10 août 2010

Écrire un roman policier et se faire publier


Alain Bellet


Je pourrais tout simplement résumer ma critique en disant : J’ai aimé et j’ai appris. Voilà, tout serait dit! Il ne resterait plus qu’aux amateurs à se rendre en librairie sur-le-champ pour se procurer ce livre que, ma foi, j’ai trouvé fort bien conçu et utile pour l’auteure en herbe que je suis.

Bien au-delà des notions de base, j’ai déniché dans ce manuel une foule de renseignements utiles, comme par exemple, l’explication sommaire des différents types de romans policiers (de mystère ou d’énigme, d’enquête, noir, de cambriolage, historique) ainsi que la différence entre le roman de discours et le roman de regard.

Comme dans bien d’autres livres du genre, on y parle de l’importance du choix du point de vue et du temps de la narration, deux notions sur lesquelles j’ai toujours autant de plaisir et d’intérêt à apprendre, comme ce fut le cas ici.

Construction des personnages, réflexions à propos du décor, du style et des dialogues ne sont que quelques exemples des thèmes regroupés dans ce livre, auxquels se greffent ici et là des « paroles » d’écrivains, d’avocats, d’ancien perceur de coffres-forts (!) et autres intervenants du milieu. Ces interventions rendent l’expérience de lecture vivante et d’autant plus intéressante.

Deux passages m’ont particulièrement accrochée, soit d’une part un extrait de conseils qui ont été publiés en 1928 dans l’American Magazine et qui demeurent, à mes yeux, tout à fait d’actualité, et d’autre part, la liste des dix règles énoncées par Raymond Chandler. Tous deux regroupent de précieux éléments que je m’efforcerai coûte que coûte de retenir.

Mon seul bémol : Contrairement à ce qui est mentionné sur la couverture, on ne trouvera dans ce manuel aucun truc relatif à la suite logique des choses, soit une éventuelle publication. Personnellement, je considère que cette mention aurait tout simplement dû être retirée de la couverture, puisqu’elle n’est pas vraiment représentative de ce qui est offert dans le livre.

En conclusion, je dirais que ce manuel convient tout à fait aux besoins de la cause, soit fournir aux auteurs débutants des outils qui leur permettront de se conformer aux règles de base qui régissent habituellement le roman policier.


À noter : Ce livre fait partie de la collection Les ateliers d’écriture, qui offre aussi des titres comme : Écrire une nouvelle, Écrire un discours, Écrire un roman, Écrire pour le théâtre, Écrire un scénario.

8 commentaires:

Karuna a dit…

Très, très intéressant, dans la perspective où mon deuxième roman sera (en grande partie) un policier. Il faut que je mette la main sur ta recommandation. Merci l'amie!! ;)

Gen a dit…

Moi je suis plus gratteuse que Karuna : tu me le prêterais-tu? ;)

ClaudeL a dit…

Je pense que je vais me contenter d'écrire!
D'ailleurs j'ai un billet (au moins un) à rédiger sur les Correspondances... 2010 si possible.

Isa Lauzon a dit…

À Karuna : Ah oui? Un policier? Hum... Intéressant... Ça sort quand? (Hihi! Toujours pressée la Madame!) De rien, et tant mieux si ça t'a donné le goût de le lire, je pense que tu y trouveras pas mal d'infos utiles.

À Gen : Là, je te bats pour le côté cheap : Je l'ai même pas acheté, je l'ai emprunté à la bibliothèque!!! MDRRRRR!!! Ben quoi, faut bien que je paie ma maison aussi... Si je m'écoutais, je passerais mes paies dans les bouquins, mais heureusement, mon chum veille au grain... ;)

À ClaudeL : Billet sur les Correspondances d'Eastman très attendu pour ma part! Qui sait, si je me botte le derrière, on pourrait peut-être s'y voir l'an prochain! :)

Gen a dit…

@Isa : Hé flûte! :p (Moi aussi je passerais mes paies en bouquin... d'ailleurs là la carte Archambault tarde à arriver... résultat : j'ai plus rien à lire!!!)

Karuna a dit…

@Isa: Please!! Laisse-moi le temps de respirer!! LOL

Isa Lauzon a dit…

À Gen : Au moins, avec les cartes-cadeaux que tu reçois d'Archambault, tu peux nourrir un peu ton vice... Et continuer à manger quand même à la fin du mois! MDR!!!

À Karuna : Wan, c'est vrai que je suis bonne pour pousser dans le dos des autres, mais je devrais plutôt me pousser dans MON dos à moi avant... OK, je te laisse souffler un peu, mais dépêche-toi quand même, OK? ;)

Anonyme a dit…

Pouah ! La couversation ;p
J'aime ! (Y)