6 mars 2010

Gandhi


J’avais entendu parler de l’homme, mais je n’avais pas encore vu le film. Une découverte, une révélation, une inspiration. Maintenant, je vois. Maintenant, je comprends.

Au départ, ce film d’une durée de 189 minutes (3 h 09) ne m’attirait pas réellement. Je suis tombée dessus par hasard, un soir de désoeuvrement télévisuel… et, subjuguée par l’histoire, je n’ai bougé de mon fauteuil qu’au générique.

Un rappel des faits : Mohandas Karamchand Gandhi, né à Porbandar, Goujarat, le 2 octobre 1869, assassiné à Delhi le 30 janvier 1948, était un dirigeant politique, important guide spirituel de l'Inde et du mouvement pour l'indépendance de ce pays.

Durant une grande partie de sa vie, Gandhi mena un combat tourmenté contre les lois coloniales édictées par les Britanniques. Il organisa la lutte de la communauté indienne et incita les pauvres à se battre contre la discrimination et les taxes trop élevées. Il mena entre autres diverses campagnes nationales pour l’aide aux pauvres, pour la libération des femmes indiennes, pour la fraternité entre les communautés de différentes religions ou ethnies, pour l’autosuffisance économique de la nation, mais surtout pour l’indépendance de l’Inde.

Malgré le fait que le combat de Gandhi fut entièrement basé sur les principes de la non violence et du pacifisme, il fut emprisonné plusieurs fois en Afrique du Sud et en Inde pour ses activités. En tout, il passa six ans de sa vie en prison.

Le grand homme vivait avec simplicité et tissait ses propres vêtements. Le peuple le vénérait et écoutait ses discours avec ferveur. Toutefois, malheureusement, plusieurs ne comprirent pas son message de non violence et beaucoup de sujets, tant britanniques qu’indiens, furent tués lors d’émeutes ou de soulèvements populaires.

Dans le film, on assiste au long combat de Gandhi, à son obstination, à son calme face à l’adversité. Sa détermination a forcé mon admiration et je ne suis évidemment pas demeurée impassible lorsque j’ai visionné certaines scènes troublantes, dont le massacre d’Amritsar (13 avril 1919). Voir des soldats britanniques ouvrir gratuitement le feu sur les participants d’un rassemblement politique pacifiste, tuant plusieurs centaines d’Indiens, tant hommes, femmes qu’enfants, m’a bouleversée, car je savais que cette scène s’inspirait de faits réels.

La guerre entre les musulmans et les hindous m’a aussi émue. La sauvagerie des gestes, les meurtres aveugles... Vraiment, l’être humain est capable du pire. Et devant cette folie, Gandhi jeûnant au nom du retour de la paix, prêt à mourir pour cette cause…

Si vous n’avez pas encore vu Gandhi, je vous le conseille fortement. Pour connaître l’homme, pour comprendre ses motivations. Et surtout, pour découvrir son œuvre.


Pour plus de détails, je vous invite à consulter ce cher Wikipédia!

6 commentaires:

Gen a dit…

J'ai étudié son histoire et visionné le film pendant mes études. Spécial, n'est-ce pas? Le pire, c'est de réaliser qu'il y a énormément de conflits sur la planète qui se règleraient tellement plus vite si les gens adoptaient l'approche de Gandhi. Parce que oui, il y a eu des massacres, oui, il a été assassiné, mais combien de vies a-t-il sauvées au final?

L'autre grand chef qui s'est inspiré des techniques pacifiques de Gandhi, ce fut Martin Luther King. Là encore, sa lutte a été couronnée de succès.

Comme quoi être prêt à mourir pacifiquement pour une cause est plus payant que d'être prêt à tuer pour elle.

Isa Lauzon a dit…

À Gen : C'est sûr que Gandhi a sauvé bien des vies au final, mais quels massacres, quelles tueries en cours de route! Fallait-il qu'il soit convaincu du bien-fondé de son action, pour s'obstiner ainsi jusqu'au bout...

La scène dans laquelle les indiens tentent d'accéder au sel est vraiment perturbante : un à un, des paysans avancent vers les britanniques, qui les reçoivent à coups de bâtons dans le visage. Les femmes ramassent leurs maris et les soignent, tandis que d'autres indiens s'avancent encore et encore, sous la pluie des coups, sans se défendre. On voit combien ces gens étaient rendus loin dans leur désespoir...

Enfin, on pourrait en discuter longtemps! Vraiment, un très bon film, qu'il faut avoir pris la peine d'écouter au moins une fois dans sa vie.

Gen a dit…

Oh mon dieu! J'avais oublié cette scène, mais là elle me revient...

En même temps, parce que les gens ne faisaient que s'avancer sans se défendre, les Britanniques n'ont pas ouvert le feu.

Mais oui, boulversante cette histoire...

Isa Lauzon a dit…

À Gen : Encore une chance, qu'ils n'aient pas ouvert le feu! Mais ils ne se sont pas gênés pour les frapper, en tout cas... Enfin, cette scène était atroce, mais elle démontrait clairement la détermination de ce peuple.

Isabou a dit…

J'ai déjà lu un livre sur l'histoire de Gandhi, mais je n'ai pas encore vu le film. Je vais probablement essayer de le trouver au club vidéo.

Isa Lauzon a dit…

À Isabou : Je te conseille vraiment le film. Les images sont criantes de vérité, ça doit être très différent du livre. Au club vidéo? Hum... Peut-être... C'est un classique, tout de même!