7 novembre 2011

L'enfant sans visage

Ariane Gélinas

Dans un futur improbable, où seul le Groenland a survécu à la guerre bactériologique qui a dévasté la Terre, Henrik et Camilia se rendent avec leurs parents à Nuuk, la capitale, pour faire subir une importante opération à leur jeune frère Niels, né sans visage. Lorsqu'ils sont sauvagement attaqués par une bande de radikalers, les jeunes se retrouvent orphelins et seuls responsables de cet enfant étrange...

Un pays aux moeurs relâchées, où la fonte des glaces a sorti des troupeaux d'amalgames de leur longue hibernation, où des paysageurs taillent dans la végétation et dans le roc des gravures figuratives qui enjolivent le paysage... L'enfant sans visage, c'est tout ça, oui, mais bien plus encore.

J'ai lu ce roman deux fois : une première il y a quelques mois, puis une deuxième récemment, pour le commenter. Chaque fois, j'ai ressenti le même mélange d'émotions : de l'émerveillement pour les mots et le récit, un malaise diffus pour les passages plus troublants, une curiosité pour l'univers si différent, insolite, intrigant, dans lequel nous emmène Ariane Gélinas.

Je le conseillerais aux esprits ouverts, qui ne sont pas rebutés par une certaine forme d'érotisme, bien dosée à mon avis, mais qui peut s'avérer dérangeante pour certains lecteurs.

Pour ma part, j'ai bien apprécié le dépaysement. Ce roman était rafraîchissant, déroutant même et je dois dire que j'ai eu un réel plaisir en sa compagnie.

Si vous voulez en savoir davantage, d'autres que moi l'ont déjà commenté :

Pierre H. Charron
Jean-Louis Trudel
Jonathan Reynolds

Et vous trouverez un article très intéressant à ce sujet sur voir.ca. Ariane y parle un peu de sa démarche et de ses intentions à travers ce roman.

L'enfant sans visage, une novella qui donne envie de lire davantage Ariane Gélinas!

7 commentaires:

Gen a dit…

Tout à fait d'accord! :D ... Quoique j'aie moins apprécié que toi les passages érotiques je crois ;)

Isabelle Lauzon a dit…

Hihi! C'est sûr qu'on n'a pas le même intérêt pour la chose toutes les deux... ;)

Pour ma part, je réponds pas mal toujours "présente"... LOL!

Gen a dit…

Oh, mon intérêt est là... mais pour la chose, pas pour le récit de... ;p

Pat a dit…

J'ai adoré l'Enfant sans visage.
Quelle atmosphère!

Ariane_Gélinas a dit…

Voilà une critique qui me fait très plaisir, merci beaucoup !
Quant aux scènes érotiques... question de "goût", en effet ;) Et bon, ce n'est pas moi, ce sont mes personnages, ils sont intenables ! *rires* Plus sérieusement, encore merci pour ces bons mots (et ces commentaires chaleureux) qui m'encouragent à continuer, soyez assurés qu'ils sont appréciés.

Gabrielle Syreeni a dit…

Je ne savais pas qu'Ariane avait réalisé une mini-entrevue avec Voir. Merci Isabelle pour le lien et la mention.

Isabelle Lauzon a dit…

À Gen : Pour ma part, toutes ces réponses sont intéressantes... Oups! Voilà que je rougis! :D

À Pat : Et très différent, ça faisait du bien! :D

À Ariane : De rien! Et désolée d'y avoir mis autant de temps... je dois dire que les critiques littéraires, ce n'est pas trop ma force... Pour ce qui est de l'intérêt pour "la chose" en littérature, j'ai compris à une certaine table ronde au dernier Boréal que nous partagions toutes deux une chose, ma chère : très jeunes, nous avons eu libre accès à certaines lectures plus osées... et on voit aujourd'hui les conséquences! (pas nécessairement néfastes à mon humble avis, question de goût comme tu dis). Allez, bonne continuité à toi! :D

À Gabrielle : J'ai trouvé le lien par hasard, en essayant de voir qui avait commenté ce roman. L'article est très intéressant je trouve! :)