25 mars 2016

Je ne suis pas du genre nostalgique, mais...

Ce matin, en voulant répondre à une jeune femme que j'aide dans son processus (longue histoire, ce n'est pas le sujet), il m'est revenu en mémoire des conseils de Pierre Chartray, avec qui j'ai correspondu à une certaine époque.

Ceux qui étaient présents dans ce temps-là (il y a quelques années) se diront sûrement "Oh boy, Pierre Chartray..."

Car oui, n'est-ce pas, nous sommes plusieurs à avoir été ébranlés par son décès. C'était un fichu bon gars, Pierre. Toujours prêt à aider les jeunes auteurs. À un an, deux ans près, s'il n'était pas tombé malade, c'est clair qu'on aurait essayé de faire des affaires ensemble (j'aurais été rendue là dans mon processus). Je l'aurais adoré comme éditeur, c'est clair!

D'ailleurs, je suis toujours abonnée à son blogue (http://edition101.blogspot.ca/). Parce que je n'ai jamais eu envie de l'enlever de ma liste. Parce que j'y ai, dans le temps, trouvé de bons conseils. Et aussi, parce que ça me rattache encore un tout petit peu à Pierre. C'était vraiment un bon gars.

Ce matin, j'ai fouillé un peu dans mes correspondances passées, et j'ai retrouvé ces fameux conseils que Pierre m'avaient transmis à une autre époque. Je m'apprête à les envoyer à la jeune femme en question.

Une sorte de geste du genre "passer au suivant". Ou alors, une façon de faire perdurer la mémoire de ce fameux Pierre Chartray, un homme unique qui est parti beaucoup, beaucoup trop tôt...

5 commentaires:

M a dit…

si tu savais à quel point je pense à lui souvent!

Isabelle Lauzon a dit…

Il y a eu Joël aussi, plus récemment... Je dois dire que Joël et Pierre ont été déterminants dans mon processus, il y a quelques années. De chics types, vraiment, qui manquent à beaucoup de monde... :(

Gen a dit…

Je peux pas m'empêcher d'avoir le coeur gros en lisant ton billet. Cher Pierre, il me manque à chaque fois que je m'installe derrière ma pile de Hanaken dans un salon.

Carl Rocheleau a dit…

Ouaip, c'est tout à notre honneur de rendre ce qui nous a été donné. Faut absolument qu'on se fasse un meeting cet été :)

Isabelle Lauzon a dit…

Héhé... :)