2 novembre 2017

Se fixer des objectifs

Bon, maintenant que notre livre Écrire et publier au Québec : Les littératures de l'imaginaire est sorti, j'ai l'impression d'être plus libre pour parler de divers aspects du processus d'écriture.

Que voulez-vous, je ne voulais pas répéter ici des trucs qu'on dit déjà dans le livre, question de ne pas me faire étrangler par Gen et Carl (Carl j'ai moins peur, mais je n'oserais jamais contrarier Gen, ça risquerait de faire trop mal! Hihihi!).

Par contre, à force de lire les billets de Gen à propos de divers aspects littéraires (elle en a publié plusieurs ces derniers temps, je les lis avec avidité), je me rends compte que je m'en faisais pour rien; il y a encore beaucoup à dire, et ça n'entre pas vraiment en conflit avec notre livre. C'est un bonus, le signe que notre réflexion se poursuit au-delà du livre (on a quand même travaillé là-dessus pendant plus de 3 ans, alors ça nous a permis de réfléchir et de faire évoluer notre pensée sur divers aspects, c'était inévitable).

On pourrait écrire bien des billets. En parler avec plein de gens pour confronter nos visions respectives. Écrire un tome 2... (heu, non, pas tout de suite hein!)

D'ailleurs, chacun de nos collaborateurs pourrait écrire à propos de sa vision personnelle. Il y aurait encore plein de sujets et sous-sujets à aborder. (éventuellement, un tome 2... non, Gen, pas taper! Hihihi!)

Ceci étant dit, j''ai envie de vous parler d'un sujet qui me tient à coeur : les objectifs.

Dans notre bouquin, on parle de l'importance terminer des projets (et pas juste d'en commencer des dizaines, sans jamais rien compléter). Mais comment on fait ça, au juste?

Terminer des projets, ça n'arrive pas par hasard. Oh! On peut bien écrire comme ça nous tente, et envoyer le fruit de nos entrailles (ben quoi, des fois c'est tout un boulot d'extraire ça de nos tripes) à des éditeurs, mais il y a tout plein d'étapes qu'il ne faut pas bâcler (dont la réécriture).

Déjà, c'est bien de terminer un premier jet. J'avoue que pour plusieurs de mes projets, j'ai eu la fâcheuse tendance de commencer, de m'amuser énormément, puis d'arrêter en cours de route, de douter, de recommencer, de tout revoir, de douter encore, de continuer un bout... Puis d'arrêter un moment donné, et de tomber dans un autre projet.

Tiens, je fais ça encore, à l'occasion. Pas toujours facile de dompter la bête créative, hein?

Heureusement, j'ai découvert il y a un certain temps les merveilleux objectifs "SMART" (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporel - mais d'autres définitions existent pour cet acronyme).

Le concept, c'est de se fixer des objectifs, avec des paramètres précis et des dates d'échéance.

Par exemple, je me suis rendu compte récemment que je m'intéressais (encore) à 4 projets à la fois, en donnant du temps à chacun quand ça me tentait. Oh oh... Même si je m'amusais beaucoup à butiner entre chaque projet, il y avait peu de chance que l'un d'eux aboutisse dans un délai raisonnable. J'aurais pu continuer ainsi longtemps, me perdre et ne jamais rien accomplir.

Alors je me suis fixée des objectifs SMART. Et là, j'y vois plus clair.

Voici un aperçu de la méthode que j'ai appliquée (si jamais ça vous inspire, vous pouvez vous y essayer!) :


  • Premièrement, j'ai créé un fichier Word et j'y ai mis mes 4 titres de projets. Pour chacun, j'ai écrit ce qui me passionnait là-dedans, pourquoi je voulais l'écrire et à quel point j'étais prête, en ce moment, à travailler dessus.
  • Ensuite, j'ai ciblé comme première priorité mon projet de développement personnel pour les femmes (le fameux projet "F", qui me passionne beaucoup et qui s'écrit quasiment tout seul, parce que ça fait longtemps que ça roule en arrière-plan dans ma tête). 
  • Puis, j'ai fait le tableau suivant :

