9 décembre 2010

Tout est relatif

Quelqu'un, quelque part, a décidé que je détesterais encore plus l'hiver cette année. Je sais, l'hiver n'est même pas officiellement commencé encore, mais j'en ai déjà plein le dos!

Pourtant, cette année, ça commençait bien mon affaire. Ma nouvelle maison est munie d'un formidable et confortable garage, un luxe que je n'avais jamais connu auparavant. Bon, oui, mon amoureux doit encore gratter sa voiture... Je l'ai un peu taquiné avec ça d'ailleurs... et le petit Jésus m'a punie! Jugez en plutôt :

Première tuile : la porte de garage est défectueuse. Elle s'ouvre, mais refuse de se refermer après. Donc, en attendant qu'elle soit réparée (avec toutes les étapes avec le contracteur, ça prend environ 2 semaines...), ma voiture couche dehors... et je gratte et je gèle, comme avant!

En fait, non, pas comme avant, car depuis quelques années, je me gâte avec mon démarreur à distance. C'est devenu un incontournable avec les enfants à reconduire chaque matin. Mais là, petit problème : le démarreur ne fonctionne plus! Petite visite au garage en perspective... et en attendant, je gratte et je gèle!

Attendez, ce n'est pas fini! En allant chercher des pelles pour que mon fils puisse jouer dans la belle neige toute neuve qui venait de tomber (ça, c'est son avis à lui, pas le mien, hein!), je viens pour verrouiller la porte du cabanon... Pas capable! Pas capable de retirer la clé non plus, elle reste bloquée dans la serrure! En fait, il y a deux serrures sur ce cabanon, et les deux ne fonctionnent plus... La porte doit avoir travaillé avec le froid... De guerre lasse, je laisse la clé dans la serrure. Celui qui réussira à la retirer aura mérité de partir avec ma vieille tondeuse!

Et là, ma fille arrive de l'école et tente d'entrer dans la maison... La serrure est défectueuse elle aussi! Après une demi-heure à geler dehors, elle finit par entrer, grâce à l'aide d'un gentil voisin. Là, la serrure force un peu, j'ai placé un appel de service chez le contracteur. J'espère que ce sera réparé rapidement!

Tous ces petits problèmes en-dedans de la même semaine... Et vive l'hiver!


Maintenant, relativisons un peu

Autour de moi, plusieurs personnes vivent des situations difficiles actuellement. Harcèlement au travail. Problèmes d'argent. Dépression. Opération au genou. Cancer.

Le malheur s'attaque à des personnes que j'aime. Moi, j'aide comme je peux, j'écoute, je conseille si je sens que ça peut aider. Mais des fois, écouter, c'est ce qu'il y a de mieux à faire. Et des fois, on ne peut tout simplement rien faire. C'est comme ça.

Il y a un dicton qui dit "Quand on se compare, on se console".

Effectivement. Que sont mes petits tracas domestiques face à la maladie? Rien. Des broutilles qui trouveront inévitablement une solution.

Petit bilan de mes acquis :

  • Mes enfants, mon conjoint et moi-même sommes en bonne santé
  • Je vis avez un homme formidable depuis 15 ans et notre amour ne cesse de grandir
  • J'adore mon travail

Il n'y a rien de parfait dans la vie. Mais la mienne est sacrément belle, alors je la savoure, tout simplement!

Quand même... j'ai hâte que l'hiver soit fini, hein!

5 commentaires:

ClaudeL a dit…

Faudrait bien chercher le symbole de ces portes qui ne s'ouvrent pas!

Gen a dit…

Lolol! J'vais dire comme ClaudeL : on va finir par se demander si le ciel essaie pas de t'envoyer un message.

Ah, oui, je sais : FONCE!!! :p

ClaudeL a dit…

Ou plutôt: "Défonce"!

Lucille a dit…

Moi je dirais, si j'étais devin, que tu as quelque chose à vivre avec les portes; t'ouvrir sur le monde, claquer la porte au nez de quelqu'un, frapper à la bonne porte,

Y a quelqu'un qui a dit : Le sexe et la mort sont la porte de devant et la porte de derrière du monde.

Et une dernière maxime : Ce n'est pas parce qu'en hiver on dit "fermez la porte, il fait froid dehors", qu'il fait moins froid dehors quand la porte est fermée.

Moi je dis : réfléchis à ta relation avec les portes !! Tu y trouveras peut-être la clé du mystère ;o)

Isabelle Lauzon a dit…

À toutes : Je me creuse la tête pour trouver la signification... Peut-être que, métaphoriquement et littérairement parlant, plein de portes sont prêtes à s'ouvrir devant moi, et que j'hésite trop avant de tourner la poignée?

En tout cas, cette histoire de porte d'entrée a eu du bon : ma fille a eu tellement froid l'autre soir qu'elle a décidé de s'habiller plus chaudement... Finies, les batailles du matin pour qu'elle mette ses bottes et son manteau d'hiver! Hihi! :D