5 décembre 2011

Premier jet : check!

Voilà ce que ça donne, de persévérer : Je viens de finir le 1er jet de mon 1er tome pour ma future série jeunesse!!! Il s'agit de mon histoire de sorciers, j'en ai déjà parlé au début de l'année (voir le libellé : Projet de roman). J'ai laissé dormir quelques mois. Et j'ai repris le collier aujourd'hui. Et pour quel résultat! Je suis ébahie de voir à quel point ça a coulé. Comme quoi, ça valait la peine d'attendre...

J'en suis à 124 pages à double interligne, soit un peu plus de 30 000 mots, pour ceux que les chiffres intéressent.

Petite danse dans mon salon, sentiment d'extase, exubérance folle.

Demain, je penserai à tout le boulot qu'il me reste à abattre. Demain.

Je sais, il faudra que je retravaille ce 1er jet, que j'insère ici et là plein d'éléments pour en faire quelque chose de cohérent et de potable (je vise les 50 000 mots par tome environ, est-ce que ça vous semble logique?).

Et il y aura toute la série à écrire. Les idées sont là, j'ai des pages et des pages de notes et de recherches... Tout ce boulot à abattre.

Demain, d'accord? Demain, je vais songer à tout cela.

Mais aujourd'hui, aujourd'hui, je célèbre l'événement!

15 commentaires:

jeanbateau a dit…

Allo dame Isa
D'abord bravo (encore). Un bon cru qui a mûri semble-t-il à point.
30,000 mot en 124 page. Disons environ 240 mots/page.
Moi je fais une moyenne de 150 mots/page suite à une analyse des différents bouquins que j'ai lu.
Je termine (enfin, j'ai hâte de danser dans le salon moi aussi) un polar : 44,000 mots pour 300 pages. Donc 150 mots/page.
Voilà pour les chiffres. Mon comité de lecture n'est pas encore formé.
50,000 mots par tome ça fait pas mal épais, me semble. Et c'est pour enfants? Torpinouche!
Passer de 30,000 mots à 50,000 mots!?!?!?
Stephen King retranche toujours environ 30% de son premier jet pour arriver à quelque chose de potable. À ce compte-là ton texte doit être du pur extrait de concentré.
On parle pour parler là, comme on dit.
Et, bien sûr, à ne pas considérer aujourd'hui. Demain, demain.
Petite correction (pardon, suggestion): il ne s'agit pas tant de boulot à abattre que de plaisir à venir... Tant qu'à bûcher comme un bûcheron!
Au plaisir
jean

Isabelle Lauzon a dit…

À Jean : Broumbroumbroum... livrons-nous à un petit calcul... ;)

Si je me base sur le 1er tome de la série Léonis (série jeunesse), qui fait 246 pages... (J'ai tapé il y a un certain temps une page modèle pour me donner une idée de grandeur) :

246 pages = environ 45 000 mots (si mes calculs sont exacts). Donc, je devrais en principe arriver à 166 pages, plus ou moins.

La méthode King, je connais (d'ailleurs, est-ce que ce n'est pas plutôt -10 % du premier jet? À vérifier...), mais elle ne fonctionne pas avec moi. Parce que je mets toutes mes idées dans le premier jet, mais je bonifie avec des détails et des éléments de recherche. Incapable d'intégrer ça au premier jet, c'est trop pour ma petite cervelle! ;) Et en plus, je revire ça de tous bords tous côtés en cours de route. Je coupe, j'ajoute... Impossible de savoir à cette étape-ci combien de mots ça donnera! Mais, en sachant que je peux me permettre d'en ajouter pas mal, je vais pouvoir me lâcher lousse... :D

Petite note : Le nombre de mots par page dépend des marges et des interlignes. La fonction statistiques nous dit exactement combien ça fait de mots au total de toute façon.

D'accord pour la correction : du plaisir à venir!!! Faut voir ça comme ça. Tant que je le prends comme du plaisir et que j'oublie les contraintes, le futur, la possible publication, les échéances... Ça va super bien! Liberté, liberté et création, création pure! On verra bien demain, après-demain, l'an prochain... Ce n'est pas important. L'important, c'est de créer et d'avancer! :D

jeanbateau a dit…

Dame Isa

Broumbroumbroum. Déjà là des palabres de sorcière!
Les calculs, pas importants en autant que le résultat est là et que c'est (vendable, probable, vraisemblable, acceptable, lisable, j'sais pas quoi). Bref, plus la job de l'éditeur. Mais quand même!
Chacun son style de fonctionnement pour écrire et vas-y avec le tien. Je viens de mettre de côté un bouquin qualifié par S. King du plus drôle qu'il a lu en 40 ans. De toute évidence, nous n'avons pas le même sens de l'humour lui et moi. (Barry, Dave Big Trouble 1999)
Alors je te cite (déjà!! Tu vas devoir t'habiuer!!) "L'important, c'est de créer et d'avancer".
xo
Jean

Audrey a dit…

Félicitions Isa ! Je suis super contente pour toi ! Célèbre comme il se doit ! Tchin !

