6 janvier 2012

Quand j'étais petite, je croyais que...

Pour répondre à l'invitation lancée par Pierre, voici quelques-unes de mes croyances d'enfant. Ah! Que la vie est belle lorsqu'on est petit!

Quand j'étais petite, je croyais :

  • Que ma mère connaissait personnellement les lutins du Père Noël. C'est vrai, je l'avais vu les appeler!


  • Que "Bo" dans la série Shérif fais-moi peur s'appelait "Bo" parce qu'il était "Beau" (avouez, Mesdames, vous pensiez pareil, non?)


  • Que "crever les eaux" était en fait "crever les os" (mais bon, il y a encore des adultes qui pensent ça de nos jours : oui oui, j'en ai vu dans des cours prénataux!!!)


  • Que mes parents avaient réponse à tout, qu'ils étaient parfaits et qu'en tant que parents, ils savaient tout ce qu'il fallait faire en tout temps. (pfffttt!)


  • Que si je priais tous les soirs Dieu, il ferait apparaître sous mon oreiller une petite pouliche (vous savez, les poupées "Ma petite pouliche"?). Je ne dois pas avoir prié assez longtemps il faut croire, parce que ça n'a jamais marché... ;)


  • Que les boîtes d'alumettes, comme elles venaient des pays chauds, pouvaient contenir un serpent à sonnette (celle-là, c'est ma mère qui l'avait inventée juste pour être certaine que je n'y toucherais pas... Bravo Maman, c'était assez ordinaire!!! Encore aujourd'hui, quand j'ouvre une boîte contenant des alumettes, je surveille s'il n'y a pas un serpent dedans... Hihi!)


  • Que je serais éternellement une petite fille. Quant à mes "vieilles" tantes de plus de 30 ans, elles étaient nées comme ça, pauvre elles : vieilles. Quand un jour, l'une de mes tantes s'est plainte de son âge trop élevé (32 ans), j'ai eu pitié d'elle, mais bon, ça n'allait jamais m'arriver, à moi...


  • Que lorsque mon père disait qu'il travaillait "comme un nègre", ça voulait dire que sa peau devenait toute noire à son travail. Le soir, j'en cherchais subtilement les traces sur son visage. Tout ce que je voyais, c'était de la poussière (il travaillait dans une carrière). Et je me disais que la poussière cachait peut-être le noir... Et que tout partait sous la douche... En tout cas, c'était très intriguant tout ça!


  • Que le jeu le plus amusant du monde était d'attraper des tétards et des ménés dans les fossés près de chez moi. Je croyais aussi, à chaque fois, que ma mère ne se rendrait pas compte que j'avais une fois de plus mouillé mes souliers... Pire : chaque fois, j'étais persuadée que je réussirais à ne pas les mouiller!!!


  • Je devais croire à beaucoup plus de choses saugrenues à l'époque, mais ça s'est (heureusement ou malheureusement) perdu dans les méandres de ma mémoire de petite vieille de 35 ans...

    Note : Pour dénicher une photo de moi lorsque j'étais toute petite, il me faudra faire des recherches dans mes vieux albums photo, cachés derrière une montagne de bacs au sous-sol... Un moment donné, promis, j'en mettrai une en ligne!

    4 commentaires:

    ClaudeL a dit…

    Ma préférée: tes tantes de 35 ans, moi aussi je croyais que je resterais jeune et que seuls les adultes vieillissaient.
    Ce que j'aime depuis que les blogues existent, il y a des jours où je crois que j'ai l'âge des blogueurs et blogueuses de notre petite gang! En fait on n'a pas d'âge, on a juste des affinités.

    Isabelle Lauzon a dit…

    Quand on est jeune, ça semble si impossible, la vieillesse... Et puis un jour, on s'aperçoit que des rides sont apparues autour de nos yeux. Hein? Pas moi! Ça se peut pas! La vieillesse, c'est l'une des rares justices sur cette terre... pas moyen d'y échapper, qu'on soit riche ou pauvre! ;)

    Effectivement, il n'y a pas de barrière d'âge sur les blogues! Les affinités font les amis. C'est un super lieu d'échange dont je ne me lasse pas! :D

    Pierre H.Charron a dit…

    J'ime bien le coup de la boite d'allumette. Très persipcace! À retenir..pour quand j'aurai des petits-enfants !!!

    Isabelle Lauzon a dit…

    À Pierre : Perspicace, tu dis? Plutôt bizarre, de mettre ce genre d'idée dans la tête d'un enfant... Ça laisse des séquelles! (ça, t'avais sûrement remarqué!) ;)

    Autre superbe trouvaille de ma mère : je jouais avec des couleuvres dehors (j'avais 2 ans) et pour éviter que j'en ramène dans la maison, elle m'a dit de lâcher ça, que c'était sale et que la couleuvre allait s'enrouler autour de ma main et la faire tomber...

    Aujourd'hui, j'ai une phobie aigüe des couleuvres, va savoir pourquoi... ;)