2 juin 2012

La question qui tue

Ma fille, emplie de fierté à l'égard de sa mère (qu'elle est mignonne!), a annoncé il y a quelques jours à une amie d'école ainsi qu'à sa professeure de français que je venais de terminer un projet de roman et que je m'apprêtais à le soumettre. Wooooowww...

Après un instant d'admiration ébahie (ta mère est écrivaaaaaainnnne???), ces deux personnes ont posé la même question, la question qui tue, cette fichue question qui me hérisse les poils sur les bras lorsque je l'entends :

"Ça sort quand?"

Suivie de :

"C'est quoi le titre?"

Comme si mon bouquin allait sortir en librairie dans deux semaines... Wow, c'est là qu'on voit à quel point certaines personnes non initiées semblent croire que publier, c'est facile! Hihi! On n'a qu'à écrire un roman et hop, ça sort en librairie! Mouais... Désolée si je pète des ballounes, là, mais ça ne marche pas tout à fait comme cela!

Avec l'amie de ma fille, qui m'a posé la question directement, j'ai dû remettre les pendules à l'heure. J'ai SOUMIS un PROJET de roman. Ce qui signifie en clair :

  1. Que le projet n'a pas encore été accepté. Il faut que j'attende le verdict des éditeurs
  2. Au bas mot, je peux compter environ 6 mois avant d'avoir une réponse (Si je suis chanceuse, certains n'en donnent pas. D'autres donnent des réponses plus rapidement par contre.)
  3. Probablement quelques tournées d'éditeurs à faire avant, peut-être, d'avoir la chance d'obtenir une réponse positive (et ça, ce n'est pas garanti!!!)
Et je me suis retenue, parce que j'aurais aussi pu ajouter à ce programme :

  1. Dans l'éventualité d'une réponse positive (ô merveille!), quelques mois d'attente de plus avant de retravailler le manuscrit (j'entends des voix s'élever ici : hein, il faut retravailler? Eh oui! Quelle surprise, hein?)
  2. Quelques semaines/mois de plus à attendre que la révision linguistique et typographique ait été effectuée
  3. Quelques semaines/mois de plus avant que ce soit imprimé et mis sur les tablettes

Eh oui, les amis, ça peut être long dans le milieu de l'édition! Je le comprends et je l'accepte très bien. Promis, je ne me ruerai pas à la poste tous les jours et je ne me précipiterai pas sur ma boîte courriel en arrivant à la maison : je sais que je dois prendre mon mal en patience, c'est normal. Et je travaille sur d'autres projets en attendant. Ce n'est pas ça qui me manque, les projets!

Alors voici ma réponse à cette fameuse question qui tue : Quand est-ce que ça sort? Je n'en ai aucune mauzusse d'idée!!! Hihi! En fait... je ne sais même pas si ça sortira un jour! Mais... merci de votre confiance en mes capacités, merci de croire que ce sera un jour accepté! ;)

Rendue là, ce n'est plus entre mes mains. J'ai fait ma job, j'ai soumis. Voyons maintenant si un éditeur, quelque part, décidera que mon projet mérite son attention!

2 commentaires:

Gen a dit…

Maudit que c'est dur à comprendre ces longs délais pour les non initiés... Cela dit, quand on a les deux pieds dedans, des fois c'est dur à comprendre aussi! :p Tsé si j'écris un roman en six mois, pourquoi est-ce que la correction linguistique prend autant de temps? :p

Isabelle Lauzon a dit…

Hum... Mettons que derrière ces délais, il doit y avoir du monde fort occupé à tout plein de projets... :P

Mais bon, j'ai illustré ici une vision réaliste/pessimiste de la chose... Ça peut être moins long parfois, non? (j'espère! Hihi!)