31 octobre 2011

Frisson d'horreur

Cette histoire m'a été racontée par ma belle-soeur comme étant vraie. Cette mésaventure serait arrivée à une femme qu'elle connaît. Et tiens, je trouve ça de circonstances aujourd'hui, en cette journée d'Halloween, de vous faire frissonner un peu... Ça va comme suit :

La femme en question avait un gros serpent qui se promenait libre dans sa maison (Boa ou python, je ne m'en rappelle plus et puis on s'en fout! À mon humble avis, tous les fichus serpents sont tout aussi dégueulasses et épeurants les uns que les autres!).

Ce serpent avait pris une habitude qu'elle trouvait très mignonne : il allait la rejoindre au lit le matin et s'étirait de tout son long, la tête sur l'oreiller et la queue à l'autre bout du lit. (OK, rendue là, moi, je frissonne déjà! Un serpent couché à côté d'elle, comme un amant rampant et gluant... Brrrr!)

Intriguée, la femme a appelé l'animalerie pour leur demander pourquoi son beau serpent faisait ça. Elle trouvait ça drôle. (Que voulez-vous, il y a du monde capoté partout!)

- Madame, rapportez-nous vite votre serpent à l'animalerie! lui répondit le préposé, très inquiet.

- Pourquoi?

- Si votre serpent s'étire ainsi, c'est qu'il est en train de se mesurer à côté de vous pour savoir quand il sera assez grand pour vous manger...

(Brrr! Ici, une phrase digne d'un film d'horreur me vient en tête : "Quand je vais être grand, je vais te mannngggerrrrr!!!!")

Je vous ai déjà dit que j'avais une sainte horreur des serpents? Juste à en entendre parler, je frissonne. Depuis que j'ai entendu cette histoire, j'y pense sans arrêt. Ça m'obsède. Je me suis dit que si j'arrivais à la passer à l'un d'entre vous, je serais peut-être libérée de cette malédiction... Hihi!

Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je préfère les chats. Au moins, eux, je sais qu'ils ne leur viendra jamais à l'idée d'essayer de me bouffer!

JOYEUSE HALLOWEEN! Et essayer d'être raisonnables avec les bonbons... mais pas trop raisonnable quand même! ;)

***
ADDENDUM 1 : Vincent a eu un doute raisonnable sur la véracité de cette histoire et il a découvert l'article suivant : http://www.snopes.com/critters/snakes/measured.asp. Alors, croira bien qui voudra, mais il semblerait que cette histoire de serpent soit fort probablement une légende urbaine... Croire ou ne pas croire? Telle est la question... ;)

ADDENDUM 2 : Mille excuses, les serpents ne sont apparemment pas gluants (merci à Vincent et à Gen pour la précision). N'empêche, ça n'amoindrit aucunement à mes yeux leur caractère épouvantablement épeurant et dégueulasse! Non, je ne pourrai jamais être objective face à ces créatures du démon... ;)

26 commentaires:

Prospéryne a dit…

Moi aussi, je préfère et de loin les chats!!!!!

Audrey a dit…

Ark ! Quelle histoire de bon matin ! Moi aussi je préfère les chats ! Au moins quand Pixelle vient se coucher à côté de moi, je sais que c'est pas pour évaluer quand elle pourra me manger !! Mais plutôt pour évaluer quand elle pourra me réveiller pour avoir à manger lol !

Prospéryne a dit…

@Audrey, j'ai deux spécimens chez moi qui ont la même technique... :P

Vincent a dit…

En passant, les serpent ne sont pas gluants. Un serpent est luisant à cause de ses écailles, mais il est sec au toucher. C'est pas dégueulasse un serpent. Pour ce qui est d'être épeurant, ben là, ça dépend des gens. :p

Joyeuse halloween! :)

ClaudeL a dit…

Qu'elle soit arrivée ou non, que ce soit vrai ou non, en effet, cette histoire qui convient très bien à la journée.
Chose certaine, elle ne vient pas d'un conte irlandais comme plusieurs des légendes relatives à l'Halloween.

Gen a dit…

@Isa : Je n'ai pas de dégoût particulier pour les serpents, mais je dois dire que cette histoire donne froid dans le dos.

(Et je seconde Vincent : un serpent, c'est pas gluant au toucher)

Joyeuse Halloween!

Vincent a dit…

Bon, je me disais aussi que ça avait l'air d'une légende urbaine...

http://www.snopes.com/critters/snakes/measured.asp

L'article est en anglais mais il explique clairement que les serpents ne se donnent pas la peine de "mesurer" leur proie. Il vont l'attaquer tout simplement. L'explication est très logique, si un serpent prenait la peine de mesurer leur proie, il crèverait de faim: aucune proie ne resterait à côté du serpent le temps de se faire mesurer.

