10 août 2013

L'important, c'est pas la taille...

Depuis que Gen a mis en ligne son billet "L'important, c'est pas la taille, c'est ce qu'on fait avec", je cogite.

J'ai bien aimé son concept de dépenser nos droits d'auteurs pour des trucs conséquents, dont on va se rappeler ensuite.

Pour ma part, j'ai généralement mis mes droits d'auteurs dans le compte conjoint et ils ont servi à payer l'épicerie, les comptes courants, et sûrement quelques hôtels, congrès et livres, mais disons que je ne peux pas vraiment dire où l'argent est allé.

J'y ai réfléchi ces derniers temps et j'en ai parlé à mon chéri. Que pourrais-je faire de ces sous non planifiés, qui ne sont pas comptés dans notre budget et ne font pas partie intégrante de mon salaire courant?

Pour l'instant, on ne parle pas de montants faramineux. Ce n'est pas une question de sous, c'est une question de principe.

Pour commencer, j'ai pensé mettre tous ces sous dans un sous-compte à part et les accumuler... pour les mettre un jour sur l'hypothèque. Comme un cadeau à nous faire, pour raccourcir les années qu'il nous reste à payer. Mais chéri s'y est totalement opposé! Il veut que j'utilise ces sous pour moi, pour quelque chose de spécial (il est super, non?).

Cogite, cogite encore... Voilà, je crois bien avoir trouvé!

Bientôt, nous irons faire un tour en famille dans un chalet. Quelques jours à profiter de la nature, à pêcher et à relaxer. Et tiens, ce chalet n'est pas si dispendieux que ça. Et ils offrent la possibilité de louer pour 3 jours, 5 jours, 7 jours...

3 jours, ce serait bien. Pas trop contraignant. Et pas si cher que ça. Ce pourrait être ce chalet-là ou un autre. Ou une chambre d'hôtel avec cuisinette.

Je me vois déjà me payer un séjour pour moi, toute seule (ou avec une amie auteure qui aurait envie de partager les frais)... Écrire autant que je le souhaite, sans m'arrêter ou presque...

Parce qu'au fond, c'est ça qui me manque dans cette vie : le temps. Du temps pour être seule, dans mon coin, avec ma tête. J'écris par épisodes, à coups de 1, 2 heures à la fois, mais je dois toujours m'arrêter. L'atelier long de cette année, et l'atelier spécial que je m'étais fait avec Gen l'année d'avant, m'ont démontré à quel point ça pouvait être productif, de ne vivre que pour l'écriture l'espace de quelques jours.

Voilà, ce sera ça, mon projet : laisser les sous s'accumuler dans un sous-compte à part. Et lorsqu'il y en aura assez... Me payer quelques jours de vacances pour écrire!

C'est une bonne idée, non?  Je dois dire que ça m'enthousiasme beaucoup!

Ah oui, d'accord, je vais devoir publier quelques trucs avant, question d'obtenir lesdits droits d'auteur... ;)

12 commentaires:

ClaudeL a dit…

Très bonne idée.

Prospéryne a dit…

J'approuve, c'est une excellente idée! :D

Isabelle Lauzon a dit…

Merci Mesdames! J'ai l'impression que ce but-là me donnera la motivation nécessaire pour foncer un peu plus! :D

Gen a dit…

Bonne idée de projet!

Et, euh, tu parlais d'une amie pour partager les frais? ;)

Isabelle Lauzon a dit…

À Gen : LOL À qui penses-tu donc que j'ai songé en premier? ;)

Bon, faut attendre que je ramasse mes sous... Mais je te jure que ça se fera un jour! :D

Gen a dit…

@Isa : Ce serait génial! :)

Isabelle Lauzon a dit…

:D

Sébastien Chartrand a dit…

Excellente idée. J'adore le concept !

Isabelle Lauzon a dit…

À Sébas : Héhé! Si ça se trouve, l'idée va se propager! ;)

Chantal Moreau a dit…

Et accepterais-tu aussi une amie qui aurait envie de partager les frais, qui n'écrit pas vraiment, mais qui pourrait tricoter, broder, lire? :p

Hélène a dit…

Moi aussi c'est l'idée que le billet de Gen m'avait inspirée, une retraite d'auteure, seule (lire sans les enfants). Génial. Pour moi c'est la meilleure manière de progresser en seulement quelques jours.

Isabelle Lauzon a dit…

À Chantal : LOL Ça va faire des jaloux, ce chalet-là! ;)

Va-t-il falloir que je fasse passer des auditions pour choisir ma ou mes compagnes? Hihi!

À Hélène : Toi, tu es super bien placée pour me comprendre. On les adore, nos enfants, mais des vacances (de VRAIES vacances, je veux dire), ça fait toujours du bien à une maman... surtout quand elle est auteure en plus! ;)