10 juin 2013

En ce temps de nouvelles ordinaires...

Pour faire écho aux mauvaises nouvelles du côté de ma chère Gen... (une grande proportion de mes pensées vont vers elle en ce moment), j'ai moi-même eu le déplaisir de recevoir une nouvelle pas mal ordinaire vendredi dernier.

Après des mois de douleurs aux genoux, hanches, chevilles, pieds, mollets (si vous savez lire entre les lignes, ça a aussi fait partie des raisons qui ont motivé ma baisse d'intérêt pour l'écriture, vous savez, quand on souffre...).

Après des mois à perdre mon temps et à payer pour des séances de physiothérapie et de massothérapie, le tout sans obtenir de grand soulagement, à prendre des antidouleur en vente libre et à me badigeonner de crème à l'arnica pour mieux faire mes journées...

J'ai consulté un médecin spécialisé en médecine sportive et en 5 petites minutes, il croit avoir trouvé le bobo : "bascule des rotules".

Et d'après lui, ça signifie l'opération aux deux genoux. C'est ça qui est ça, il n'y a rien d'autre à faire.

Bon, après le choc initial (la première demi-heure, je ne l'ai pas trouvée drôle du tout), je suis passée tranquillement à la phase de l'acceptation. Ça fait des années que je souffre, que j'ai du mal à marcher aussi longtemps que les autres, que je me demande comment ça se fait que je sois aussi peu en forme et aussi mal en point après avoir fait un tout petit peu d'exercice.

Voilà, c'est "mécanique", comme le dit mon médecin. Et problème mécanique égale opération.

Bon, avec les médecins, j'en prends et j'en laisse. Surtout qu'il y a 7 ou 8 ans, un médecin m'a dit que mon problème de genoux, c'était dû à mes pieds et que je me suis ramassée à porter des orthèses pour rien, ce qui vient de m'être confirmé par mon médecin actuel (mais encore là, qui a vraiment raison?). D'ailleurs, ça n'a pas vraiment fonctionné et je les ai jetées après quelques mois, ces fameuses orthèses, alors...

Sur Internet, je vois d'autres sons de cloche, d'autres possibilités que l'opération. Là, je dois aller passer une radiographie et un scan, on verra ensuite. Vous pouvez être certains que je vais aller demander un deuxième avis avant d'accepter de me faire charcuter.

Et si le pire survient, si je dois être opérée, ça signifiera un beau 6 semaines de convalescence. Ça ne me tente pas, mais si ça peut faire en sorte qu'à 50 ans, je ne sois pas obligée de marcher avec une canne... (ce qui sera semble-t-il le cas si je ne fais rien), bien allons-y!

Il y a des choses pires que ça. Encore une fois, je songe à Gen. Et à plein d'autres personnes dans mon entourage.

Un jour ou l'autre, on finit par vivre des épreuves. J'en ai eu, j'en aurai d'autres. On n'a pas tellement le choix d'accepter, de foncer et d'agir au mieux.

Au moins, dans mon cas, avec notre beau système de santé, j'aurai le temps en masse de me faire à l'idée! Je n'ose même pas songer aux délais d'attente pour l'opération, si j'en arrive là... Bref, mes jambes n'ont pas fini de me faire mal! Mais bon, on finit par s'habituer à tout...

13 commentaires:

ClaudeL a dit…

Bon, coudonc, je sais bien que vous êtes des âmes-soeurs d'écriture, pas obligé d'être malades en même temps.

Bascule des rotules, première fois que j'entends cette expression. Ben tu n'as qu'à les faire basculer su'l'autre bord!
Me semblait que l'opération prothèse c'était pour les grands sportifs qui ont trop couru ou des arthritiques qui n'ont plus de cartilage entre les deux os de la rotule ou quelque chose du genre?
Si tu peux voir Rosen, Centre juif de Montréal, orthopédiste sportif. Ben j'sais pas s'il est sportif mais il est spécialisé dans les sportifs...
Bonne chance aussi.

Gen a dit…

J'vais dire comme ClaudeL : on était pas obligées de recevoir nos mauvaises nouvelles en même temps :p

Comme je t'ai dit en privé : bon courage ma belle. Si tu peux te sauver de l'opération tant mieux (et on me souhaite la même chose!), si tu dois y passer, ben... Des fois, faut ce qu'il faut.

richard tremblay a dit…

Bon courage, Isabelle. C'est vrai qu'avec les délais d'attente tu risques de passer sous le bistouri (s'il y a lieu bien sûr) après ton 50e anniversaire !

Isabelle Lauzon a dit…

À Richard : LOLOL Et vive le système de santé québécois! Merci quand même! ;)

Caro a dit…

Plein de pensées positives vers toi! Première fos que j'entaneds parler de ça aussi. :-/ j'espère qu'il y aura une option B!!

Sébastien Chartrand a dit…

En espérant que tout s'arrange pour le mieux, tiens-nous au courant.

Isabelle Lauzon a dit…

À Caro : À date, l'option B que j'ai vue, c'est de porter des orthèses de genoux sur une longue période, jour et nuit, sans avoir de garantie que ça va marcher...

Alors au final, je trouve l'opération pas si pire, comme option... :S (et ayant vu ma douleur quand mon physio essayait de faire des manœuvres pour replacer mon genou droit, ayoye, n'y touchez plus personne, ça veut pas se redresser, cette affaire-là!)

À Sébas : Oui, j'en reparlerai quand il y aura eu des développements! D'ici là, à quoi bon revenir là-dessus et me lamenter en disant que j'ai mal... C'est le cas depuis janvier et je n'en suis pas encore morte... je devrais survivre! ;)

Caro a dit…

Bonne chance et que tout se passe le plus vite possible! Notre système de santé sait parfois être chiant avec ses délais démesurés, mais parfois il fonctionne correctement.

Isabelle Lauzon a dit…

À Caro : Bien, pas vraiment le choix d'y aller avec le système de santé : un de mes collègues m'a dit qu'un genou, ça coûtait 5 000 $ au privé... Pas vraiment 10 000 $ à dépenser là-dessus de mon côté! ;)

Hélène a dit…

Bon courage Isabelle, ça doit être souffrant! J'espère que tu trouveras une solution qui te conviendra, sans y laisser ni la santé, ni tes jeunes années, ni ton portefeuille!

Isabelle Lauzon a dit…

À Hélène : Bah! Je me dis qu'en étant conservatrice, je peux espérer avoir des genoux de petite jeune à l'âge de 40 ans... Ça va être un beau cadeau! ;)

Valérie Larouche a dit…

Pauvre Isa... :( C'est pas cool, je sais ce que c'est, j'ai été opérée dans une cheville. Mais dans mon cas, c'était seulement UNE jambe dans le plâtre... Je pense à toi ! Et je ne sais pas si ça va t'encourager, mais pour moi, l'attente pour être opérée n'a été que de deux semaines... En espérant que tout soit rentré dans l'ordre rapidement !

Isabelle Lauzon a dit…

À Valérie : Oups! Désolée pour le délai à te répondre!

Ouin, merci de ta sollicitude... Écoute, je suis prête mentalement, là, après des mois (années) de douleurs. C'est plate, mais si ça peut faire en sorte que ce soit mieux après... Allons-y!

M'étonnerait que le délai soit aussi court que deux semaines, par contre, c'est pas une urgence mon affaire et il y a des gens qui attendent des mois, des années pour ça... Enfin, ce sera ce que ce sera, je suis prête à foncer dans le tas! ;)