7 février 2011

C'est ça que ça fait!

C'est ça que ça fait, quand on s'éloigne de notre ordinateur trop longtemps! On perd le fil des blogues et de Facebook. On a plein de choses à voir, à lire et à raconter, mais on manque de temps.

C'est ça que ça fait, quand on a un début de tendinite et un torticolis qui freinent nos envie de clavier. Surtout quand on est forcé, comme moi, de l'utiliser à journée longue au travail... Disons que le soir, on s'en tient loin!

Je n'ai pas touché à mon roman cette semaine. Juste pas capable. Je vais aller me faire masser tantôt. J'espère que la situation va s'améliorer, parce que là, j'ai un autre problème : les idées recommencent à me pourchasser!

Des idées d'autres histoires... Mes oeillères commencent à être moins vigilantes, là... C'est ça que ça fait, quand on décroche trop longtemps!

Faut vraiment que je guérisse pour pouvoir reprendre le fil de mon roman! Vite, un chiro, un ostéo, un acupuncteur, n'importe quoi, ça presse!

6 commentaires:

Chantal Moreau a dit…

Je crois que le plus important pour toi présentement est de te soigner. Le petit "retard" dans ton roman, si on peut appeler ca ainsi, sera repris en un rien de temps ensuite (et oui, je sais de quoi je parle, je te connais très bien)! :)

Gabrielle Syreeni a dit…

Tu sais, quand tu vas t'occuper de ton roman, tu n'es pas obligée d'avoir la tête constamment devant l'écran. Le papier existe encore. C'est un bon outil - un peu lent peut-être - quand on a les yeux rouges a avoir été trop devant l'ordi une même journée!

Notes tout ce qui te viens à l'esprit, pour ton roman, pour tes futurs autres récits, et après, tu pourras mieux te concentrer sur un projet en particulier.

Gen a dit…

Soigne-toi ma belle, ne te décourage pas et, surtout, ne te laisse pas distraire.

Comme dit Gabrielle, tu peux écrire sur papier.

Mais mon moyen préféré à moi c'est de garder devant les yeux et les oreilles les sources qui m'ont inspiré mon roman : photo, bouquins, vêtements et (parce que je te connais, je suis sûre qu'il y en a) musique!

Quand tu ne peux pas écrire, arrange-toi pour écouter la musique inspirante fréquemment, pour observer les images, etc. Ça va empêcher ton esprit de vagabonder!

Isabelle Lauzon a dit…

À Chantal : C'est sur que quand on n'est pas en forme... c'est dur de créer! OK, je me reprendrai après... Est-ce que ça veut dire que tu me laisseras 4 dîners par semaine pour écrire, à la place de 2? Mouahahahaha!!! Une fille s'essaie! :D

À Gabrielle : Quand ce sont les yeux le problème, effectivement, le papier est une bonne solution. Mais quand ce sont les bras et les poignets... ça marche un peu moins bien! Mais oui, je prends des notes, je continue quand même, mais ça me frustre de ne pas pouvoir avancer plus vite, d'être limitée par ce corps qui n'arrive pas à suivre mon esprit... :)

À Gen : Hé! Sans se parler, on a exactement le même truc pour garder le "focus"! Dans mon cas, c'est sûr que la musique tient une grande place dans les inspirations à garder tout près de moi... Tiens, j'en parlerai dans un prochain billet! :D

Gabrielle Syreeni a dit…

Et bien, je peux te donner une autre solution, si ça te dit, mais une solution un peu plus onéreuse. Il existe les dictaphones,. Tu sais, ces appareils où tu dictes à l'ordinateur qu'est-ce que tu veux écrire, tes corrections, tes idées, etc. Si tu as bonne mémoire, tu ne seras pas obligée de toujours regarder l'ordi.

Bien contente que tu sois parvenue à redémarrer ton écriture (j'ai lu ton message suivant)!

Isabelle Lauzon a dit…

À Gabrielle : En fait, j'ai déjà un dictaphone portatif!!! (un morceau de robot pour moi!) Il est toujours dans mon sac à main. D'ailleurs, beaucoup de mes idées pour les sorciers ont été saisies en direct de ma voiture sur mon dictaphone. Et c'est pas si cher, au fond : 30-40 $ environ. Mieux vaut pour moi de l'avoir, parce que question mémoire... faut pas trop que je me fie à la mienne, le disque dur est plein! :D