11 septembre 2012

Asimov le grand



Dernièrement, j'ai lu deux livres d'Isaac Asimov : le roman "Les dieux eux-mêmes" et le recueil de nouvelles "L'homme bicentenaire".

En toute honnêteté, je suis tout à fait incapable de vous dire si j'avais déjà lu du Asimov auparavant. D'accord, je ne crois pas que j'en aie eu la chance ou l'occasion (arrêtez, ne sortez pas tout de suite vos fourches et vos pieux!!!).

Milles excuses, Môssieur Asimov, mais trop souvent, dans mon ancienne vie, j'ai lu les bouquins qui me tombaient sous la main, sans vraiment les chercher, sans vraimer voir plus loin que le bout de mon nez... Je commence à peine à découvrir les véritables trésors de la littérature. Laissez-moi une chance! ;)

Bon, comme la plupart des gens je pense, j'ai vu le film "L'homme bicentenaire", tiré de la nouvelle d'Asimov. Et bien sûr, je connais aussi "I, Robot" *, avec Will Smith. Deux films que j'ai apprécié et que j'ai plaisir à revoir de temps en temps.

Mais du côté littérature, quelle découverte, mes amis, quelle découverte! Et lorsque je découvre, je partage. Il y a certainement quelqu'un, sur la planète, qui n'a jamais lu Asimov... Non? Suis-je la seule? (Quelqu'un, manifestez-vous! Hihi!)

Quelques commentaires sur mes lectures :

Les dieux eux-mêmes

Tout d'abord, "Les dieux eux-mêmes", qui m'avait été chaudement recommandé, si ma mémoire ne me fait pas défaut, par ce cher Ermite (Richard Tremblay), comme étant "le meilleur roman d'Asimov". Je n'ai pas suffisamment lu de romans de cet auteur pour être en mesure de me prononcer, mais seigneur, quelle oeuvre!

Le roman se situe vers l'an 2070 et se divise en trois parties bien distinctes :

- La première parle de l'invention de la Pompe à électrons;

- La seconde (merveilleuse, incroyable et renversante, en tout cas pour cette lectrice-ci) nous plonge dans un para-univers peuplé de solides et de liquides;

- La troisième nous transporte sur la lune.

Pour ma part, la seconde partie à elle seule aurait suffi à me combler. J'en ai été soufflée! Décrire ainsi un univers si différent du nôtre, peuplé de créatures étranges, et nous faire ressentir toute la force de leurs drames, de leurs émotions... Un seul mot me vient à l'esprit : WOW!

L'homme bicentenaire

Comme je le mentionnais plus haut dans ce billet, un film a été produit à partir de la nouvelle titre de ce recueil. J'ai lu avec un grand plaisir l'histoire d'Andrew, légèrement différente de ce qui nous a été présenté au grand écran, surtout en ce qui a trait à la fin.

Mais s'il y a une nouvelle de ce recueil qui me restera longtemps à l'esprit, c'est "Étranger au Paradis". Cette histoire met en vedette deux frères, issus du même père et de la même mère, une honte semble-t-il dans l'univers futuriste que nous offre Asimov. Alors que les deux frères font tous les efforts possibles pour éviter de se rencontrer, ils se voient contraints de travailler sur un projet commun : la création d'un robot muni d'un cerveau, destiné à aller sur la planète Mercure. J'ai particulièrement apprécié la subtilité de la relation entre les deux frères, mais lorsque je suis arrivée à la fin de l'histoire... Au moment où le robot, qui était si maladroit sur la Terre (car non conçu pour notre gravité terrestre), découvre Mercure, la planète pour laquelle il a été conçu... La description de la découverte de ses sens, de la chaleur du soleil, de la liberté de courir dans ce paradis qui est désormais le sien... Quelle bonheur, quelle merveille! (N'est-ce pas, pour ceux qui l'ont lu?)

Vous aurez sûrement compris que je suis maintenant vendue à Asimov. Vous pouvez être certains que je serai une abonnée fidèle à ses oeuvres au cours des prochains mois. Je regrette, oui, je regrette de ne pas l'avoir découvert avant, mais que voulez-vous, je ne peux pas tout faire ni tout accomplir dans cette vie, il faut bien que je m'en garde pour la prochaine! (Si vous croyez à la réincarnation, bien sûr! Pour ma part, je n'ai pas encore pris position dans ce dossier!).

