1 janvier 2010

La perfection n'est pas de ce monde!

En ce 1er janvier 2010, je le clame à la face du monde : Non, je ne suis pas parfaite! Ça vous en bouche un coin, hein?

Une nouvelle correspondante vient de me souligner gentiment quelques coquilles qui s'étaient glissées dans mes précédents billets. Et elle avait bien raison! Voilà, je l'avoue humblement, malgré mes efforts, je fais moi aussi des fautes d'orthographe... Vilaine Isa!

Personne n'est parfait, nous ne sommes que des êtres humains et blablabla, vous connaissez la chanson, je fais mon mea culpa et j'annonce une nouvelle résolution pour 2010 :

Je vais tâcher de m'améliorer et de soigner davantage mon français écrit!

D'ailleurs, si vous désirez vous aussi me souligner des erreurs, je vous en prie, n'hésitez pas! Par courriel SVP, au isabouquine@hotmail.com.

Allez! Je compte sur vous pour me secouer les puces!

(Ouf! J'espère quand même que ma boîte de courriel ne débordera pas trop...)

4 commentaires:

Rackham Le Rouge a dit…

Allons, Isa, les fautes fleurent partout sur le net et puis, il y a les correcteurs d'orthographe...
Quel est le malpoli qui t'a fait une réflexion ?

Besos et bonne journée !
Jack

roger claude a dit…

Je partage le point de vue de Rackham Le Rouge. Je considère le reproche de ta correspondante comme étant négatif. Je me méfie de ce genre de critique. Écrire est un acte solitaire qu'il faut savoir supporter et tolérer les imperfections.Je préfère comprendre plutôt que de juger qui exige peu d'efforts.Je ne secoue pas les puces; je les berce par des commentaires fraternels. J'aime observer ton cheminement d'écrivaine.Je te lis depuis belle lurette pour devenir mon blogue principal. Le premier d'entre tous.

Gen a dit…

Heu... ok, la correspondante cherchait un peu les puces je crois, parce que tu fais très peu de faute... surtout si on compare à d'autres blogues!!!

Isa Lauzon a dit…

À Rackham : Hi! Hi! Du calme, ardent pirate, range ton sabre! La personne en question l'a fait d'une façon très respectueuse, qui ne m'a pas du tout fait sortir de mes gonds, au contraire! Je prends le tout avec un grain de sel et c'est avec une parcelle d'ironie et d'autodérision que j'ai composé ce billet. Je voulais démontrer que même si notre français est supérieur à la moyenne, ll y a toujours matière à amélioration. Personne n'est parfait!

À Roger Claude : Je suis bien d'accord avec ton attitude, soit celle d'observer plutôt que de critiquer les oeuvres des autres. Je vois malheureusement énormément de fautes d'orthographe sur le web, mais je n'irai pas les souligner aux principaux intéressés. Toutefois, ma correspondante, je crois, a senti dans mes récents billets un intérêt marqué pour le français et elle a jugé bon de partager avec moi ses connaissances, ce que j'apprécie beaucoup. Ainsi, je vais pouvoir travailler sur mes faiblesses et m'améliorer.

Quant à ton commentaire à propos de mon blogue... Ouf! Comment dire? Quand j'ai débuté ce blogue, je croyais qu'il n'y aurait qu'une dizaine de personnes qui viendraient m'y visiter, maximum... Je suis étonnée, surprise, émue qu'un parfait inconnu me lise avec autant d'assiduité... Enfin, je suis très heureuse de te compter parmi mes lecteurs et ne te gêne pas pour me laisser des commentaires, ils me font beaucoup de bien!

À Gen : J'en fais peu, c'est vrai, mais j'en fais quand même, donc je peux encore m'améliorer! Pas question que je me complaise dans la paresse, je suis un tantinet perfectionniste... l'avais-tu deviné? ;)