1 août 2012

L'atelier maison

Il n'y a pas à dire, cet atelier d'écriture avec Gen fut une grande réussite!

Pour répondre à ClaudeL, qui s'interrogeait sur notre mode de fonctionnement (et sûrement aussi, sur notre capacité à demeurer concentrées sur notre tâches, nous qui sommes notoirement connues comme étant deux volubiles aguerries! Hihi!), voici comment nous avons procédé :

- Vendredi après-midi (début : 14 h) : Écriture dans un café : nous étions assises sur des chaises de bois (inconfortables), en biais, chacune devant notre mini. Un, deux, trois, partez, interdiction de se parler pour les 2 heures suivantes (ce fut notre mode d'opération durant tout l'atelier). Musique de fond plutôt éclectique, mais je l'oubliais la plupart du temps, car j'étais plongée dans mon premier jet.

- Vendredi soir : Écriture dans le bureau chez Gen, chacune bien calée dans un fauteuil de cuir. Quelle séance, mes aïeux, quelle séance! 3 heures d'écriture sans arrêt, dans une atmosphère magique, baignée par Loreena McKennitt (une découverte en ce qui me concerne, mon prochain achat de musique!). Après la séance, je n'arrive pas à m'endormir, les idées me tournent encore dans la tête longtemps après...

- Samedi matin (après 5 heures de sommeil à peine en ce qui me concerne) : Écriture dans le salon (toujours chez Gen, hein, pas besoin de le dire tout le temps!). De mémoire, un bon 3 heures d'écriture là aussi. Nous terminons chacune officiellement le 1er jet de notre nouvelle!!!

- Samedi après-midi : Échange de textes. Vincent (douce moitié de Gen) s'est porté volontaire pour commenter lui aussi. Comme c'est stressant, de savoir que l'autre, juste à côté, est en train de commenter NOTRE texte! Comme ses doigts qui courent sur le clavier nous énervent! Hihi! On se renvoie nos textes par courriel et c'est parti pour une séance d'échanges de vive voix sur les points à améliorer. L'une de mes parties préférées de cet atelier, où je reçois plein de questions et de commentaires constructifs, qui m'obligeront ensuite à revoir mon plan de départ, à couper, à rafistoler, à jouer avec mes blocs de construction, à plonger dans la tête des personnages, à revoir la fin... Merveilleux!!! Hihi! Je l'ai toujours dit, en moi sommeille une sadique...

- Samedi après-midi (fin) : Gen et moi retravaillons nos nouvelles à partir des commentaires reçus. Je sacre à peu près tout le temps (intérieurement et parfois, ça sort tout seul...). J'arrive à reconstruire la trame pour établir la tension souhaitée. Je suis contente de mon travail, même si je sais qu'il me reste encore du boulot pour aboutir au résultat voulu. Impossible de terminer dans le cadre de cet atelier, mais je jubile quand même!

Fin de l'atelier : Samedi, 18 h 30

Et hop, dans le métro, puis ma voiture, puis retour à la maison. Épuisée sans bon sens de ce weekend fort productif, où nous avons consacré 12 heures chacune à notre écriture.

Pour la suite, nous verrons bien si ce texte sort un jour quelque part... (celui de Gen, c'est sûr et garanti, foi de fan numéro 1!)

De toute manière, je peux dire : Tope là, Gen, mission accomplie! Il faudra s'en refaire, des ateliers comme celui-là!

9 commentaires:

Vincent a dit…

J'ai bien aimé participer un peu. :) J'aime bien commenter des textes en chantier.
Et je confirme que ça travaillait fort! Ça ne discutait pas du tout pendant les séances de travail.

Hélène a dit…

Félicitations pour votre belle session de travail productif. C'est génial! Lorsque je sors avec ma partenaire de travail dans un café, on s'assied en biais mais on a tendance à s'interrompre tout le temps pour bavasser, mais ça change le mal de place. Pour ce qui est de Loreena, je l'écoutais beaucoup à un moment donné, il y a plusieurs années, depuis-pu capable! Elle chante très aigu par moments et ça me tape sur les nerfs. Et j'ai à peu près tous ses albums! Le goût va peut-être me revenir un jour...

