2 février 2010

Double personnalité

Voici une petite autofiction, que j'ai concoctée récemment et qui se passe dans l'univers de Sherlock Holmes. Un petit défi personnel... Et puis, il y avait bien longtemps que je n'avais publié l'un de mes textes ici!


- Et puis, votre verdict?

Sherlock Holmes posa son violon et bourra sa pipe. Il retardait visiblement l’échéance.

- À dire vrai, je ne saurais formuler aucune certitude, mon cher Watson. Lady Isabelle m’apparaît comme une contradiction ambulante. Je n’ai pas réussi à cerner sa personnalité ni ses motivations profondes.

- Allons donc, se moqua le docteur, comment une mère de famille habitant dans les faubourgs pourrait-elle mystifier le plus grand détective de tous les temps? Vous perdez la main, mon cher!

Holmes se leva et fit les cent pas dans l’appartement.

- Je n’ai jamais vu pareille dualité chez un être humain. Au premier abord, elle m’a semblé aimable. Cependant, vous connaissez ma méfiance envers ce type de jugement hâtif. D’ailleurs, mon observation subséquente m’a permis de déceler un grain de malice dans le regard de notre sujet.

- Hé! Attention! s’exclama Watson. Il s’agit de ma nièce, tout de même!

- Nièce que vous n’avez pas vue depuis plus de quinze ans, rappela le détective. Croyez-moi, sous des dehors avenants et rieurs, cette demoiselle cache bien son jeu.

- Mais…

- Silence, parbleu! Vous avez fait appel à moi pour connaître les sentiments de votre nièce envers la branche paternelle de sa famille, dont vous faites partie intégrante, mais j’ai appris bien davantage. Tenez votre langue et je vous révélerai mes conclusions, si hypothétiques soient-elles.

Le docteur Watson se renfrogna et se tut.

- Je crois déceler dans la tête de Lady Isabelle deux personnalités opposées. En vérité, votre nièce mène une double vie.

Devant la mine effarée de son ami, Sherlock Holmes précisa :

- Il s’agit d’une métaphore, Watson! Au quotidien, cette dame semble à peu près normale. Un rien trop bavarde et expansive, peut-être, mais son charme est indéniable. Toutefois, il en va autrement de ses écrits…

- Ses écrits? Demanda Watson.

- Oui, Watson, votre nièce écrit. Mais attention, pas des traités sérieux comme ceux que je ponds à l’occasion, non. Pas même des histoires d’amour, ce qui serait à la limite acceptable pour une femme.

- Quoi, alors?

- Des horreurs, décréta Holmes sans mettre de gants blancs. Des histoires de sang, de meurtre, de suicide et autres insanités de ce genre.

Watson écarquilla les yeux, saisi d’effroi.

- Et, pire encore, poursuivit impitoyablement le détective, j’ai découvert chez elle un net penchant pour les créatures féeriques. Fées, dragons, korrigans, elfes, monstres…

- Assez! supplia Watson, je ne veux plus en entendre davantage!

- Au vu des abominations qui sont consignées dans ses carnets, je pourrais même songer à lui imputer la responsabilité de deux ou trois crimes non résolus.

Holmes posa la main sur l’épaule du docteur effondré.

- Vous êtes mon ami, Watson. Aussi, je vous offre mon conseil, pour ce qu’il vaut. S’il advenait que votre nièce soit interpellée par la justice, incitez-la à plaider l’aliénation. Elle s’évitera peut-être la corde.

23 commentaires:

Frédéric Raymond a dit…

Suggestion : Remplace ton texte de bienvenue par un extrait de celui-ci!

Gen a dit…

Mouhahahahaha! Maudite bonne idée Fred! :)

J'aime tellement la fin! :)

richard tremblay a dit…

Sherlock Lauzon, ancètre d'Isa ? Pourquoi pas un pastiche de Sherlock pour Alibis à partir de cette base solide ?

Rackham Le Rouge a dit…

Bravo Isa !
Ca c'est un billet, et tu donnes un échantillon de ton savoir-faire...

Je crois que la mise en pratique est ce qu'il y a de plus important pour l'écriture, comme pour le reste.
Et tous les billets sur les taillages de crayon et autres, ne remplaceront pas un vrai texte ! Bravo encore...

besos
Jack

PS: Et c'est un fan d'Hercule Poirot qui a apprécié ton texte, c'est dire !