PROJET : DÉVELOPPEMENT PERSONNEL POUR LES FEMMES

Étapes
Échéance
Faire des tests et me positionner sur le ton et la manière (concept)
6 novembre 2017
Revoir la table des matières au complet
13 novembre 2017
Avoir écrit un premier jet complet (et laisser dormir)
11 décembre 2017
Réévaluer la situation et débuter le retravail
15 janvier 2018

J'avais déjà un manuscrit assez complet pour ce projet, mais ma problématique du moment était que je n'arrivais pas à me positionner à propos de LA manière dont je voulais présenter ce que j'avais à dire. En me donnant une date butoir pour arrêter de tataouiner, voilà, j'ai pu me positionner pour de bon et passer à la prochaine étape. (échéance du 6 novembre réussie à l'avance, youpie!)

Ensuite, la fameuse table des matières. Après avoir reviré ça de tous les bords... je suis revenue à mon concept initial, en me traitant de tous les noms possibles, et en constatant qu'une fois de plus, la première idée était la bonne. L'art de perdre du temps dans toute sa splendeur (mais bon, d'accord, ce n'est jamais perdu, au moins je sais ce que je veux maintenant). (échéance du 13 novembre réussie à l'avance, re-youpie!).

Alors voilà, les 2 premières étapes ont (déjà) été réalisées. Pas mal en avance à part ça! C'est généralement ça qui se passe avec les objectifs SMART : une fois que je les ai fixés, mon cerveau sait sur quoi focusser, je suis motivée et ça roule tout seul!

Pour les autres projets, j'ai ciblé une nouvelle et le projet de recueil que ma fille et moi voulons écrire ensemble. J'ai commencé à établir un calendrier pour ça aussi. Certaines étapes peuvent se faire simultanément (ex. : des recherches sur un sujet donné, en parallèle avec de la création ou de la réécriture, ça permet de varier les plaisirs). Et j'ai mis de côté le gros projet "S", qui me demandera encore de la réflexion.

Ça a peut-être l'air compliqué, mais ça ne l'est pas tant que ça. L'important, c'est de garder en tête nos objectifs, et un bon truc est de se les afficher bien en vue, pour les voir souvent. Dès qu'on réussit une étape, on barre l'objectif (lâchez-vous lousse avec de la couleur ou du barbouillage pour que ce soit visuel), et on a l'impression d'avancer, c'est encourageant.

Bon, ce n'est pas tout ça, mais j'ai un premier jet à écrire, moi! De vous à moi, j'ai bien l'impression qu'il sera terminé bien avant le 11 décembre... (héhé!)

Bons objectifs à vous si vous décidez de vous lancer dans l'aventure!

2 commentaires:

Gen a dit…

Mouhahahahaha! Je suis redoutable! ;)

Ah, les objectifs SMART. Ils m'ont tellement fait suer quand on les utilisait au travail (parce que les boss ont toujours une vision du "temporel" qui diffère de la nôtre), mais... ben maudit qu'ils sont efficaces.

Oh et pour ton projet S, je suis tombée sur une manière de structurer ce genre d'histoire, faut que je t'écrive à ce sujet. (Ce sera dans mon prochain courriel, mais si jamais j'oublie, tu me le rappelleras!)

Isabelle Lauzon a dit…

Je détesterais qu'un patron me fixe des objectifs SMART (bien mieux de me les fixer moi-même, je suis tellement plus sévère, lolol), mais c'est une bonne méthode quand on veut avancer et arrêter de procrastiner.

Super pour le projet S, j'ai hâte de voir ça! J'ai quand même trouvé un concept que j'aime bien, mais tsé, quand t'hésite à plonger à fond dans un projet, c'est généralement que tu n'es pas satisfaite à 100 % et que mieux vaut le laisser mijoter encore un peu. Tes réflexions m'aideront sûrement! :)