2 octobre 2015

Simak et son coup de masse dans mon front

Je suis en train de lire Demain les chiens, de Clifford D. Simak. Un classique de la science-fiction, qui m'a été chaudement recommandé.

Jusqu'ici, ça va très bien, j'aime le ton, je passe de bons moments de lecture. Et j'apprécie particulièrement les "notes" avant les "contes sur les humains" (comprendre ici, si vous n'avez pas lu, que les chiens du futur, une race évoluée, essaient de voir si les humains ont réellement existé ou si ce ne sont que des histoires pour les chiots).

Mais hier soir, hier soir... Ça a été plus qu'on bon moment.

Vous avez déjà vécu cette sensation, en lisant un livre... Vous savez, quand votre cerveau semble prendre de l'expansion, que ça fait "wooooooow" dans votre tête? Un vrai coup de masse.

Je crois bien avoir ouvert la bouche pendant ma lecture. J'étais bouche bée.

Ça s'est passé au 4e conte, pages 105 à 118 (édition Nouveaux millénaires, qui se trouve à être une collection, mais je ne trouve pas le nom de la maison d'édition... enfin, peu importe).

C'est l'histoire dans laquelle on parle de l'équipe qui cherche le moyen, pour l'humain, d'habiter sur Jupiter (sous une autre forme).

Wow. Juste wow.

OK, je poursuis ma lecture. Mais avant, je pense que je vais relire ce 4e conte. Déjà, j'ai relu la fin plusieurs fois hier soir. Mais je vais reprendre le texte en entier, tiens, pour mieux le savourer...

***
P.S. Vous savez, n'est-ce pas, qu'il se peut très bien que vous n'ayez pas la même réaction que moi à ce passage? Je suppose que les "wow", c'est peut-être un peu personnel... Mais fallait que j'en parle! ;)

2 commentaires:

Mario Tessier a dit…

Bonjour Isabelle,

Demain les chiens est un de mes livres préférés. Qui ne peut aimer le robot majordome, Jenkins, le fidèle compagnon des hommes et des chiens ? N'oublions pas que ces nouvelles, assemblées sous forme de roman, comportant tous ces thèmes science-fictionnels (modifications corporelles, évolution dirigée, mutations animales, portes interdimensionnelles, changements socio-économiques, etc.) ont été écrites entre 1944 et 1951, il y a 70 ans ! Bien que la grande majorité de ses oeuvres ne soit pas aussi solide que ce petit bijou, je te conseille également Au carrefour des étoiles et Dans le torrent des siècles.

Le chien demeure le meilleur ami de l'homme, même après la disparition de celui-ci.

Mario Tessier

Isabelle Lauzon a dit…

À Mario : Wow, merci pour ces informations! On m'avait aussi recommandé Carrefour des étoiles, mais je n'ai jamais entendu parler de Dans le torrent des siècles (prometteur comme titre!). Je l'ajoute sur ma longue liste bouquins à lire absolument! :)