Mais vous, dites-moi, que pensez-vous d'Asimov? Le connaissez-vous, aimez-vous ses oeuvres?

Et surtout : avez-vous certains de ses bouquins à me recommander? (Tant qu'à faire! Hihi!)
***
Note : Un billet intitulé "Erratum???" a été mis en ligne à une date ultérieure, pour préciser le contexte du film "I. Robot", qui ne découle pas vraiment d'une nouvelle d'Asimov. Plus de détails ici (lisez les commentaires judicieux de Joël Champetier et Geneviève Blouin).

7 commentaires:

Hélène a dit…

Ah! Me voilà bien seule maintenant dans le club de ceux qui n'ont pas encore lu Asimov. Ça donne le goût, mais comme tu dis ça prend du temps tout ça! Le jour viendra sans doute.

Gen a dit…

Héhéhé! Moi j'ai tété du Asimov avec le lait maternel j'pense! ;) (mon papa était un fan)

L'historienne te recommande "Fondation", évidemment (c'est l'histoire d'un type qui invente la psycho-histoire, science historique permettant de prédire le futur) et les quelques romans suivants du cycle (mais un moment donné, on se tanne).

À part ça, tous les romans et nouvelles concernant les robots sont excellents! Ils sont paru sous différents titres, dont "Les robots". (la recette : croisez les trois lois de la robotique avec la loi de Murphy - ce qui peut aller mal va aller mal - et riez du résultat! ;) Surtout, évidemment, ceux mettant en vedette la robopsychologue Suzan Calvin.

Si je me souviens bien, j'avais aussi beaucoup aimé "Cailloux dans le ciel", histoire de l'avenir de notre planète qui ressemble de moins en moins à de la science-fiction.

Bonne poursuite des découvertes! :) (ce qui est bien avec Asimov, c'est qu'il a tellement écrit que j'ai même pas encore fini de faire le tour de sa production! c'est pas toujours super, mais le niveau général est quand même très élevé!)

Prospéryne a dit…

Personnellement, je te recommande le recueil des Chrono-Minets. Ok, d'accord, je l'ai lu d'abord parce qu'il y avait minet dans le titre, mais c'est plutôt un recueil très varié, montrant tous les genres qu'il a exploré. Et entre les nouvelles, on suit l'histoire de la création de chacune d'entre elles et aussi, un peu, de la vie personnelle d'Asimov. J'ai trouvé ça fascinant. J'ai lu Fondation, mais j'ai trouvé ça un peu long par contre.

Isabelle Lauzon a dit…

À Hélène : Hourra! Hourra! Je n'étais pas la seule! ;)

Bien, si tu veux découvrir l'univers d'Asimov, je te conseille de commencer par un recueil de nouvelles. Ce n'est pas trop long et on peut avoir un aperçu de son registre et de son génie! :)

À Gen : Ah! Là, c'est sûr que tu as eu un net avantage par rapport à moi! Mon père ne lisait pas du tout et ma mère... lisait des romans Harlequin. Je dois travailler fort pour récupérer mon handicap... ;P Cailloux dans le ciel, je prends en note, merci!

À Prospéryne : Chrono-minets, c'est drôle et intrigant comme titre! Hihi! Oui, Asimov parle aussi de son parcours et surtout, des raisons qui l'ont amené à écrire les nouvelles de L'homme bicentenaire. J'ai beaucoup aimé ces passages où il se livrait. J'ai entendu parler de Fondation, je m'y mettrai sûrement, mais je pense plutôt viser ses trucs plus petits pour commencer, question d'en lire un maximum. :)

Anonyme a dit…

Trois bons souvenirs:
La Fin de l'éternité
Les Cavernes d'acier
Face aux feux du soleil

Joël Champetier

Isabelle Lauzon a dit…

Merci Joël, je prends ces titres en note!

Seigneur, j'ai l'impression que toute une vie ne me suffira pas pour découvrir l'ensemble de l'oeuvre d'Asimov!

Caro a dit…

Bonjour,

Avec un peu de retard je dois avouer que je n'ai jamais lu d'Asimov par contre j'ai connu une personne qui a lu beaucoup de ses livres.

À placer dans ma liste,un jour.....