24 février 2010

Tiens, un refus!

Je viens de recevoir un courriel de la revue Biscuit chinois, m'informant que le texte que je leur avais soumis pour le thème "Vedettes" n'a pas été retenu.

Je ne suis pas vraiment surprise, j'avoue que je m'y attendais un peu. Percer dans cette revue ne semble pas facile, si je me fie à l'expérience d'autres auteurs-blogueurs. Et ce texte était peut-être un peu "hard". C'est sûrement pour cette raison que j'ai eu autant de plaisir à l'écrire!

Je transfère donc cette nouvelle dans ma boîte "Club med" et lui souhaite de passer de très belles vacances au chaud, avec ses copines.

Un jour, je la retravaillerai et lui offrirai une seconde chance. Mais pour l'instant, j'ai bien d'autres chats à fouetter, bien d'autres projets à explorer.

C'est le moment ou jamais de sortir ma tête de cochon de son placard. Coûte que coûte, j'écrirai et je soumettrai. Et un beau jour, la publication sera au rendez-vous!

16 commentaires:

Keven a dit…

Même situation de mon côté! On se reprend pour Super Héros! Un jour, la publication sera au rendez-vous, je retiens ça...

Karuna a dit…

Tu sais que tu es un modèle? Inébranlable et déterminée. J'aime ça.

Gen a dit…

Tant qu'à moi, Biscuit Chinois fait chier. Après le quiproquo de la nouvelle soumise en double, je leur ai envoyé un texte de remplacement... et j'ai jamais eu de nouvelle. Elle est acceptée? Refusée? S'ils en sont rendus à "Vedettes", ça doit être que Hôtel/Motel est prêt là!

Grrrrrr...

S@hée a dit…

La boîte Club Med... j'adore! Je vais m'en faire une :-)

Gen a dit…

C'est deux sous pour le copyright :p

Isa Lauzon a dit…

À Keven : Bon, tu vois, c'était ça, mon point : si des auteurs comme toi sont refusés, alors je peux bien me faire refuser aussi! ;)

Pour Super héros, j'avais une bonne idée, mais pas certaine que ça cadre avec la direction littéraire de la revue. Encore une fois, soit c'est trop fantastique, soit c'est trop science-fiction. Pas capable d'être terre à terre! Enfin, je vais y penser...

À Karuna : Inébranlable, je ne suis pas sûre, mais déterminée, ça tu peux compter là-dessus! Tête de mule, tête de cochon, déterminée... peu importe comment on le dit, l'important, c'est le feu qui coule dans mes veines. Attention, vous n'avez pas encore vu de quel bois je peux me chauffer!

À Gen : Issssshhhh... Dommage, tu aurais été l'une des seules que je connais qui aurait réussi à être publiée là...

À S@hée : En effet, il s'agit là d'une super idée que Gen m'a suggérée : envoyer mes nouvelles refusées en vacances, plutôt que de leur apposer l'étiquette d'un refus. C'est moins frustrant ainsi, même que je trouve ça rigolo. Autodérisoire, même, ce qui me sied parfaitement!

À Gen : Deux sous moins les 10 % que tu me dois, ça fait combien?

Keven a dit…

Merci du compliment mais je pense pas que je suis nécessairement meilleur que toi! Hihi, tu m'as bien fais rire en tout cas, ça fini ma semaine en beauté.

Gen a dit…

C'était pas juste sur ce que je publierais avec un certain éditeur le 10%? :p

Isa Lauzon a dit…

À Keven : Tant mieux si ça t'a fait rire! Il faut dire que j'ai toujours tendance à me sous-estimer moi-même, petit complexe d'infériorité périodique. Alors disons qu'on est égaux dans notre évolution littéraire, ça te va comme ça? ;)

À Gen : Gosh! Tu sais compter... :( Moi qui pensais payer ma future maison avec ça! OK, laisse faire le 10 %, je laisse faire le 2 sous de copyright et on est quittes, d'accord?

Gen a dit…

Évidemment que je sais compter :p Moi aussi j'ai une maison à payer ;)

Ok, t'es quitte pour le deux sous ;) De toute façon, c'était à Émilie que je le chargeais! Mouhahahahaha!

Keven a dit…

C'est vrai que notre évolution se ressemble. D'ailleurs, tu m'as donné le goût de soumettre à Virages. J'ai eu une idée en début de semaine et voilà que je suis en correction. La prochaine date de tombée est lundi donc je vais leur envoyer ça demain. Je croise les doigts.

Isa Lauzon a dit…

À Gen : Aaaaaahhhh! À moi, tu ne me chargeais rien pour le copyright? Wow, je me sens très touchée! ;)

À Keven : Je croise les doigts avec toi! Dis-moi, as-tu déjà lu l'une de leurs revues? Ça aide pas mal quand on veut soumettre un texte. Car, disons-le, chaque revue a son style et il faut bien cibler. Chez Virages, l'écriture est soignée et recherchée. Je n'aime pas tout ce qui se publie là, mais j'apprécie la qualité. En tout cas, bonne chance!

Keven a dit…

Merci du conseil Isa! Comme les revues sont peu connus et que je les découvre que par leur site internet et leurs appels à texte, j'ai pas tendance à les lire, c'est qu'il y en a tellement que j'aurais de la difficulté à arriver au niveau monétaire. Je peaufine donc mon écriture pour ma nouvelle. Dis-moi, penses-tu qu'un texte plus absurde colle à cette revue?

Isa Lauzon a dit…

À Keven : Virages est vraiment une revue particulière au niveau de la qualité de la langue, c'est pourquoi j'insiste là-dessus. Du côté absurde, ça dépend, j'ai lu dans cette revue des textes de toutes sortes. Pas de vulgaire par contre, et mets la pédale douce sur le fantastique et la science-fiction. C'est plus de la littérature générale. Mais de l'absurde, oui, j'en ai vu. De l'abstrait aussi.

Écoute, on est serrés dans le temps, mais si tu m'envoies ta nouvelle ce soir ou demain matin (le plus tôt possible!), je pourrais la regarder demain et te faire mes commentaires. Ne te gêne surtout pas!

Keven a dit…

J'osais pas trop de le demander mais si tu me le proposes, je prends! Je suis en ce moment même en réécriture, prenant en considération tes recommandations. Au niveau du fantastique, j'en écrit jamais consciemment mais je vois que cette nouvelle-ci est purement fantastique quoiqu'il n'y a pas d'extravagance à ce point-là. Assurément, je te l'envoie d'ici ce soir, j'achève. Merci d'avance!

Isa Lauzon a dit…

À Keven : Ose, mon cher, ose! J'ai moi-même largement profité de mon réseau de contacts récemment pour améliorer l'un de mes textes et je trouve ça vraiment génial, cette belle entraide! Et pour ton information, je viens de lire un peu de fantastique dans le dernier Virages, alors il y a moyen d'en mettre. Force pas trop la dose, par contre! Alors j'attends ton texte, et si je ne le corrige pas ce soir, ce sera très tôt demain matin. On passe en mode courriel, 10-4!