4 avril 2010

Statistiques

Écrire :
  • 10 % d'inspiration
  • 10 % de travail acharné
  • 80 % de regards dans le vide

Stéphane Dompierre, "Jeunauteur", tome 1

Excellent! Jusqu'à maintenant, je suis pile dans les statistiques...

5 commentaires:

Rackham Le Rouge a dit…

Pas de regards dans le vide mais des prises de notes - Phrases,titres, idées, images découpées, etc- et méthode de travail >>> 50%

Ecriture à des heures bien choisies, matin tôt ou soir, à choisir quand tu le sens >>> 40%

Les 10% c'est l'esprit artiste, le conducteur du train, l'oeil et l'esprit toujours ouvert, ceux qui choisissent la direction à suivre, le style, le point de vue !

Et tu peux rajouter la recherche d'éditeur, la communication; le côté mali, etc...tu peux rajouter 20%. Ce qui fait 120%, ce qu'il faut pour être ou devenir écrivain !!

Voilà Isa, ne t'assois jamais sur ta chaise si tu ne sais pas ce que tu vas écrire ! Sinon, mets un film, sort dans la rue, prend une carte, nourrit ton histoire, ton écriture, et relis tes notes bien sûr...

Besos ! ( Si un jour tu écoutes un de mes conseils et que ça marche, tu regretteras le temps perdu...)

Isa Lauzon a dit…

À Rackham : Haha! C'est exactement ça! Prise de notes, idées, images découpées pour m'inspirer... L'impression de ne pas avancer, mais j'avance quand même quelque part!

Pour le 20 % relié à l'éditeur, je garde ça pour plus tard. Donc, je me concentre pour le moment sur le 100 % de production, on verra la suite après. Si je songe à ça maintenant, ça va me tuer l'inspiration!

Bonne suggestion pour le changement d'idées, lorsque rien ne vient. Il ne faut pas forcer les choses, un texte écrit sur une inspiration sera toujours mille fois meilleur qu'une production forcée... Je sais, j'ai fait l'expérience plus d'une fois!

Et les regrets... je les bannis au maximum de ma vie! Il ne faut jamais regretter rien. Chaque réussite, chaque échec nous amène à l'étape suivante, nous apprend de belles leçons et nous apporte la sagesse. Pas de regrets, donc, juste des constatations, des bilans, des résolutions. Pour avancer, toujours, sans regarder en arrière!

Gen a dit…

Dompierre n'a jamais dit que les regards dans le vide devaient être faits en face de l'ordi. Perso, c'est pendant le jogging que les réflexions se produisent.

Donc, pour moi, c'est 80% de transpiration, parce que quand l'intrigue bloque, c'est le moment de mettre les "runnings"...

Keven a dit…

80% de regards dans le vide...

J'adore xD!

En fait, pour moi, je trouve que c'est essentiel. J'ai la tête pleine d'idées et quand je les laisse tourner, comme ça, que je les laisse aller, mes histoires deviennent toujours de plus en plus claires. Moments privilégiés de regards dans le vide? Avant de s'endormir, en marchant seul et ... dans la douche. En fait, tous les moments où je suis seul. Ah l'inspiration...

Isa Lauzon a dit…

À Gen et Keven : Mon moment privilégié à moi pour rêvasser? Dans la voiture! Même si je conduis... :S Que voulez-vous, la musique est un excellent déclencheur! Depuis que j'ai mon dictaphone, c'est super, je peux noter mes idées même lorsque mes mains sont occupées au volant.

Quant aux inspirations de l'avant-dodo, je les déteste! Quand je suis sur le point de m'endormir, je n'ai aucune envie de me relever pour noter mes trucs. Alors le plus souvent, je mets ça de côté, en me disant que je me rappellerai le lendemain... ce qui n'est jamais le cas! :( Fichue mémoire!