5 juillet 2010

Rétrospective... le temps d'une réflexion

Les dernières semaines n'ont pas du tout été productives au niveau de l'écriture. J'ai à peine écrit quelques lignes et n'ai entrepris aucun projet. Le désert.

Non pas que je n'aie pas d'inspiration, au contraire! De nouvelles idées ont vu le jour et, fidèle à ma bonne habitude, je les ai soigneusement consignées avant de les oublier. Car il y en a trop, ça tourbillonne tout le temps dans ma tête, alors je dois tout noter au fur et à mesure.

Évidemment, avec mon déménagement, il aurait été illusoire d'espérer passer beaucoup de temps sur mes écrits. J'essaie de ne pas en être trop affectée, mais c'est dur. Très dur. Je ne rêve que d'une chose : quelques heures d'isolement. Mais ce n'est pas possible. Pas en ce moment, avec mes enfants qui s'ennuient dans cette nouvelle maison encombrée, avec toutes ces boîtes qui m'attendent...

En attendant de pouvoir reprendre sérieusement le collier, je réfléchis. Je fais le bilan. Ça fait du bien, de temps en temps, de s'arrêter pour faire le point.

J'écris depuis... (attendez, je consulte mes notes) mai 2006. Donc, depuis plus de 4 ans. Mes buts ont bien changé depuis, je dois dire. Petite rétrospective :

En 2006, je n'avais pas fixé la barre très haute : je voulais, au cours de ma vie, faire au moins 100 $ avec mon écriture, et avoir un texte publié quelque part, quel qu'il soit. Pas très exigeant! J'ai alors débuté l'écriture d'un roman, qui n'a pas encore vu le jour. En fait, j'ai repris récemment ce même roman, dans un contexte différent, et je n'y arrive toujours pas. Je manque d'éléments, je dois faire des recherches, et d'autres horizons m'interpellent. Donc, je le remets sur la tablette... pour le moment.

Depuis le printemps 2007, j'ai soumis quelques histoires pour enfants et plusieurs nouvelles, qui n'ont pas trouvé preneur. Je les réécrirai peut-être un jour. Pour l'instant, j'ai mal au coeur lorsque je les regarde et je constate qu'heureusement, ma plume a évolué au fil du temps! Je dois dire que les refus à répétition ont été très formateurs pour mon ego et m'ont appris l'importance de mieux cibler, de m'informer davantage avant de soumettre et même, avant même d'écrire.

De septembre 2007 à novembre 2009, j'ai participé à des ateliers de création littéraire, qui m'ont énormément appris et fait évoluer.

En mai 2008, j'apprenais que l'une de mes nouvelles avait reçu le 3e prix au concours Guy-Bélisle. Ce qui me donnait un beau... 100 $!!! Une partie de mon premier but était atteinte. Mais je n'avais encore rien publié.

Septembre 2008 : Après avoir soumis plusieurs histoires pour enfants et essuyé plusieurs refus, j'ai débuté un nouveau projet de roman. Tout en poursuivant mes ateliers d'écriture, et mes textes pour enfants. Ça faisait beaucoup. À la fin janvier 2009, je mettais de côté ce projet de roman, car je venais de découvrir une nouvelle passion... le blogue!!!

28 janvier 2009 : La plume volage voyait le jour. Un monde incroyable s'ouvrait à moi. Congrès Boréal, Salon du livre de Montréal, plein de nouveaux contacts et de correspondants...

Décembre 2009 : Virages m'annonçait que ma nouvelle "Une lettre en héritage" serait publiée. Ma première publication officielle!

Aujourd'hui, avec 3 prix littéraires à mon actif et 3 nouvelles publiées, je peux dire que j'ai atteint mon but premier, soit être publiée et en retirer une rémunération, si modeste soit-elle.

Maintenant, j'en suis rendue à l'étape suivante. Je croyais que ce serait le roman, mais après plusieurs expériences dans ce domaine, plusieurs projets débutés et mis sur la tablette, je constate que je n'en suis pas encore rendue là. Ou je n'ai pas encore trouvé de projet qui m'enthousiasme suffisamment longtemps pour que je m'y accroche et que je mette de côté tout le reste.

J'ai produit au fil du temps plusieurs textes de plusieurs genres, sans vraiment cibler, sans vraiment réfléchir. Guidée uniquement par mes impulsions du moment et mon envie de nouvelles expériences. Un peu comme une adolescente.

Maintenant, je crois que je suis en train de devenir plus adulte au niveau de mon apprentissage littéraire. J'ai envie d'écrire des textes plus étoffés, plus travaillés. Je commence enfin à découvrir mon style, mes intérêts, et je n'ai plus envie de m'éparpiller dans des avenues qui, au final, ne me représentent pas vraiment.

Donc, mes prochains projets devraient révéler davantage l'auteure que je suis, ou que je souhaite devenir. Je l'espère en tout cas.

Et c'est maintenant que ça commence!

3 commentaires:

Gen a dit…

Belle et bonne réflexion. :) C'est en mesurant le chemin parcouru qu'on constate qu'on avance. :)

Karuna a dit…

J'adore ton petit résumé. Chacun suit un chemin différent et c'est intéressant de connaître celui des autres. En tout cas, toi, tu as l'air de bien t'épanouir comme écrivaine. En personne et dans tes écrits, tu dégages de la lumière. On te l'a déjà dit? ;)

Isa Lauzon a dit…

À Gen : En effet! Et ça vaut la peine de s'arrêter pour prendre la mesure de ce chemin parcouru. Question de se donner l'énergie nécessaire pour grimper cette longue pente sans fin qu'est la réalisation de soi!

À Karuna : Si on me l'a déjà dit? Pas dans ces termes, mais quelque chose d'approchant, oui! Cette lumière n'est pas du goût de tout le monde, je le crains, certains la trouvant un peu trop... flamboyante, disons! Que veux-tu, lorsque je suis passionnée par quelque chose, c'est plus fort que moi, je rayonne, je gesticule, je verbalise mon émotion. Un voyant m'a déjà dit que j'étais née dans la maison du soleil, et que le soleil guidait mon énergie et ma vie, alors... j'assume mon karma! Hihi! Écrivaine épanouie? Jusqu'ici, tout à fait! Car je n'ai pas d'attentes irréalistes, je me laisse porter par le vent et advienne que pourra!