocheleau) depuis 3 ans, soit Écrire et publier au Québec : Les littératures de l'imaginaire. Ce guide pratique pour les auteurs fait son bonhomme de chemin, et des gens prennent la peine de m'écrire pour m'en donner de bons commentaires. C'est vraiment très apprécié!

Nous avons aussi eu le plaisir de voir le projet Horrificorama aboutir (15 histoires d'horreur, écrites par des auteurs différents). Là aussi, je reçois de bons commentaires de ma nouvelle (certains sont déstabilisés que je sois allée jusque-là, tandis que ma mère aurait voulu que j'aille encore plus loin! Hihihihihi! Sacrée maman...).

Côté nouvelles littéraires, j'ai publié Mnémose (Solaris #202), un texte très cher à mon coeur.

Ah, et j'ai tâté du côté du numérique avec un recueil autopublié sur Amazon, mais comme je le mentionnais dans un billet précédent, ça n'a pas donné des résultats probants. Je suis contente de l'avoir fait parce que je voulais voir si c'était une voie intéressante pour moi, et puis finalement bof, pas vraiment.

Et LA grosse nouvelle plate de 2017, qui n'est plus un secret (puisque Dominic Bellavance a mentionné la chose sur son blogue), c'est que l'aventure avec la maison d'édition Porte-Bonheur (avec qui j'ai publié 2 livres) est terminée. Pour les curieux, oui, c'était de cela qu'il s'agissait quand je parlais de "déboires avec un certain éditeur". Une nouvelle bien triste, et je profite de l'occasion pour transmettre mes sympathies à tous mes collègues auteurs qui, comme moi, ont subi des pertes dans cette aventure.

Malgré tout, rassurez-vous, 2017 s'est achevée pour moi dans une grande sérénité et une grande joie de vivre. Et si j'ai à me formuler des souhaits pour l'année 2018, c'est que ça se poursuive sur cette lancée!

Entre autres, j'ai hâte de voir quel sera l'accueil des éditeurs auxquels j'ai envoyé mon manuscrit pour mon projet F (développement personnel pour les femmes), dont j'ai déjà parlé ici. Ce projet-là est vraiment important pour moi (j'y pensais depuis plusieurs années), et j'espère qu'il saura trouver sa niche. Déjà, de l'avoir terminé et soumis est une grande étape de franchie.

En ce moment, Tania et moi travaillons fort sur notre projet de recueil en commun. J'espère bien que nous serons capables de le terminer avant son retour au cégep! Il restera à voir à qui nous décidons de le soumettre (nous avons quelques cibles en tête). Pour ce projet aussi, le plus important sera de l'avoir enfin concrétisé. Nous en parlions depuis des années (en y travaillant à petites doses), mais il était temps de nous y mettre plus sérieusement.

Et bien sûr, je pourrais continuer encore longtemps (il s'est passé plein de choses en 2017), mais le principal a été dit. Bien sûr, il y a plein d'autres projets sur la table, mais j'en parlerai lorsque ce sera pertinent.

À ce stade-ci, je n'ai pas de grosses résolutions ou d'objectifs bien ciblés pour 2018. Je souhaite simplement continuer d'évoluer en tant qu'auteure, en me faisant confiance et en veillant à concrétiser au maximum mes projets en chantier. Je continue avec les objectifs SMART dont je vous avais parlés, et ça se passe bien.

Mon gros défi, c'est d'appliquer cette méthode aux gros projets.

Parce qu'en fait, je ne vous ai pas dit toute la vérité : oui, j'ai un objectif en tête pour 2018 (et pour le futur). Et cet objectif, c'est d'oser plonger dans de plus grands projets. Des ROMANS (oui oui, avec des majuscules!). Jusqu'ici, j'ai restreint mon investissement de temps dans les projets de grande envergure, mais je suis bien décidée à oser davantage de ce côté.

Voilà, au plaisir de lire vos rétrospectives/vos objectifs sur vos blogues, et de vous croiser en 2018!

4 commentaires:

Émilie a dit…

J'aime :)

Isabelle Lauzon a dit…

:)

Gen a dit…

Go, plonge dans les romans!

Même si je te préviens : c'est jamais fini quand on pense que c'est fini! :p (On dirait qu'en cours de route, on perd l'ensemble de vue. Mais c'est pas grave, c'est le fun réécrire aussi! ... quand on sait quelle direction on veut donner à un projet! :p)

Bonne année plume-sœur! :)

Isabelle Lauzon a dit…

À Gen : Haha! Voilà qui promet bien du plaisir! Bonne année plume-soeur! :)