20 septembre 2010

Le 1er jet

Je suis toujours à la recherche d'une méthode d'écriture qui fonctionne, et je crois en avoir enfin trouvé une qui me convient. Comme je m'inspire souvent des méthodes des autres, je trouve ça important de partager (pour ceux que ça intéresse!).

1ere étape : les idées

Là, c'est facile : pêle mêle sur un bout de papier!

2e étape (celle-là, elle est nouvelle) : Le résumé

Oui, le résumé, parce que "plan", ça sonne comme "ordonné", qui me fait aussitôt penser à "contrainte", et là, je me sens brimée et je ne suis plus... ça ne fonctionne jamais. Donc, un RÉSUMÉ assez détaillé de l'histoire, en phrases bâclées, sans les formes et les belles tournures de phrases, juste l'essentiel. Quelques répliques qui me viennent à l'esprit au fur et à mesure, bref, juste les éléments de base.

3e étape : L 'écriture

Ça, c'est la vraie étape du premier jet. J'avance rondement, en me fiant à mon résumé (les dérogations sont possibles) et je tâche de ne pas bloquer avec des détails pour ne pas freiner mon élan (ça aussi, c'est nouveau). Le cas échéant, je souligne les passages qui m'énervent vraiment, pour me souvenir de les retravailler (comme si je pouvais oublier!). J'avance et j'avance encore, jusqu'au point final, sans revenir en arrière.

C'est exactement ce que j'ai fait ce matin. Partant d'un résumé, j'ai pondu un premier jet très satisfaisant... pour un premier jet, je précise!

Presque 5 heures, sans arrêt (OK, j'avoue que j'ai pris un "refil" de café et une mini-pause à la toilette, c'est pas la mer à boire!). J'ai laissé sonner le téléphone (les répondeurs, c'est pas là pour les chiens!), j'ai reporté la visite que ma soeur, qui voulait venir faire son tour (désolée soeurette, j'ai un gros programme d'écriture aujourd'hui - Alors quoi? J'ai dit la vérité, on ne ment pas à sa soeur, ça ne se fait pas!).

Je me suis accrochée et obstinée jusqu'au point final. De l'extase pure! Évidemment, après ça, j'étais vannée... et morte de faim (il était passé 13 h 30), mais très contente de ma performance.

Cet après-midi, j'ai pris ça relax (!) et j'ai révisé une nouvelle qui vient de me revenir de quelques lecteurs, avec plein de commentaires et de suggestions sur des points à améliorer. La détente, quoi!

J'ai comme qui dirait l'impression que je vais me coucher de bonne heure ce soir! ;)

3 commentaires:

Frédéric Raymond a dit…

Ta méthode ressemble étrangement à la mienne, sauf que mon brainstorming ne se fait pas sur papier. Tout se passe dans ma tête et je ne consigne au papier (ou au fichier) que les idées qui sont réellement devenues des histoires. Comme toi, après avoir noté un résumé plus ou moins détaillé de l'histoire, je passe à l'écriture, que je fais sans relire ce que j'ai déjà écrit. La méthode est sensiblement la même pour les nouvelles et les romans, sauf que pour les romans je peux me permettre d'être moins précis dans mon plan et de planifier plus précisément des sous-sections.

Gen a dit…

J'écris pas mal comme ça aussi, sauf que j'appelle mon résumé un plan ;)

Pour les romans, par contre, je les découpe en chapitre. S'il y a des recherches à faire, je les fais entre deux chapitres. Ça m'évite, arrivée au bout de l'histoire, de découvrir que le détail qui me dérangeait dans le chapitre 1 ne fonctionne pas du tout finalement et fait fouairer toute l'intrigue!

Isa Lauzon a dit…

Me voici, désolée pour le délai!

À Frédéric : C'est sûr que je n'utiliserai pas la même méthode pour les romans. Avec un roman, là je n'aurai pas le choix : un plan détaillé chapitre par chapitre s'impose. J'ai déjà fait cette expérience et ça fonctionne bien. Le seule problème à l'heure actuelle, c'est que le roman, c'est un trop gros projet pour moi. Quand j'aurai plus de temps disponible, je m'embarquerai dans ce type de projet. Pour l'instant, je vise plus petit, c'est préférable pour ma santé mentale! ;)

À Gen : Hihi! Plan, je te le dis, ça ne m'inspire pas pour une nouvelle! J'aime mieux résumé, me semble que ça parait moins "officiel" (bizarre, hein?). Bien d'accord avec toi pour le roman. D'ailleurs, j'ai déjà tenté l'expérience du roman sans plan... ayoye! Mauvaise idée!!! ;)