28 juin 2015

Atelier long, me voici!

Cette année encore, je participerai à un atelier d'Elisabeth Vonarburg. Atelier long s'il-vous-plaît!

L'an dernier, pour cause de problèmes de santé (à ce moment-là, j'avais de gros problèmes avec des migraines récurrentes), j'avais choisi de faire l'atelier court. Et je dois dire que, malgré mon grand plaisir à y participer, mon constat à la fin (de même que celui d'Elisabeth) a été que j'étais plutôt rendue à l'étape de faire le long dorénavant.

La différence entre les deux atelier ne tient pas qu'au nombre de jours (2-3 pour le court, 6 pour le long), mais surtout à ce qu'on y fait. Alors que dans le court, on explore les narrateurs et on (ré-) apprend les bases, dans le long, on pousse plus loin la démarche, en compagnie de plusieurs habitués (qui nous foutent des complexes!), et on se questionne aussi (davantage, disons) sur la cohérence interne, on joue avec des textes plus longs.

Cette année, il fallait produire un texte (de SFFF, évidemment) d'un maximum 15 pages (interligne 1,5, marges de 3 cm de chaque côté). J'ai eu bien du mal à choisir mon thème, parce que seuls des projets pouvant (possiblement) mener à des romans m'interpelaient. Et il fallait vraiment que ce soit une nouvelle... Misère!

Il faut dire que je m'étais mis toutes sortes de contraintes : texte avec assez de matière à retravail pour y passer plusieurs jours, sujet qui m'intéresse assez pour ne pas avoir envie de le pitcher au bout de mes bras après un jour...

Puis est arrivé un événement dans ma vie (la femme d'un collègue, qui a l'âge de ma mère, qui a reçu un diagnostic de démence avancée, et qui a été placée dans un centre il y a quelques semaines...), qui a fait jaillir l'étincelle d'une nouvelle idée d'histoire. Ayant été l'une des confidentes de ce collègue, j'ai suivi les différentes étapes du processus (vraiment pas facile)...

Puis il y a eu le décès de Joël Champetier. Et en même temps, une personne très proche qui a reçu un diagnostic de bipolarité. Tout cela mis ensemble a généré des émotions, vous comprendrez bien... et un besoin d'extériorisation.

Alors cette idée d'histoire a pris de l'ampleur et est devenue un exutoire (ce à quoi l'écriture peut tout à fait servir, n'est-ce pas?). J'ai fait des tas de recherches pour essayer de comprendre comment les maladies comme l'Alzheimer et d'autres sortes de démence pouvaient agir sur le cerveau et l'individu, pour voir quels sont les types de mémoires et ce qui est affecté selon les cas. Puis j'ai inventé une nouvelle maladie, j'ai écrit le premier jet de mon histoire, j'ai retravaillé...

Et je dois dire que j'ai bien choisi mon thème : c'est tellement casse-gueule que je n'aurai sûrement pas assez de l'atelier pour en venir à bout! (rires)

Et, comme je l'avais pressenti, Elisabeth m'a déjà confirmé que j'avais choisi un contexte un peu trop lourd pour une nouvelle, et qui pourrait donner un bon sujet de roman... Misère, on dirait bien que je suis due pour écrire quelque chose de plus gros, moi, j'en arrive là avec toutes les idées qui me viennent!!! (Rires)

Les commentaires reçus jusqu'ici m'ont donné de bons indices sur ce qui doit être retravaillé. Il me tarde de m'y mettre!

Un grand merci à mon super conjoint qui me permet de partir aussi longtemps sans me culpabiliser. Je ne suis pas du tout inquiète : les enfants vont manger à leur faim, auront des vêtements propres à porter et rien ne changera dans leur train-train quotidien. C'est merveilleux, non? (Hé, j'ai travaillé fort pour en arriver là! Rires)

Décrochage total de ma vie pour la semaine à venir. Immersion dans le merveilleux monde littéraire. Ça va faire un bien fou!

4 commentaires:

Claude Lamarche a dit…

Bonne semaine. Confiance.

Gen a dit…

Bonne semaine! :) L'an prochain, je devrais vous rejoindre! (Deux années sans atelier, ça fait là!) Soignez-bien votre invitée surprise! :) (si j'ai bien compris ce que j'ai compris...)

Isabelle Lauzon a dit…

Merci Mesdames! :D

Et oui, tu as bien compris, Gen... C'est Valérie! Et en plus, on a le conjoint de Pascale!

Je ne veux pas t'écoeurer, mais on a bien du fun... Alors oui, essaie de venir nous rejoindre l'an prochain! ;)

Gen a dit…

Le conjoint de Pascale? En vrai là? lol! (c'est un être mythique : y'a pas grand monde qui l'a rencontré)

Ben oui, tu m'écoeures! lol! Et oui, c'est sûr que j'essaie d'y être l'an prochain (la puce aura presque 2 ans, alors ce serait envisageable, mais je suppose que ça dépendra du nombre de salons que j'aurai faits durant l'année et des vacances qu'il restera à mon chum)