6 mars 2013

Le problème contraire

Dans son billet du jour, Gen parle du ralentissement de sa cadence d'écriture, qui serait selon elle directement relié à l'espacement récent de ses billets de blogue. Elle y dit que si elle ne s'assoit pas devant son ordinateur pour écrire un billet, bien souvent, elle n'écrit pas.

C'est drôle, je vis un peu le "problème" contraire en ce moment. Si l'on peut appeler cela un problème.

Ces dernières semaines, j'ai beaucoup travaillé sur mon projet de série jeunesse S, tome 2, que je viens d'ailleurs de soumettre à des éditeurs avec le tome 1 révisé (On verra ce que ça donnera! Je n'ai pas d'attentes irréalistes). Un beau projet que j'ai partagé avec ma fille de 14 ans, souvenir que je chérirai longtemps. Après avoir fait partie de mon comité de lecteurs pour le tome 1, elle a été ma seule lectrice pour le tome 2. En effet, nous avions envie toutes les deux de vivre cette expérience mère-fille et je n'ai aucun regret. Voyez-vous, j'avais envie de m'affranchir quelque peu de ma "dépendance" envers les lecteurs. Envie de me lancer dans un projet, avec ma vision des choses (légèrement nuancée par ma fille, qui est tout de même capable de critiques sévères, adolescence oblige!), puis oser laisser partir mon "bébé" dans la jungle littéraire... et laisser un éditeur éventuel juger de son potentiel. Folie ou inconscience? On verra bien!

J'ai aussi travaillé à la révision d'une nouvelle littéraire qui sera publiée d'ici quelques mois (ma bonne nouvelle top secrète d'il y a quelques semaines et dont je ne dévoilerai pas encore la teneur, désolée pour les curieux, hihi!).

J'ai aussi écrit le premier jet d'une nouvelle pour un projet collectif, qui mijote en ce moment dans un recoin de mon cerveau. Je vais bien finir par trouver le bon narrateur pour la présenter, celle-là!

Je retravaille en ce moment une nouvelle littéraire qui a reçu un accueil favorable, une sorte de "peut-être", dépendant du résultat de ma réécriture.

Tout cela pour dire que plus j'écris, plus je suis dans ma bulle de projets, moins j'ai l'impression d'avoir des trucs intéressants à écrire ici!

Peut-être est-ce dû à l'hiver qui n'en finit plus.

Ou à mon 20 minutes d'exercices de physiothérapie que je dois faire deux fois par jour (je suis en traitement présentement pour mon dos et mes genoux, qui me font souffrir). Le temps, je ne l'invente pas, je le prends où je le trouve. Il faut toujours couper quelque part.

Peut-être aussi est-ce dû à ma petite vie tranquille de mère de famille et de secrétaire, qui n'a rien de bien excitant à raconter ces temps-ci. Vie merveilleuse et remplie de bonheur au quotidien, mais sans montagnes russes ou nouvelles extraordinaires à raconter. Ah! Nous avons acheté de nouveaux divans pour remplacer les anciens, qui accusaient un peu trop leurs 17 ans... Ça vous intéresse? (rire moqueur ici)

Bientôt, il y aura le Congrès Boréal et ses inombrables joies. D'ici là, je garde le cap pour mes projets en cours. Et je rêve à ceux du futur... Comme j'aimerais avoir davantage de temps pour pouvoir les écrire dès aujourd'hui!

J'écris autant que je le peux, parce que je crois que c'est ma voie. Je ne parle pas ici de publications, d'argent et de célébrité (imaginez ici mon sourire en coin!). Non, je parle de ce que je suis, de ce dont j'ai besoin pour être comblée : Raconter mes histoires. Espérer pouvoir les partager avec les autres. Pour le reste... il y a les bons coups et les moins bons. Les réussites et les non-réussites (je ne dis pas échecs, car les refus, il ne faut pas voir ça comme un échec en soi).

Et me souvenir de mes buts premiers, lorsque j'ai décidé, il y a 7 ou 8 ans, de me lancer dans l'écriture. Ces buts, les voilà (que de souvenirs!) :

1. Me sortir de la tête toutes les histoires qui y virevoltaient et me hantaient à toute heure du jour et de la nuit et menaçaient de me rendre cinglée. (But atteint! Je peux désormais conduire mon véhicule plus prudemment et me concentrer sur la route!)

2. M'aider à me réaliser en tant que personne et à m'exprimer. (But atteint! Je ne suis plus la même qu'à l'époque et l'écriture m'apporte beaucoup, beaucoup plus que je ne l'escomptais!)

3. Être lue. (But atteint! Avec ce blogue, avec les publications à mon actif, sans oublier les lecteurs de mes comités de lecture!)

4. Gagner au moins 100 $ dans ma vie d'auteure. (But atteint! Il y a longtemps d'ailleurs!)

Voilà, je retourne à mes projets en cours. Je vous souhaite une excellente journée... Ou une excellente semaine... Ou un excellent mois, dépendant de la date à laquelle je déciderai de repasser par ici!

Et si vous vous ennuyez de moi (on ne sait jamais!), n'hésitez pas à m'envoyer un courriel pour jaser! ;)

Aucun commentaire: