2 avril 2012

De bonnes nouvelles!

Depuis vendredi dernier, je flotte sur un petit nuage...

Ce qui m'amène à vous poser une question fondamentale : est-ce que notre coeur peut éclater pour cause de surdose de bonheur? J'espère que non...

Allons-y pour les bonnes nouvelles :

  • Ma nouvelle "Belle Justine" vient d'être acceptée chez Virages. Elle sera publiée dans le #60, prévu pour juin 2012 (hourra!).
  • J'ai terminé mon roman et je l'ai soumis à 2 lecteurs de mon comité de lecture (qui sera composé au final de 4 lecteurs). Mon premier comité de lecture. Mon premier roman. La sensation? Indescriptible. Grisante. Enivrante. J'ai déjà reçu les commentaires (très, très pertinents) de ces deux lecteurs et je suis en train de rectifier le tir pour certains aspects. Les changements sont mineurs, donc je devrais être en mesure de soumettre une version améliorée à mes 2 autres lecteurs très bientôt, en ramant un peu. Je garde donc le cap et je suis très enthousiaste face à mes chances de respecter mon délai... ce qui me donne moins d'un mois, en fait (il faut que ce soit fini avant la fin avril). Je travaille fort là-dessus!
Rajoutez à cela le congé de Pâques qui s'en vient (4 jours de congé!!!), mon incroyable journée au Salon du livre de Trois-Rivières... en plus de mon bonheur habituel avec ma petite famille et mon conjoint... Le fait que nous sommes tous les 4 en bonne santé...

Que pourrais-je vouloir de plus, bon sang? Je le dis et je le répète à mon conjoint : Pourquoi donc est-ce qu'on rêve autant de gagner à la loterie? On a déjà tout ce qu'on peut moralement, légalement et légitimement demander! Plus que ça, ce serait sûrement indécent... ;)

12 commentaires:

ClaudeL a dit…

Ton bonheur déborde jusque chez nous. Je me sens toute contente pour tout ce qui t'arrive et surtout pour le comment tu le ressens.

Isabelle Lauzon a dit…

Une telle quantité de bonheur, fallait que j'en partage un peu! ;)

C'est surtout ça, le secret du bonheur : la façon dont on prend les choses et qu'on les ressent. J'aurais pu dire aussi : OK, une autre petite publication, c'est pas grand chose par rapport aux romans des autres... Ouache! Je ne veux telle pas voir la vie ainsi, c'est trop moche! :D

sylvie a dit…

Vive les bonnes nouvelles comme celles-là ! J'adore ta philosophie du bonheur et je la partage entièrement. :))

Isabelle Lauzon a dit…

À Sylvie : Avouons-le, le bonheur ne vient pas tout seul... Il faut parfois apprendre à travailler un peu sur nous pour mieux le percevoir... :D

Pierre H.Charron a dit…

Félicitations pour ta deuxième publication chez Virage!!!!

Et le bonheur n'a pas meilleur goût avec la modération ...Alors ;)

richard tremblay a dit…

Ouais ! La madame a raison d'être contente ! Félicitations !

Isabelle Lauzon a dit…

À Pierre : Merci! :D Et pour le bonheur... OK, je vais me bourrer la face dedans d'abord! ;)

À Richard : Héhé! Merci! :D

Hélène a dit…

Félicitations! C'est super. En effet il ne faut pas attendre que le bonheur nous tombe dessus pour le saisir au vol, il est en nous et il suffit de savoir le reconnaître. Ça fait plaisir à entendre. et comme tu vois, tu répands la joie avec ton annonce alors yé!

Isabelle Lauzon a dit…

À Hélène : Yé, mets-en! :D C'est sûr que si on attend toujours les grosses nouvelles et les gros bonheurs, on risque d'être malheureux longtemps... La vie est parsemée de petites joies, il faut savoir les apprécier... tous les jours! :D

Isabelle Simard a dit…

Je suis super contente pour toi ma belle Isabelle. Et oui, profitez de la santé car les 2 derniers jours me rappelle combien on est chanceux de ne pas être atteint d'une grosse maladie. Mon petit rhume d'homme m'a royalement démoralisé.

Alors cheers (avec mon NéoCitran!)

Isabelle Lauzon a dit…

À Isabelle : Beurk! Du NéoCitran... C'est tellement méchant! ;)

Trop souvent, on prend notre santé pour acquis... On attend les grosses nouvelles, les gros événements spéciaux pour être heureux... Juste d'être en santé et bien dans sa peau, c'est déjà énorme!!! :D

Grand-Langue a dit…

En plus de mon "bonheur habituel"!

Non mais, qu'est-ce que c'est un bonheur habituel?

Vous me faites rire... de bonheur!

Grand-Langue