8 octobre 2010

Jean Fugère rencontre Jean Désy

Le 20 septembre dernier, j’ai assisté à la rencontre de Jean Fugère avec Jean Désy, auteur d’environ 25 livres, médecin et professeur en médecine.

D’emblée, je dois dire que cette rencontre n’a pas suscité un intérêt majeur à mon niveau. Habituellement, je ressors de ce type de conférence grandie et inspirée par la méthode de travail, la philosophie, les démarches de l’auteur invité. Dans ce cas-ci, mon enthousiasme fut plutôt tiède et ce, pour plusieurs raisons :

- Jean Désy est un grand nomade et il n’écrit que sur ce qu’il connait et qu’il a déjà vu. Par conséquent, il n’effectue pas réellement de recherches. Moi, j’écris surtout sur de la fiction, et je me base sur mes recherches pour élaborer mes histoires. Donc, pas vraiment d’inspiration pour moi ici.

- Nomade de nature, il a énormément voyagé et a parcouru le grand nord. Durant environ 30 ans, il a côtoyé entre autres les Innus, les Inuits. Il avoue d’ailleurs se sentir davantage chez lui parmi les autochtones qu’à Montréal ou dans les autres villes. Personnellement, le grand nord me laisse plutôt froide (ceci dit sans jeu de mots!), et comme la grande majorité de ses bouquins parlent de ça… je passe.

- Le médecin en lui m’intriguait beaucoup au départ. Je voyais déjà un missionnaire, un passionné qui ne vivait que pour soigner les populations éloignées. En fait, il semblerait que son statut de médecin de lui apporte pas autant de plaisir que celui d’écrivain ou de professeur. Petite déception pour ma part, car je n’ai pas l’impression qu’il ait véritablement choisi son métier par vocation… et donc, la passion n’était pas au rendez-vous dans ses yeux lorsqu’il en parlait.

Bref, je dirais que cette soirée fut agréable, mais sans plus. En toute honnêteté, je ne dirais pas qu’elle m’a donné envie d’en apprendre davantage sur cet auteur, ni de lire ses livres.

7 commentaires:

ClaudeL a dit…

Il en faut bien quelques "plates" pour trouver d'autres extraordinaires! Bon, je sais c'est "plat" ce que je dis!

Isa Lauzon a dit…

À ClaudeL : Bof! Disons que j'étais très fatiguée ce soir-là, je me suis forcée à y aller quand même et j'ai été un peu désapointée... Mais bon, on ne sait jamais à l'avance ce que ça va donner, c'est une surprise à chaque fois!

Gen a dit…

Ouais la partie "il n'écrit que sur ce qu'il a vu" m'aurait refroidie aussi.

Est-ce qu'il fait ça aussi pour les situations émotionnelles tu penses? Si oui, ça limite un peu les possiblités...

Isa Lauzon a dit…

À Gen : Ça, je ne sais pas. À dire vrai, j'ai pas vraiment envie de lire un de ses livres pour le découvrir... Poche, hein?

Karuna a dit…

Bon, tu me consoles de ne pas m'y être pointée. Désolée, j'ai eu un empêchement. On se reprend.

Chantal Moreau a dit…

Cette rencontre ne m'intéressait pas vraiment. J'ai donc passé mon tour... Sais-tu qui sera le suivant (ou la suivante)?

Isa Lauzon a dit…

À Karuna : Bien, comme tu vois, tu n'as pas manqué la soirée du siècle! On se reprend à la prochaine saison, parce que cet automne, j'ai des conflits d'horaire pour les deux prochaines rencontres! :p

À Chantal : Le prochain, c'est Serge Bouchard... Connais pas... De toute façon, nous sommes en cours de cuisine ce jour là, alors de mon côté, ça règle la question, le cours de cuisine passe en premier! :D