12 septembre 2012

Détachement

J'ai accroché sur un passage récemment, dans le recueil L'homme bicentenaire, d'Isaac Asimov (oui, encore lui!). Et je tiens à conserver ce passage ici, pour pouvoir m'y référer au besoin.

Parce qu'à mon avis, cette pensée exprime en elle-même l'ultime détachement. Ou peut-être, la vision de celui qui n'attend plus vraiment les nouvelles, les succès, la reconnaissance. Celui qui a appris à profiter du moment présent.

Facile, me direz-vous, pour le grand Asimov, qui n'avait plus rien à prouver. Tout de même, j'admire ce détachement et je souhaiterais être un jour capable du même.

Voici donc ce passage, tiré de L'homme bicentenaire, page 228 :

"En fait, mon intérêt principal est d'écrire. La vente ne représente que peu d'intérêt, et ce qui se passe après, presque aucun."

Apprendre le détachement. Ne plus attendre. Écrire, tout simplement.

Mais vous savez quoi? Je crois cette vision est à ma portée. Peut-être pas tous les jours de ma vie, mais je peux certainement viser un certain détachement face à mes projets.

Cesser de me poser des questions en cours d'écriture. De me remettre en doute, d'hésiter, de freiner, de m'inquiéter, d'avoir peur du résultat, de me trouver mauvaise, de craindre l'opinion d'autrui.

Peu importe le résultat, je pourrai toujours le retravailler. Et si les refus surviennent, il me faut me rappeler qu'ils ne représentent pas la fin de tout.

Jusqu'ici, j'ai vécu de beaux succès et quelques échecs. Et au final, qu'importe, j'écris. J'écris d'abord pour moi. Puis pour ma fille. Puis pour tous ceux qui ont envie de me lire.

Merci, Monsieur Asimov, pour cette remise en perspective.

Merci surtout à ma belle grande fille, qui me pousse à écrire ma série jeunesse, et ce, peu importe mes doutes, mes remises en question et mes hésitations. Au pire, comme elle le dit si bien, je l'aurai écrite pour elle. (et pour moi aussi un petit peu, tout de même!)

Et ça, c'est peut-être fou, mais ça me suffit. C'est suffisant, non?

4 commentaires:

Gen a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Gen a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Gen a dit…

Bon, j'ai répondu ici ce que je voulais dire chez Prospéryne! Pas fort ça! :p

Et là Bibitte bug et je n'arrive pas à effacer mes commentaires... Veux-tu le faire pour moi Isa?

Lolol!

Dans un autre ordre d'idée, oui, l'important c'est d'écrire!

Le reste (salons, etc), ça finit juste par nous bouffer du temps d'écriture à la longue!

Isabelle Lauzon a dit…

Tiens, ça semble avoir fonctionné de ton côté finalement, les messages ont déjà été effacés! :)

Pour ma part, le problème, ce ne sont pas les salons (pas encore), mais plutôt mes éternels doutes et remises en question... Va falloir que je mette une bonne fois pour toutes les points sur les "i" à mon narrateur intérieur!!! ;)