23 août 2011

Vacances et blablabla

Voilà, ce sont enfin mes vacances estivales. Pour de vrai cette fois. 2 semaines de repos, de travaux, de sorties avec mes amours.

Mon chéri travaille, eh oui! Nous avons eu un drôle d'été cette année. Par choix, pour le bien de nos enfants.

Je vous explique : depuis des années, nos amours se tapent le camp de jour et invariablement, ils détestent ça. Cette année, j'avais 3 semaines de vacances et Chéri, 5 semaines (je sais, il est chanceux!). Une première. Voyant ça, nous avons décidé de couvrir avec ça 8 semaines de l'été. Il n'en restait que 2. Nous avons pris des journées de congé chacun notre tour, et notre fille a gardé fiston les 4 ou 5 journées restantes.

Les enfants ont passé un été merveilleux. Ils ont paressé tous les matins, ont joué à la Wii, se sont baignés tous les jours de beau temps, ont lu plein de livres (BD pour fiston et romans pour Cocotte), ont fait des cabanes... Bref, ce fut le plus bel été de leur vie.

Du côté des parents, ce fut légèrement différent... Bon, j'étais contente de ne pas avoir à les lever, à les presser pour arriver à l'heure au service de garde. Par contre, je n'ai pas eu de vacances avec mon chéri. Et ça, ça m'a vraiment manqué. Nous ne sommes allés nulle part, nous n'avons rien planifié. Quelques sorties (Centre des sciences de Montréal, miniputt, bowling, pêche au Bois-de-Belle-Rivière, etc.), mais pas d'hôtels, pas de découverte.

L'an prochain, c'est certain, nous ferons les choses différemment. Ma fille aura 13 1/2, elle pourra garder son frère un peu plus. Et nous tâcherons d'aller quelque part. Ça fait du bien, de sortir de son train-train, de voir autre chose!

Voilà, l'été s'achève. La rentrée scolaire arrive à grands pas, je dois finaliser l'achat de tous ces articles indispensables à la "scolarité gratuite" de mes amours. Habiller mes enfants de beaux atours pour qu'ils soient beaux devant les amis. Surtout ma fille, qui entre au secondaire cette année... Bon sang que ça grandit vite!

Et c'est drôle, mais comme à chaque année, j'ai hâte de retrouver ma petite routine : les enfants à l'école, les parents au travail, les devoirs, les levers et les couchers à heure fixe... et surtout, MES LUNDIS DE CONGÉ À MOI!!! Parce que l'été, ce n'est vraiment pas ma saison pour l'écriture! Il y a toujours quelqu'un qui attend après moi pour s'amuser, pour accomplir des tâches, pour organiser des sorties... Ah! Cette éternelle phrase : "Qu'est-ce qu'on fait aujourd'hui?"!!!

Heureusement que j'ai mes mercredis-minis! (rappel du concept : je sors tous les mercredis soirs dans un café avec mon mini et j'écris) Je suis contente, je n'ai sauté aucune semaine! Certes, il y a eu quelques petites contraintes avec l'agenda familial de temps à autre, mais ce n'est pas grave, j'ai déplacé ma journée, voilà tout.

Ma soirée hebdomadaire fait maintenant partie des activités obligatoires au calendrier. Tout comme les rendez-vous chez le dentiste. Et ça, c'est une réussite dont je ne ne suis pas peu fière!

Bon, je retourne à mes vacances! Je me dépêche de régler toutes les tâches inscrites sur ma to do list pour pouvoir en profiter au maximum ensuite!

7 commentaires:

ClaudeL a dit…

J'espère que tu ne va pas chez le dentiste toutes les semaines aussi!

Isabelle Lauzon a dit…

À ClaudeL : Non, juste une fois par six mois! Mais je ne survivrais pas longtemps si je devais attendre tout ce temps avant d'écrire... ;)

Gen a dit…

Lol! Vivement l'automne pour te reposer si je comprends bien!?!

Bizarre! :p

Mais oui, l'an prochain, essaie d'avoir un peu de temps avec ton chéri. Quitte à envoyer les enfants deux semaines au camp de jour (ça se fait dans ma région entk).

jeanbateau a dit…

1- savoir ce que l'on veut. Problème pour bien des gens. Pas pour dame Isa toujours pleine de projets
2- détermination et discipline, Problème encore là pour bien des gens. Pas pour dame Isa.
3- fierté des objectifs atteints.
Alors bravo dame Isa. La vie est une question d'organisation. Mais rien n'est parfait.

Isabelle Simard a dit…

Ah... les troubles de gérer les vacances. Yark... Grande aussi a détesté le camps de jour. Nous travaillions déjà sur une solution pour l'an prochain. Beaucoup de mes amies ont fonctionné comme toi cette années et c'est loin d'être un succcès de leur côté aussi. Personnellement, je pense sérieusement à m'en gager un Nounou pour faire la gestion de la maison, plus de garderie, de service de garde de déjeuner à la presse. Plus de femme de ménage, plus de casse-tête pour les congés et nous pourrions recommencer le co-voiturage.

Isabelle Lauzon a dit…

À Gen : J'arrête pas de te le dire que je suis bizarre! LOL! Un camp de jour thématique, ce sera une option à envisager. Ça coûte cher, mais si c'est juste pour une ou deux semaines, ça va. (juste pour t'illustrer la comparaison: souvent, le camp de jour de la ville coûte le même prix qu'une ou deux semaines de camp thématique... ça fait réfléchir!)

À Jean : Eh non! Rien n'est parfait! Faut toujours travailler fort pour améliorer le tout... ;)

À Isabelle : Une nounou, faut avoir les moyens quand même... Je suppose que c'est une question de calcul. Mais bon, avec ma fille qui peut maintenant garder son frère, ça règle pas mal la question. Je lui donne un peu de sous et elle est super contente... Et moi aussi, parce que je sais qu'ils sont bien, dans leurs affaires, libres de faire ce qu'ils veulent... Ça leur fait du bien, après 10 mois d'école, de relaxer! :)

jeanbateau a dit…

Vacances
Moi ça ne compte pas.
Ma douce vient de recommencer l'école. 3ième année du primaire en préretraite : jusqu'aux fêtes chaque année pour un max de 5 ans. Question santé, elle fera peut-être une 3ième demie année sur 5. Elle en mange encore. Le secret : faire ce que l'on aime dans la vie en autant que l'on puisse en vivre. Pour les scribeux comme nous, en vivre est un rêve à poursuivre. J'adore écrire.