7 juillet 2010

Une commande spéciale

Je n'aime habituellement pas écrire sur commande, sauf dans le cadre de mon travail, bien sûr. Dans mes loisirs, considérant le peu de temps dont je dispose, je préfère de loin travailler sur des projets qui me tiennent à coeur.

Je vais toutefois faire bientôt une exception... pour faire plaisir à ma Maman. Elle m'a fait une demande spéciale. Elle désire que j'écrive une histoire à partir d'une idée qui l'obsède depuis plusieurs semaines.

J'ai bien essayé de la convaincre de l'écrire elle-même, mais elle ne veut pas. Elle n'a pas d'intérêt particulier pour l'écriture, elle manque de confiance en ses capacités. Bref, elle veut que je m'en charge, c'est tout.

Il faut dire que ma mère invente souvent des histoires abracadabrantes aux enfants, lorsqu'elle les garde. "Donnez-moi trois mots, je vais vous raconter une histoire". Lapin, ours, montgolfière. La folie est au rendez-vous et l'histoire s'étirera jusqu'à ce que l'heure du dodo arrive. Elle a vraiment une imagination débordante! Mais ces histoires sombrent ensuite dans le néant, car elle n'a pas la volonté de les conserver. Plaisir éphémère, rires d'enfants, et ensuite, c'est terminé.

Pas d'ambitions littéraires pour Maman, donc. Mais je sais d'où je tiens mon cerveau rempli d'idées, en tout cas!

Récemment, elle m'a confié son tourment face à cette histoire qui la hante. Elle m'a fait un topo, je lui ai suggéré quelques points, elle m'a relancé avec des détails, je l'ai appuyée avec des précisions... Finalement, lorsque ce texte verra le jour, il s'agira d'une véritable collaboration. Ma première coécriture!

Il nous reste à nous entendre pour la fin, toutefois. Garanti, elle ne me laissera pas y insérer des éléments de fantastique... Et sa fin à elle me complique la vie en s'il vous plait au niveau de l'écriture...

Sacrée Maman, va!

4 commentaires:

Gen a dit…

@Isa : Mon premier texte solide, il est né d'une idée de Vincent, qu'on avait développée comme ça en collaboration. Je pense que c'est une super belle façon de travailler, parce que ça fait deux têtes pour "boucher les trous" de l'intrigue.

Bonne chance par contre : le co-idéateur est souvent un critique sévère! ;)

Isabelle a dit…

Tu devrais dire à ta mère de s'enregistrer lorsqu'elle raconte ses histoire. Elle pourrait les mettre sur papier par la suite.

Isa Lauzon a dit…

À Gen : Est-ce que ce texte a été publié? Je me doute que ma mère sera très critique lors de la lecture finale. Ou peut-être sera-t-elle déçue, mais elle n'osera pas me le dire. Enfin, j'ai eu l'idée générale qu'elle se faisait de cette histoire, alors je vais voir si j'arrive à répondre convenablement à sa commande!

À Isabelle : Je lui ai déjà suggéré, mais ma mère n'a vraiment aucun intérêt dans ce domaine. Elle aime créer, mais n'envisage pas du tout en retirer un bénéfice quelconque. Elle s'amuse, voilà tout, et ne voit rien de sérieux ou de potentiellement "vendeur" là-dedans. Enfin, au moins, cette histoire-là lui sortira de la tête... et qui sait, peut-être que ça nous donnera le goût de collaborer à nouveau dans l'avenir!

Gen a dit…

@Isa : Oui, ça a donné "Le Double". Et notre deuxième collaboration donnera "L'enrouleur de temps" (qui sortira bientôt). :)