22 juillet 2011

Dieu bénisse les mères!

La semaine dernière, nous fêtions l'anniversaire de mon neveu, 7 ans, chez ma soeur. Robes soleil pour les dames, il faisait chaud (rappelez-vous : 35 degrés, sans compter le facteur humidex).

Et tout à coup, ma mère se met à s'extasier à propos de mon apparence : "Seigneur que t'es belle!", "J'en reviens pas, t'es tellement belle!". Pendant que nous regardons les photos de famille prises par Claude, la voilà repartie dans ses louages sur ma beauté. Et moi, je la regarde sans trop comprendre où elle veut en venir...

Il faut dire que ma mère ne fait JAMAIS ce genre de compliments. Surtout pas de façon aussi enthousiaste! L'apparence physique n'est pas sa préoccupation première d'habitude...

Quelques options me passent par la tête :

1- Le soleil lui a trop tapé sur la caboche
2- Elle s'est vraiment, mais vraiment ennuyée de moi (pourtant, on s'est vues il y a quelques jours!)
3- Elle se voit vieillir et réalise tout à coup que sa "grande" a atteint l'âge vénérable de 35 ans...

Mais non, j'avais tort sur tous les points : ma mère me trouvait belle parce que j'avais... ENGRAISSÉ!!!

Le visage plus rond, les formes plus épanouies : pour ma mère, j'étais plus belle que jamais, parce que je n'étais plus "maigre" comme avant. Sacrée Maman!

Et moi qui me regarde tous les matins dans le miroir, en me désespérant de ces livres en trop... J'ai pris du poids, beaucoup trop de poids ces 3 dernières années - sédentarité, cantine au bureau, gourmandise... - et je m'en afflige très souvent. J'aimerais surtout trouver en moi la volonté de faire marche arrière...

Mais voilà, Maman vient de me réconforter : à ses yeux, je suis encore plus belle qu'avant! Et elle ne veut surtout pas que je me mette au régime, seigneur non!

Dieu bénisse les mères... qui nous réconfortent parfois sans même en avoir l'intention!

5 commentaires:

Gen a dit…

Ben j'suis d'accord avec elle : t'es belle, alors tu peux laisser faire les régimes! hihihihi ;)

(Chanceuse, ma mère est la première à remarquer quand je prends du poids)

ClaudeL a dit…

Je me considère chanceuse: toute sa vie, ma mère n'a remarqué que la "bédaine" des hommes, ne leur pardonnant absolument pas d'en avoir. Moi, pendant ce temps, j'engraissais. De toute façon, comme la majorité des mères sans doute, elle pardonne tout à ses enfants. Ses enfants, ce n'est jamais pareil. J'en ai probablement profité!!!

Il était un temps pas si lointain où c'était mieux d'être bien en chair plutôt que trop maigre: bon pour avoir des enfants, ça voulait dire que ta mère ou ton collège ou ton armée te nourrissait convenablement. La santé, quoi.

ClaudeL a dit…

PS: les photos de ce Claude Dumas sont "écoeurammanent" belles. Faut dire que cette semaine, je suis tombée à pieds et mains joints dans la photo.

Isabelle Lauzon a dit…

À Gen : Hihi! Merci! Mais bon, j'en suis venue à une conclusion : me priver de bouffe, pas question. Par contre, faire un peu plus d'exercice... Je n'ai pas d'excuse de ce côté, et ça me ferait drôlement du bien! Sauf qu'idéalement, je ne devrais plus viser la perte de poids, mais juste d'être un peu plus en forme...

À ClaudeL : Pfft! La société pardonne beaucoup plus facilement la bedaine des hommes je trouve! Pas facile, de se conformer au standard des top modèles dans les magazines... Je n'essaie même plus! Je me rappelle très bien le contentement de ma grand-mère, quand elle voyait que l'un de ses enfants avait engraissé : elle était fière, c'était un signe de santé, de prospérité, et elle les complimentait. (ce qui ne faisait pas toujours leur bonheur... Ah! Le choc des générations!)

Pour Claude Dumas, c'est vrai que ses photos sont écoeurantes. Quand je disais que c'est un passionné! Il a parti le Club photo Blainville il y a quelques années (il en est d'ailleurs toujours le président). Quand on songe que ce club compte près de 100 membres maintenant... Je trouve ça assez impressionnant! Il a toujours son appareil avec lui et il se promène un peu partout pour croquer sur le vif des trésors de beauté. Au club, les membres se conseillent entre eux, assistent à des conférences, explorent de nouvelles techniques... Une passion fort inspirante! Et coûteuse, à ce qu'il paraît... :D

ClaudeL a dit…

Ce qui est dommage dans la photo, c'est que les appareils que nous avions avant l'ère du numérique, ne nous servent plus. C'est à recommencer. Pas plus coûteux que bien d'autres passe-temps. Pour un professionnel, bien sûr, ça peut coûter plus cher, mais il peut vendre ses photos et récupérer sa mise de fond...