ClaudeL a dit…

Félicitations. Vraiment, sachant en effet votre réputation... je suis épatée que vous ayez tenu le coup. Vincent préparait-il les repas?

Vincent a dit…

@ClaudeL: Euh, si j'avais préparé les repas, nous serions probablement tous (au choix):
1- Morts de faim
2- Morts empoisonnés
3- Morts dans une explosion
Donc, non. :)

Gen a dit…

Le truc a vraiment été de se dire : ok, là pour les deux prochaines heures, on bosse en silence.

Aux repas, on s'accordait des pauses-placotage.

Et Vincent avait déjà la tâche de se déguiser en courant d'air, le pauvre, alors j'allais pas en plus l'assigner aux fourneaux (sans compter les risques habituels qu'il souligne).

Je sais pas si ma nouvelle paraîtra bientôt, mais là avec la deuxième ronde de commentaires reçus par courriel, j'ai bon espoir!

Isabelle Lauzon a dit…

À Vincent (sur le 1er commentaire) : Merci de confirmer le tout publiquement! J'avais peur que les gens ne nous croient pas... lol

À Hélène : Ah non alors! Pas de placotage durant la période allouée à l'écriture! Mais un truc : donnez vous un 1 h 30, 2 h d'écriture, puis une pause cédulée à l'avance. Jasette à la pause, on s'étire, on se détend... et on retourne bosser tout de suite après! Allez, allez, discipline! ;)

Pour Loreena, je connaissais certaines de ses chansons, évidemment, mais sans savoir le nom de l'artiste. Et j'ai découvert de belles mélodies... Pour ma part, c'est de Enya que je commence à me lasser un peu, alors un peu de "nouveauté", ça va faire du bien! :)

À ClaudeL : Hihi! Comme tu vois, Vincent t'a répondu lui-même... Je suis sûre que Gen et lui exagèrent un peu, mais ils semblent tous deux craindre ce que ça pourrait donner comme résultat, Vincent aux fourneaux... Alors je n'ai pas pris de chance! ;)

À Vincent : En effet, merci au ciel, tu n'a pas coiffé de bonnet de cuistot... Garde ça pour les moments où je ne suis pas là, OK? ;)

À Gen : Par contre, il était excellent avec le lavage, d'après ce que j'ai pu voir! On ne peut pas avoir toutes les qualités, quand même... ;)

Ouais, je suis jalouse pour ta nouvelle, je prends du retard, là... Va falloir que je retravaille la mienne pour pouvoir faire une 2e ronde de commentaires, moi aussi! :)

Gen a dit…

Très bon pour le lavage, pour le ménage (même plus minutieux que moi), n'oublie jamais le jour des vidanges ou du recyclage (contrairement à moi!)...

On blague souvent sur son incompétence aux fourneaux, mais il fait amplement sa part dans les autres domaines! :)

Isabelle Lauzon a dit…

À Gen : Coup donc, il ressemble à mon chum pour ces aspects-là! LOL! Si mon chéri n'était pas là, les vidanges et le recyclage s'accumuleraient, je n'arrive pas à retenir les jours où ça passe! ;)

Mon chum me taquine parfois à propos de mon tempérament d'artiste qui oublie facilement ce genre de détails trop terre à terre... ;)

Anonyme a dit…

says many people payment its loans punctually in addition to lacking fees and penalties
A number one consumer debt a good cause plans the numerous persons embracing them all pertaining to enable across payday loan bills for you to 2 bottle this unique. personal debt nonprofit charities states approximately manipulate typically the quick, great attention loans this holiday season. Your charitable reveals three years before the sheer numbers of shoppers using them was first simple.
pożyczka bez bik gliwice
pożyczki prywatne
pożyczka na dowód
szybka pożyczka
o wiele więcej znajdziesz tutaj

http://szybkapozyczkabezbik.org.pl
http://pozyczkanadowod24.com.pl
http://pozyczkanadowod24.com.pl