Pierre H.Charron a dit…

C'est super le feeling du premier jet terminé!
Que ces sorciers te bombardent tout ton imaginaire :)

Gen a dit…

Whoa! Ça a avancé aujourd'hui! :)

Pour King, c'était effectivement -10%.

Et les diverses séries jeunesses des Intouchables font 40 000 mots par tome environ, si ça peut t'aider! ;)

Bravo ma belle! :) J'ai hâte de lire ça! :) (oui, oui, je sais, j'ai ben du stock à lire avant... ça avance là!)

Pat a dit…

Wow! Je te comprends de célébrer. Moi-même, je viens de terminer le 3e jet du troisième tome de ma série. Ouf! Le temps passe vite quand on s'amuse :)

Je suis très heureux d'apprendre que tu as terminé ton premier jet! Surtout que je croyais que ton projet de série dormait profondément au fond de tes tiroirs.

C'est enivrant, n'est-ce pas, de voir les projets d'une telle envergure se concrétiser?

Bravo Isa, et ne lâche surtout pas!

Sylvie a dit…

Félicitations : check ! ;)

Elisabeth a dit…

Félicitations!!!! :)

Isabelle Lauzon a dit…

À Jean : Hihi! Je deviens hot, je me fais déjà citer... ;)

À Audrey : Merci! Je fêterai ça ce week-end avec un petit verre de rouge... :D

À Pierre : Méchant feeling, mets-en! :D

À Gen : Entre 40 000 et 45 000, donc. Ça se tient... Oui, ça a avancé, je suis la première surprise! Faut dire que j'avais plein de notes et de bouts déjà faits, j'ai juste eu à assembler le tout. Et pour mes autres trucs... je te l'ai dit, si c'est pas cette année, ben, ce sera l'année prochaine! LOL! ;)

À Pat : 3e jet du 3e tome, wow! J'ai hâte d'en être rendue là... Eh oui! Ma série dormait dans un tiroir, mais elle s'est réveillée, là! Enivrant, effectivement... De la belle énergie! :D

À Sylvie et Elisabeth : Merci! :D

Hélène a dit…

Félicitations Isabelle, quel feeling de terminer un premier jet. Comme toi je retourne souvent en arrière pour remplir les données manquantes qui étoffent l'histoire ou les personnages, tout en coupant dans le gras bien sûr. Ça fonctionne bien, pourquoi en changer?
Alors bonne suite, tu vas t'amuser follement pour toutes ces suites!

Isabelle Lauzon a dit…

À Hélène : Effectivement, quand une méthode fonctionne, pourquoi changer? J'ai enfin trouvé MA méthode! Merci pour tes bons commentaires! :D

jeanbateau a dit…

Dame Isa
Dame Gen

À mon grand dam.
Suis allé à la biblio tantôt. Ma douce avait reçu une réservation. Ai vérifié dans le bouquin de S.King. J'ai erré. Vous aviez raisin. (sic). -10% (et non -30% comme je l'avais dit). On peut donc se fier sur vous. Je ne connais pas le domaine où vous oeuvrez. Je vais rester avec mes polars. Mais je vais continuer à admirer la détermination de dame Isa. Ai comme le feeling de connaître Picasso avant qu'il (elle dans ce cas) soit connu (e dans ce cas). Dame Isa, j'espère que tu me dédicaceras un de tes bouquins quand tu seras connue et adulée et riche à craquer et surtout encore toute jeune.
xo
Jean

Lucille a dit…

Bravo Isa! Super le fun pour toi et ton bonheur est beau à voir. Lâche pas ;)

Isabelle Lauzon a dit…

À Jean : Ah-ah! -10 %, me semblait aussi. Et pour ton information, Gen et moi tâtons aussi du côté du polar, du noir et du mystère... Nos domaines respectifs sont vastes et ne se limitent pas qu'à la science-fiction ou au fantastique! ;)

LOLOL! Picasso en devenir!!! J'aurai bien tout lu ici!!! Si un jour, je deviens trop hot (dans ma tête) et trop riche/connue/adulée pour signer des dédicaces ou parler aux gens, de grâce, quelqu'un, tuez moi... Oui, ne t'inquiète pas, je serai toujours disposée à te dédicacer un de mes bouquins! ;)

Encore toute jeune... Mouahahahahaha! Tu m'auras bien fait rire ce soir... :D

À Lucille : Merci M'dame! On lâche pas, on lâche pas! C'est du bonheur à l'état pur... :D