22 novembre 2012

Donc, je suis un "daishô"!

Ah oui! C'est vrai, j'avais promis de vous parler de la surprise que m'a faite Gen, dans son Hanaken II - L'ombre du daimyô.

J'ai attendu un bon bout de temps avant de tenir enfin ce roman entre mes mains! Je voulais l'acheter directement de l'auteure, face à face, et non pas dans une librairie anonyme... L'occasion s'est donc (enfin) présentée au Salon du livre de Montréal.

En ouvrant la première page, j'ai eu toute une surprise! Attendez, je vais vous reproduire ce que Gen y écrit, au vu et au su de tous les lecteurs qui feront l'acquisition de son livre :

"À Vincent et Isa, précieux daishô"

Pour vous, ce ne sont peut-être que quelques mots, mais ils sont particulièrement chers à mon coeur (comme cette chère Gen, d'ailleurs!).

Gen m'a expliqué que le "daishô" représente l'ensemble formé par le katana et le wakisashi, les deux sabres du samouraï, ses armes indispensables. L'un est long, l'autre court... Sachant que Vincent est plutôt grand, devinez qui est la courte? ;)

Merci, plume-soeur! ;)

Ah! Au fait, Gen, ma fille a terminé depuis déjà plusieurs jours de lire Hanaken II... Et elle compte bien le relire bientôt. Elle m'a promis de te faire ensuite ses commentaires par courriel! Petit indice : elle a adoré! Pauvre toi, tu as déjà de la pression pour écrire le troisième... ;)

5 commentaires:

Vincent a dit…

Haha! Je ne m'étais pas arrêté à pensé qui était qui dans le daisho, c'est comique. :p

ClaudeL a dit…

Et tout ce temps-là, elle ne t'a rien dit? Belle émotion à vivre.

Gen a dit…

@Vince : Lol! Pourtant, c'était assez évident! ;p

@ClaudeL : Ben non, je voulais lui garder la surprise.

@Isa : Ça me fait plaisir chère plume-soeur! :)

Et pour Cocotte et Hanaken II... Molo la pression là! :p

Hélène a dit…

Belle surprise qu'elle t'a réservée.

Isabelle Lauzon a dit…

À Vincent : Me semble que c'est toi qui as le beau rôle là-dedans, mais bon... On prend ce qui passe! LOLOL

À ClaudeL : Gen est une véritable cachotière quand elle le veut... elle surprise, en effet! :D

À Gen : Hihi! Voyons, tu sais très bien qu'on ne te met pas de pression... On veut juste que tu te grouilles de l'écrire, ça presse, et que ça saute, c'est tout! ;)

À Hélène : Oui, n'est-ce pas? :D