18 octobre 2009

Trop génial!

Avis à tous : Le blogue Fractale Framboise lance son défi annuel : il s'agit d'écrire une micro-nouvelle de 31 mots exactement, pas un de plus, pas un de moins, sur le thème de l'Halloween. Frissons, épouvante, zombies, loups-garous, vampires, laissez-vous aller!

Pour voir les réalisations de la cuvée 2008, c'est ici. Pour 2007, c'est là.

Je salue cette initiative qui sort de l'ordinaire et je vous invite à leur faire parvenir vos chefs-d'oeuvre. Pour ma part, vous pouvez être certains que je me commettrai... Attention au carnage!

Merci au passage à Guillaume Voisine pour ce lien, que j'ai découvert sur son blogue.

**********

Voici mes oeuvres, qui se retrouvent aussi chez Fractale Framboise (âmes sensibles s'abstenir!) :

#1
Un chaudron, potion en ébullition. Verrue au nez, teint de crapaud, la sorcière mijote un coup funeste. Invocation démoniaque ou sortilège répulsif? Les éternels aléas d'un souper chez la belle-mère!

#2
L'ombre s'étend dans le regard de la victime, promesse d'un trépas imminent. La Faucheuse essuie sa lame souillée par les entrailles sectionnées. Exit le dictateur, adieu les impôts!

#3
La main d'Eric empoigne la cuisse et déchiquette à belles dents la chair juteuse de la guenon. Le sang gicle, vengeance ultime du bafoué. Une féministe en moins sur Terre!

#4
La chambre de l'horreur. Chaînes, menottes et étriers, le paradis d'un sadique à cagoule. Au sol, trois morceaux épars, les restes d'un festin. La faim s'est apaisée.

#5
Course à travers les fourrés. Haletant, le voleur s'arrête et flaire les environs. Attention, la meute s'annonce. Vite, il engloutit le fruit de son larcin, un coeur encore palpitant.

3 commentaires:

ClaudeL a dit…

C'est pas croyable que ça sorte d'une tête qui a pourtant l'air bien normale!!!!!!!!!!!

Gen a dit…

@ClaudeL : lol!

@Isa : J'ai contribué aussi.

Isa Lauzon a dit…

À ClaudeL : Ha! Ha! Ha! (Rire sadique) J'ai juste l'air normale, il ne faut pas s'y fier... en ce qui concerne mon imagination, du moins, car dans la réalité, je ne ferais pas de mal à une mouche!

À Gen : Je m'en vais voir ça tout de suite!