6 octobre 2009

Prime time

Claude Bolduc et Serena Gentilhomme

La téléréalité vous saoule et vous navre? Prime time est pour vous !

D’entrée de jeu, le concept est percutant : Bernie et Lou, deux cannibales condamnés à la chaise électrique, participent de plein gré aux Dossiers de l’inconcevable, une téléréalité fort prisée. Devant un public avide qui se délecte déjà de leurs abominations, ils retraceront leur parcours et expliqueront leur sanglante démarche.

Impatients de brûler sur le bûcher moderne et de transformer leur vie en destinée, les deux psychopathes anticipent avec joie leur exécution.

En parallèle, l’île Kinky s’apprête à accueillir Jed, l’heureux sélectionné d’une émission de téléréalité, qui doit éviter de succomber aux charmes de Tana, la célèbre porno star, et ainsi empocher 300 000 $.

Par un concours de circonstances favorisé par des promoteurs peu scrupuleux, les participants des deux téléréalités seront mis en contact… et le résultat s’annonce explosif ! Sans dévoiler l’intrigue, je dirais que les scènes de gore et de sang seront à l’honneur, le tout relaté dans un esprit de dérision et de caricature qui donne à l’ensemble un air de franche moquerie. Car, il faut le mentionner, les deux co-auteurs se sont manifestement bidonnés quand ils ont concocté cette œuvre de SF satire !

Rafraîchissant, décapant et délirant, mais surtout, pour un public averti et ouvert d’esprit seulement !

13 commentaires:

Gen a dit…

Enfin une caricature des télé-réalités! Y'était temps! (Je commençais à me lasser des films de "télé-réalité extrême"... surtout qu'ils ont un air de moins en moins fictifs). Faut que je lise ça! :)

Frédéric Raymond a dit…

Hum... des cannibales ! Ça, ça donne faim ! Ce livre viens de monter de priorité.

Pour ce qui est d'autres livres sur la télé-réalité, il y a les classiques de King, euh je veux dire Bachman : Running man et Marche ou Crève. Plus récemment, Brian Keene a publié Castaways, une parodie sanglante de survivor (pas disponible en français pour l'instant). Je crois aussi que Richard Laymon a écrit un livre sur la télé-réalité, In the dark, mais je ne l'ai pas lu. Et, évidemment, il y a aussi Le Vide.

Gen a dit…

Les deux Backman, c'est effectivement des incontournables (surtout si on pense qu'au moment où King les a écrits, la télé-réalité n'existait pas). Y'a aussi Acide Sulfurique d'Amélie Northomb.

Mais c'est l'aspect caricature de celui-là qui m'intéresse. Les autres sont pessismistes et sérieux.

Pierre H.Charron a dit…

Bien hÂte de lire ce Prime Time. Il est À mon agenda! J'aibien aimé ce duo au dernier BoréAl.Ils ont l'air complice.

claude b. a dit…

Bonjour Isa, et grand merci pour cette appréciation de Prime Time.

Oui, il faut croire qu'on avait un peu de méchant à faire sortir sur le dos de la télé! Nous y sommes allés pour la pure satire, bien grotesque et bien juteuse. Chose sûre, on ne nous accusera pas d'avoir fait dans le roman psychologique. Dans les faits, Prime Time ne ressemble pas à ce que je fais habituellement ni à ce que Serena fait habituellement.

Oh que si, nous nous sommes amusés.

Isa Lauzon a dit…

À Gen : J'ai horreur des téléréalités, alors je me suis régalée!

À Frédéric et Gen : Laissez-moi vous dire qu'avec les deux cannibales de Prime time, c'est très différent des Richard Bachman! Oubliez le sérieux et le drame, seule la folie et le délire demeurent!

À Pierre : Je n'oublie pas la promesse que je t'ai faite au Congrès Boréal! Si tu es capable d'attendre jusque là, je t'apporte Prime time au prochain atelier!

À Claude Bolduc : J'ai particulièrement aimé les téléréalités connexes qui sont effleurées tout au long du récit. L'île de Bacchus, par exemple! Une dégringolade humaine à peine exagérée, si j'en juge par les téléréalités actuelles qui envahissent nos écrans. Un livre comme Prime time s'imposait pour les dégoûtés comme moi, alors merci d'avoir poussé le bouchon aussi loin, ce fut un délice!

Frédéric Raymond a dit…

Je suis vraiment en retard dans ma lecture d'Amélie Nothomb... En ce qui concerne les cannibales, attendez-vous à voir sur mon blogue un survol des romans de cannibales dès que j'ai un peu de temps à moi (ish)...

Serena Gentilhomme a dit…

Merci pour ces bons mots, chère Isa!

Un aveu: les répliques les plus débiles du roman ne sont pas de notre cru, mais bel et bien glanées au hasard des lofts et autres îles de la tentation, car jamais, au grand jamais, nous n'aurions pu mieux (ou pire) faire.

N'est pas Jed ou Cendryne qui veut, et c'est ça qui est ça.

Quant au fun scriptural, il fut d'une noirceur absolument cathartique: je confirme.

Isa Lauzon a dit…

À Frédéric : Je n'ai qu'un mot à dire : Slurp!

À Serena Gentilhomme : Alors là, je tombe des nues devant votre aveu! Et n'en suis nullement déçue, au contraire. La caricature n'en est que plus savoureuse! Contente de voir que votre collaboration avec votre co-auteur fut extatique. Ainsi, nous aurons probablement la chance de lire d'autres oeuvres issues de vos plumes combinées...

Frédéric Raymond a dit…

Il y a une seule émission de télé-réalité que j'ai suivi et apprécié. Ça a été diffusé en France en 2004 et ça s'appelait Gloire et fortune : la grande imposture. C'était un télé-réalité bidon où tout les participants sauf un étaient des acteurs (et encore je ne suis pas certain s'il était ou non un acteur). C'était une superbe parodie de la télé-réalité. La cérémonie des éliminations était particulièrement humiliante et cruelle : après un discours humilant par l'animateur, une assiette représentant le visage de la personne éliminée était brisée : "Nous détruisons votre image, vous n'êtes plus rien."

Isa Lauzon a dit…

À Frédéric : Moi, il y a "Biggest looser", que je me surprends à regarder parfois (rarement!). Mais ne me parle pas des Loft story ou Occupation double, je vais faire une crise d'urticaire! Avec les téléréalités traduites (américaines ou européennes), j'ai parfois des doutes sur les participants. Vraiment, il y a des gens aussi étranges au naturel? Je sais que la réalité dépasse souvent la fiction, mais je serais curieuse de connaître ce qui se passe réellement en coulisses...

Serena Gentilhomme a dit…

Chère Isa, notre dynamique éditeur vous a mis en ligne dans notre revue de presse

http://www.interkeltia.com/RevuePresse/primetime8.htm

Grand merci!

Serena Gentilhomme

Isa Lauzon a dit…

À Serena : Super! Merci pour l'information!