Karuna a dit…

J'adore ton texte. Définitivement écrit par une Isa généreuse et talentueuse.

Alexandre Babeanu a dit…

Très bien écrit, bravo!
On veut la suite...

ClaudeL a dit…

Quel vocabulaire, ma chère!

Isabelle a dit…

Un gros bravo, un texte très bien écrit!

Luc Dagenais a dit…

J'adore!

roger Claude a dit…

À quand le prochain texte?

Pierre H.Charron a dit…

Double personnalité...Double plaisirs !!

Isa Lauzon a dit…

À Frédéric et Gen : Tiens, c'est une bonne idée... Je trouvais justement que mon entrée en matière pour ce blogue était un peu trop gentille et qu'elle ne reflètait pas tout à fait ma personnalité. Je vais plancher là-dessus!

À Richard : Je ne sais pas si la base est solide, j'avais juste envie d'écrire quelque chose dans l'univers des Sherlock Holmes. Une inspiration qui m'est venue quand j'ai vu la bande annonce du film. Tout est prétexte à l'inspiration!

À Rackham : Je me doutais bien que je te ferais plaisir, en publiant l'un de mes textes. Fan d'Hercule Poirot, vraiment? Alors je savoure doublement le compliment!

À Karuna : Que de louanges, que de louanges! Et en-dedans de moi, une petite voix s'indigne toujours et me dit que je ne mérite pas tous ces bons mots... ;)

À Alexandre : La suite? Si je vous la dis, je vais être obligée de vous tuer, tous autant que vous êtes... :O)

À ClaudeL : J'aime bien forcer la note un peu sur les tournures de phrases pompeuses typiques de cette époque. Question de m'obliger à sortir mon beau vocabulaire, comme on sort l'argenterie le dimanche, quand la visite vient faire son tour...

À Isabelle et Luc : Merci, vous êtes gentils!

À Roger Claude : Heu! Attends une minute : je dois retravailler mon texte pour Alibis, participer au concours de l'Ermite... Plus une ou deux bricoles en cours... Hum! Disons que je ne le sais pas! On verra ce que mon inspiration me dictera!

À Pierre : Faut bien que j'assume mon côté "Mini-Wheats"! ;)

Frédéric Raymond a dit…

J'ai beaucoup aimé quand tu menace de nous tuer. Tu devrais laisser libre cours à ton côté obscur plus souvent. Ce serait une fascinante image d'auteure (dans le sens image publique). Garde la dualité, mais mets l'accent sur le méchant!

Isa Lauzon a dit…

À Frédéric : Ce côté obscur commence tout juste à émerger. Et il apparaît plus dans certaines de mes nouvelles que sur ce blogue. Pas envie non plus d'avoir l'air d'une psychopathe! ;) Je me rends compte que j'ai besoin d'un équilibre entre la noirceur et la lumière. Alors oui, je préserve cette dualité, tout en me permettant d'aller de plus en plus loin dans le "méchant". Qui sait ce qu'il en sortira...

Frédéric Raymond a dit…

Fais surtout attention à ce qui pourrait y entrer...

Isa Lauzon a dit…

À Frédéric : Trop tard... les démons sont déjà à l'intérieur... ;)

Dame Sco' a dit…

J'ai adoré ton texte ! Génial comme d'hab !!!

Keven a dit…

Super bon texte. Félicitations Isa!

Isa Lauzon a dit…

À Dame Sco' : Tiens, te revoilà, toi! Tu as réglé tes problèmes de virus? Merci!

À Keven : Très gentil à toi. Merci!

Louvv a dit…

J'adore ! C'est hilarant! Et quelle plume ! Bien pensée et le vocabulaire, extra !

Isabelle Lauzon a dit…

À Louvv : Hihi! Ça faisait longtemps que je ne l'avais pas lu, ce texte... Tellement que je l'avais presque oublié! Merci pour les bons commentaires, ça fait toujours du bien! :D

kurt wanker a dit…

Très tés bon ! en tant que fan des aventures de Holmes je ne peut qu’apprécier . ps : je t'ai envoyer un message en privé .

Isabelle Lauzon a dit…

À Kurt : Merci! :D