Vincent a dit…

Pauvres serpents: y'a pas grand monde qui les aime... ;-)

Isabelle Lauzon a dit…

À Prospéryne : À part prendre trop de place dans le lit ou perdre leur poil dans la maison, les chats sont pas trop dérangeants ni perturbant... :D

À Audrey : LOL! Se coucher dans le lit, c'est pas si pire encore : Imagine les miens, qui miaulent à qui mieux mieux dans la chambre pour avoir leur nourriture... Les enfants sont grands et dorment le matin, mais pas nos minous! :D

À Vincent : Pas gluants, j'en prends bonne note! Mais bon, comme je n'ai jamais été capable d'en toucher un... (pas encore du moins, mais j'y travaille!) Beurk pareil, je déteste ces bestioles, c'est une crainte ancrée très profondément en moi et qui me vient de l'enfance... Pas de problème avec les souris, les araignées ou n'importe quelle bestiole, mais les serpents... c'est clair, je ne serai jamais raisonnable face à eux, c'est une peur qui me prend aux tripes! :)

À ClaudeL : Arrivée ou pas, telle est la question! (le lien trouvé par Vincent vient clairement appuyer le doute raisonnable que j'entretenais!). Et tant qu'à y être... je préfère les légendes irlandaises, et de loin! Amenez-en, des lutins, des banshees et des fées, pas de problème! :D

À Gen : Dis-moi pas que tu en as déjà touché un? Beurk! Hé! En passant, tu ne m'as pas dit en quoi tu te déguisais au bureau!!! Pas en samouraï toujours? ;)

À Vincent : Ah! Ah! Voilà, merci, je suis bien contente que tu me confirmes le petit doute que j'avais sur la véracité de cette histoire... Ça veut tu dire que je vais pouvoir arrêter de retourner cette fichue histoire d'horreur dans ma tête, là? LOL! Tiens, je pourrais relancer ma belle-soeur avec ça... lui dire qu'elle s'est fait avoir... Oh! Et puis bof! Laissons courir la légende urbaine, des fois les gens sont déçus quand ils apprennent la vérité... ;)

Vincent a dit…

Je suis allé lire d'autres articles qui expliquent que les serpents ne s'attaquent pas ou très peu aux humains. Les serpents ne considèrent tout simplement pas les humains (adultes) comme des proies pour différentes raisons. Exemple:
- L'humain est bipède et donc très dur à attaquer pour un serpent qui rampe au sol. Il y a des proies plus faciles et intéressantes pour lui.
- L'humain a une morphologie qui fait qu'il est très difficile à engloutir pour un serpent: les épaules sont trop larges et l'humain est également très long (bipède). Un serpent ne mâche pas, il avale tout rond. Donc le serpent évalue la forme de sa proie soigneusement avant d'attaquer.

Cela dit, un serpent peut attaquer un humain pour se défendre s'il se sent menacé.
Un très gros serpent (quelques mètres de long au moins) pourrait peut-être décider de manger un jeune enfant ou une personne naine, c'est envisageable.

Vincent a dit…

C'est plaisant d'avoir un prétexte pour faire des recherches. :) J'ai appris plein de trucs sur les serpents aujourd'hui. Je me demande d'où vient cette crainte très répandue des serpents. Je veux dire, personne n'a peur des poissons. Les serpents, c'est à peu près comme un poisson (un brochet?) terrestre qui rampe. :)

Isabelle Lauzon a dit…

À Vincent : C'est pas mal logique, ça : j'essayais d'imaginer le serpent engloutir un humain et dans ma tête, ça bloquait au niveau des épaules. Pauvre ti-serpent, il aurait mal partout! (Hé! S'il pouvait s'étouffer, celui-là, ça me ferait plaisir!) ;)

Par contre, tu ne parles pas des anacondas, ceux qui vivent en Amazonie et qui attaquent semble-t-il les indigènes sur les cours d'eau (dans les histoires en tout cas, c'est courant, t'as qu'à lire des Bob Morane! Hihi!). Ces bestioles là peuvent atteindre des dimensions appréciables... Ils s'enroulent autour de leurs victimes, les noient et/ou les étouffent... Et les bouffent après je suppose? Quand un humain ne se débat pas, ça doit être un peu plus facile...

OK, là, pour toi, c'est facile de comparer un brochet avec un serpent, tu n'as pas peur : Je peux toucher un brochet sans problème (le pêcher, l'évicérer, c'est très faisable et ça ne me fait pas un pli, je parle par expérience). Mais un serpent? C'est pas comparable! As-tu vu leurs petits yeux vicieux? Leurs mouvements traitres? Leur langue fourchue (créatures du démon, je te dis!)?

