20 mai 2012

Manque

En manque. D'écriture. Je. Souffre. Agonise. Donnez. Moi. Une. Heure. Pitiéééééé....

D'accord, il faut absolument que je trouve un trou d'une heure dans mon horaire surchargé pour ÉCRIRE!!!!

Ô vie injuste, pourquoi y a-t-il tant de tâches à accomplir, tant de gens à contenter?

Ah, d'accord, je me reprendrai demain. Congé férié. M'isoler. Écrire. Soulagement.

Et aujourd'hui, gagner mon ciel, respecter mes engagements, accomplir mes devoirs, me dévouer.

Bon. Là, je vous laisse, parce qu'on dirait bien que le monde arrête de tourner lorsque je ne suis pas là! (ou presque!)

3 commentaires:

idmuse a dit…

Il y a des moments comme ça : autant pour les manques d'écriture que l'impression que sans nous, la terre ne tourne plus. Tu sais quoi? C'est une illusion! Écris ;)

Gen a dit…

@Isa : Courage ma belle. Demain, oui, tu pourras écrire. Et mercredi ne sera pas loin non plus.

Pour ma part, c'est la panne sèche. Avec tout ce qui se passe au niveau politique, je ne me sens pas capable d'inventer. Juste envie de m'évader dans les livres des autres.

Isabelle Lauzon a dit…

À Idmuse : Ne t'inquiète pas, j'ai mes moments pour écrire durant la semaine... mais on dirait toujours que ce n'est pas assez! Le problème, là, c'est qu'il y avait trop de choses à l'horaire ce weekend. Heureusement, demain, ça devrait être plus tranquille... Heu, il le faut, parce que sinon ça va se ressentir dans mon humeur!!! :)

À Gen : Ouaip, une chance que j'ai établi des moments à l'horaire (et la séance du mercredi est toujours aussi jouissive!), parce que si j'attendais vraiment que ce soit le moment... Oublie ça, je n'écrirais plus!

Hum... La panne sèche, ça arrive, quand nos neurones sont sollicitées dans d'autres dossiers... Tu as trouvé la bonne solution : s'évader dans la lecture, c'est généralement la bonne recette. Qui sait, ça te redonnera sûrement le goût de replonger dans l'écriture! Sinon, tant pis, au moins ça te changera les idées! :)