5 juillet 2012

Persévérance

Voilà, ça y est. Je suis rendue environ à la moitié du premier jet pour mon tome 2.

Et là, c'est vraiment la persévérance qui entre en ligne de compte. Elle seule me permettra d'aller jusqu'au bout de ce grand défi qu'est l'écriture de ce premier jet.

Car maintenant que je me suis lancée dans l'aventure, je me suis fait une promesse : je ne touche à aucun autre projet tant que je n'ai pas terminé cette étape.

Et d'autres projets me font de l'oeil...
Et je rêve à plein d'autres histoires...
Et je me dis que je pourrais prendre entente avec moi-même... Je suis avancée, là, je pourrais continuer tout de suite après, je pourrais...

NON! Une nouvelle Isa a vu le jour. Une Isa persévérante, qui va au bout de ses résolutions, qui n'abandonne pas en cours de route. Une Isa qui va s'acharner tant et aussi longtemps que le but n'aura pas été atteint.

Il n'y a pas à dire, mon plan hyper détaillé (20 pages à simple interligne) me sauve la vie en ce moment. Je n'ai qu'à étoffer, tous les éléments sont déjà pour la plupart en place.

C'est sûrement pour cette raison que ça commence à être plus ardu. Je ne suis pas en mode "création pure", mais plutôt en mode "mise au propre du concept". Mon cerveau aimerait inventer, s'éparpiller, se déchaîner, mais moi, je tente de le domestiquer.

Par le passé, j'ai déjà vécu ce sentiment. Et trop souvent, j'ai mis le projet de côté, j'ai écouté mon cheval sauvage intérieur, je l'ai laissé se cabrer et partir au galop dans toutes les directions.

Pas cette fois-ci. Cette fois, je tiens solidement les rênes. Je vais persévérer jusqu'au bout, c'est une promesse!

6 commentaires:

Vincent a dit…

Ah, oui. C'est dur de continuer un projet personnel quand on est rendu à l'étape "abattre le boulot". C'est plus tentant de défricher, de créer et d'essayer du nouveau! :) Bravo pour ta persévérance!

Gen a dit…

Lâche pas ma belle! :) C'est maintenant que ça paye!

(Et maudite bonne lecture ça "Dieu et nous seul pouvons" de Folco! ;) Si t'es comme moi, tu vas adorer! :)

Prospéryne a dit…

Lâche aps Isa! La meilleure façon de terminer quelque chose, c'est de se concentrer dessus, même si la tentation d'aller voir ailleurs est dure!

Isabelle Lauzon a dit…

À Vincent : C'est sûr que c'est attirant, d'entreprendre de nouveaux chantiers... Mais il est aussi temps pour moi de terminer ce que je commence! Depuis que j'ai pris les moyens pour y arriver, depuis que je n'écoute plus mes impulsions subites qui me propulsent un peu partout... J'arrive à terminer des projets! Ça vaut la peine de s'accrocher! :D

À Gen : Je m'accroche, je m'accroche! :D Et pour Folco, mets-en que c'est bon! Très différent, c'est rafraîchissant et j'ai hâte de voir où ça va mener, tout ça! :D

À Prospéryne : Dure, tu n'as pas idée! Ça m'aura pris des années pour trouver le moyen de me mettre des oeillères et de me concentrer sur la tâche en cours, plutôt que de répondre à l'appel de tous ces autres projets qui me harcèlent... Comme quoi, il y a toujours de l'espoir! ;)

Caro a dit…

Lâche pas!! C'est vrai que c'est la partie la plus ardue, mais aussi celle la plus payante une fois terminée puisqu'il y a un résultat. :-)

Isabelle Lauzon a dit…

À Caro : J'ai eu un passage plus difficile, mais je suis maintenant repartie de plus belle! Conséquence, sûrement, des encouragements reçus de vous tous, les copains... :D