Regarde à quel point ma peur n'est pas logique : j'ai plus peur des couleuvres que des serpents. Plus ça bouge vite et plus j'ai peur. Pas logique : une couleuvre, ce n'est pas dangereux du tout!

En tout cas, merci pour tes recherches, tu démystifies pas mal d'affaires ce matin! :D

Vincent a dit…

@Isa: lol! Un brochet, c'est bien plus dégueulasse au toucher qu'un serpent! :) En tout cas, j'ai bien rit aussi ce matin. Ma mère aussi a une peur phobique des serpents, alors ça me rappelait les discussions que j'ai eu avec elle. Remarque, je n'ai pas peur des serpents, mais j'ai le vertige alors j'ai peur du sol. :)

Gen a dit…

@Isa : Oui, une fois... mais du bout des doigts, j'avoue! ;)

Et euh... fallait pas que je me déguise en samouraï? Mon hakama me fait pourtant assez bien.... ;)

Isabelle Lauzon a dit…

À Vincent : Oui, mais un brochet, je peux le contrôler! J'ai été élevée par une famille de pêcheur, alors ce n'est pas un poisson qui va me faire peur, même s'il est gros... Il va finir à la poêle anyway! Par contre, on se transmet chez moi une peur phobique des serpents de mère en fille depuis plusieurs générations, alors c'est dur de se faire violence... Un bon point pour moi : ma fille n'a pas peur des serpents! Yé!

Si on parle de mes peurs : un peu de vertige, un peu d'agoraphobie, un peu de claustrophobie, mais le tout dans les limites du raisonnable et bien contrôlé. Mais les serpents? Non, décidément... pas capable! Par contre, tu devrais me voir courir à la rescousse de mes collègues phobiques des araignées... Isa, notre sauveur! LOL! :D

À Gen : T'es mon idole quand même, tu y as touché! LOL!

Ben oui, t'as le droit de te déguiser en samouraï, mais à une condition : une photo, une photo!!! :D

Chantal Moreau a dit…

Je l'aimais bien, moi, cette histoire, snif snif... Dommage que ce ne soit qu'une légende urbaine...

Isabelle Lauzon a dit…

À Chantal : C'est plate en effet... Je trouve ça drôle, d'habitude, ma belle-soeur est une source de renseignements fiable, mais elle a dû se faire avoir elle aussi... (petite consolation personnelle! Hihi!) :)

Gen a dit…

@Isa : Euh... je vais voir si je arranger ça...

Carl a dit…

J'aime beaucoup ;)

Anonyme a dit…

Quand je vois une couleuvre, je l'attrape (si je suis assez rapide, et sans lui faire mal, évidemment) et je vais la montrer à Valérie. Tu ne seras pas surprise d'apprendre que Matante Valérie adore les serpents. Chacun ses goûts. (J'aime pas trop les araignées...)
Joël Champetier

Luc Dagenais a dit…

Heu... Mes deux chats passent leur temps à s'étirer, partout dans la maison... J'ai peur tout à coup! O_o

LOL

Isabelle Lauzon a dit…

À Gen : :D :D :D

À Carl : Pour ma part, je déteste ET j'aime cette histoire... Mais bon sang que je suis contente qu'elle ne soit pas vraie!!! :D

À Joël : Arrrggg! Je suis en train de tomber en syncope dans mon salon, là! Prendre une couleuvre dans ses mains... Beurk, beurk! Ça se tortille, juste à y penser, je ne suis plus capable de laisser mes pieds par terre... OK, je retiens ça : Matante Valérie aime les zombies ET les serpents... Finalement, elle est dangereuse à fréquenter! LOL! Moi, ce sont les araignées qui me fascinent. Pas trop pour les toucher, mais elles font de si beaux ouvrages... et elles sont si magnifiques! (encore là, c'est une question de goût!) :D

À Luc : LOL! Miaouwwww! Ne crains rien, le pire qu'il puisse t'arriver avec un chat, c'est de t'étouffer avec le poil ou bien de te faire asphyxier parce qu'ils sont trop gros et se couchent sur ta bedaine... ;)

Gen a dit…

Venant de Valérie, moi y'a plus rien qui m'étonne! ;)

jeanbateau a dit…

Dame Isa

Il n'y a rien d'effrayant dans ce comportement, au contraire. Je fais exactement la même chose et c'est apprécié. J'essaie même d'être un vilain serpent. !!!!!!

Isabelle Lauzon a dit…

À Jean : Bouh! Faut pas essayer d'être comme les serpents, c'est mauvais pour la santé... ;)

jeanbateau a dit…

Dame Isa

À défaut d'être venimeux, on peut parfois être un peu v'limeux quand même!

Bonne fin de semaine à toute la famille Isabellienne
Jean