26 avril 2010

Un shack au fond des bois
















J'arrive tout droit du paradis. Ce week-end, accompagnée par par mère, ma soeur et ma fille, je suis allée me ressourcer dans un refuge situé à St-Alphonse Rodriguez (près de Rawdon).

La truite nous a boudées, mais son snobisme n'a en rien terni notre plaisir. Randonnées en forêt et en canot, contemplation de barrages de castors et d'une héronnière (une rareté au Québec, paraît-il), jeux de cartes à la chandelle, nous avons été comblées au-delà de nos attentes.

Pas de téléphone, pas d'électricité, pas d'eau courante, pas de route... Pour atteindre le refuge, nous avons parcouru les deux derniers kilomètres à pied, dans la forêt et les sentiers marécageux, en passant à l'occasion sur de petits ponts de bois.

Je vous le redis : le paradis! J'en ressors détendue et sereine. Rien de tel qu'un bon bol d'air pur pour éliminer les tensions!

J'y retournerai certainement. Peut-être cet hiver, pour pratiquer la pêche blanche? Chose certaine, il faudra que j'y retourne, seule cette fois-ci, pour écrire. Là-bas, aucune interférence, le calme règne en roi et maître. Et que dire du prix... ridicule! (renseignez-vous, vous verrez!)

Visitez le site des propriétaires (section camp rustique, moi je suis allée au Ti-Will, mais le Tom est intéressant aussi et surtout, accessible en voiture), vous verrez que je ne mens pas! Pour réserver votre place au paradis : 450-883-3666!

6 commentaires:

ClaudeL a dit…

Leur ai écrit pour connaître les tarifs.
Y a-t-il des sentiers pédestres à part les deux kilomètres à pied que tu as faits?

Écrire à la main, à moins que tu aies une génératrice?

ClaudeL a dit…

Pas d'homme dans le fin fond des bois??? Pas peureuses!

Gen a dit…

Moi je trouve ça bien la gang de filles parties camper "à la dure" ;)

Par contre, avant que je paye pour passer une fin de semaine dans un endroit dépourvu d'eau chaude et de machine à expresso... ;p

(Fille de la ville? Naooooonnnn)

Isa Lauzon a dit…

À ClaudeL : En fait de sentiers pédestres, il y a encore pas mal de travail à faire pour baliser ça et rendre le tout agréable. Et c'est tant mieux, nous recherchions justement le côté rustique de la chose. Je sais par contre qu'il y a des sentiers de raquette pour l'hiver. Et oui, j'ai écrit à la main, pas de génératrice (sacrilège!!!).

Non, pas d'homme au fond des bois, mais un walkie talkie qui nous permettait de rejoindre jour et nuit les propriétaires, qui sont à quelques minutes seulement en VTT. Ça prend un minimum de sécurité, tout de même... Pas peur des ours, nous parlons assez, les 4 filles ensemble, les ours se sont sauvés en courant! ;)

À Gen : À la dure, à la dure... Nous avions tout de même un chalet très confortable : porte avec verrou, poêle à bois, 2 embarcations fournies, toilette sèche (cabane dehors) très commode, bref, ce n'était pas si dur que ça!

Parle-moi plutôt d'une tente qui prend l'eau, d'une glacière visitée par les ours (déjà vécu)et là, tu pourras me dire que c'est du camping à la dure!

Bon, je l'avoue, j'ai l'air d'une vraie de vraie, mais je n'aurais pas fait une semaine dans ces conditions, tout de même... Ma douche m'aurait trop manqué! :)

Gen a dit…

Ah oui, tente qui prend l'eau et lunch volé par les ours, je connais aussi. Vive le canot-camping! (heureusement que c'était juste pour une nuit...)

Les Refuges d'Isabel et Erick a dit…

Bonjour Madame Lauzon,

Je viens de découvrir votre site. Que de gentillesse envers nos refuges. Merci énormément pour votre publicité. J'aimerais vous mentionner notre nouveau site. www.lesrefugesisabelerick.com, vous verrez certaines améliorations aux refuges.
Au plaisir de vous revoir.
Manon pour les Refuges d'Isabel et Erick