18 mai 2010

Remise de prix et... sorcellerie?

Ce soir, je me rendrai à Saint-Eustache pour recevoir un prix littéraire. Le Prix littéraire Guy-Bélisle pour être plus précise. Ou plutôt l'un des prix qui seront remis à cette occasion.

En 2008, j'ai obtenu la 3e place.

En 2009, la 1ere place.

Qu'en sera-t-il de 2010?

J'y vais de ma prédiction, que certains jugeront peut-être défaitiste, pessimiste ou même un tantinet révélatrice de mon léger (!) complexe d'infériorité : 4e place, soit une mention.

Il faut dire que les deux autres années, j'avais deviné à l'avance ma position. Intuition féminine. Ça m'arrive à l'occasion, quand l'enjeu est important pour moi.

Habituellement, ce sont des intuitions reliées à la bouffe. Oui, oui! Du genre, je devine ce qu'on me servira le soir même (évidemment, comme c'est moi qui cuisine maintenant, j'ai de moins en moins souvent ce genre d'intuitions!). Parfois, il me vient un goût si prenant en bouche qu'il en devient presque intolérable, et je suis bien heureuse d'étancher ma faim avec ce fameux mets lorsqu'il arrive enfin!

Ma plus étrange expérience de ce type est arrivée lorsque j'étais enfant. Toute la journée, à l'école, j'avais tenté de deviner quel était ce goût qui m'obsédait tant. Gomme balloune? Non. Réglisse? Pas du tout. J'ai cherché comme une folle ce que ça pouvait être. Le soir même, je suis allée chez mon oncle et des bonbons étranges trônaient sur la table. Vous savez, les fraises en guimauve, saupoudrées de sucre? C'était ça! Un délice, je ne vous dis pas. Disons que mes intuitions culinaires sont bien révélatrices de ma grande gourmandise! (rire gêné - bon sang, j'en reviens pas d'être en train de raconter ça!)

Ah! Et il y a aussi toutes ces fois, à l'école, où je devinais à l'avance quand ce serait mon tour pour les exposés oraux. À l'époque, parler en public me gênait beaucoup (désolée pour vous, mais ça a beaucoup changé!) et je crois que mon degré de stress très élevé favorisait mes intuitions. Imaginez : je me levais à demi avant même que le professeur ait pigé mon nom!

Bon, revenons à nos moutons. Vos yeux doivent être assez sortis de leur orbite pour aujourd'hui. Pour mon prix, cette année, je vois un 4. Retenez bien ce chiffre : 4.

Houououou... Tremblez, mortels... Et on verra bien ce soir si j'ai des dons de sorcière!

5 commentaires:

ClaudeL a dit…

Pour ton prix: pourquoi quatrième? Connais-tu d'autres concurrents qui auraient fait mieux que toi?

Je dis souvent que je n'ai pas d'intuition, mais il m'arrive très souvent de deviner (on va dire deviner parce que c'est ce mot qui m'est venu en premier, mais me semble que ce n'est pas tout à fait ça, c'est du genre lire la suite) la phrase que va prononcer un tel personnage dans un film ou une série. Pas difficile selon moi quand tout est bâti sur le même genre de scènes. Une phrase que je ne suis plus capable d'entendre: "je suis désolée" ou bien pire: "je te le promets".

Gen a dit…

J'ai parfois eu des flashs de ce genre, mais toujours juste avant de répondre au téléphone. Un jour, le téléphone a sonné chez moi. En posant la main dessus, j'ai vu un de mes amis dans un bain de sang. Son père m'appelait pour m'annoncer la tentative de suicide de son fils. Une autre fois, j'ai vu ma mère se tordre de douleur alors que je touchais le combiné. À l'heure où ça sonnait, elle aurait justement dû m'appeler pour me confirmer qu'on allait souper chez elle... À l'autre bout du fil, c'était son chum qui m'annonçait qu'elle était à l'hôpital.

Ça donne parfois froid dans le dos ce genre de truc, mais en même temps je fais partie des gens qui croient qu'on trouvera un jour une explication scientifique à tout cela.

Karuna a dit…

Bon, je n'ai aucun don de sorcière, mais je t'offre tout de même une prédiction: tu t'amuseras, peu importe le prix!

Chantal Moreau a dit…

Moi je vois le chiffre 1, hi hi hi! Bonne chance à toi!

Isa Lauzon a dit…

À ClaudeL : Ben voyons, c'est sûr que les autres sont meilleurs que moi! Tu ne connais pas mon complexe d'infériorité? (que je cache sous des dehors frondeurs...) Et toi, tes intuitions, c'est pour les clichés, à ce que je vois! Quoique là, c'est plutôt un exemple flagrant du manque d'imagination de certains!

À Gen : Brr! J'ai un frisson! Ma mère a déjà eu une expérience de ce genre... pour mon cousin de 2 ans, qui est mort deux jours après d'une méningite. Je suis bien contente que mes intuitions à moi soient plus bénignes!

À Karuna : Avec une prédiction pareille, tu es certaine de ne pas te tromper! ;)

À Chantal : C'est drôle, mon chum voit la même chose que toi! Et moi, je l'obstine, je suis certaine que je vais finir en 4e position...