30 septembre 2009

Suite

Je fais un retour sur deux points abordés dans des précédents billets :

Bibliothèques publiques

Après discussion avec ma bibliothécaire, je suis en mesure de vous confirmer qu'il n'y a aucun ratio exigé à leur niveau pour l'achat local. La responsable décide elle-même des livres, se basant principalement sur les suggestions d'achat des abonnés, sur les nouvelles sorties en librairie et inévitablement, sur le palmarès des ventes.

Au niveau de la visibilité, généralement, aucun rayon ne met en valeur les oeuvres locales. Pour les québécois, il faut rechercher la fleur de lys bleue.

Donc, les bibliothèques n'offrent pas de réelle visibilité aux auteurs d'ici. Je ne suis pas vraiment déçue, je m'attendais à ce constat. Je ne partirai pas en croisade, pas le temps ni l'énergie! Toutefois, je ferai l'effort de suggérer des achats d'auteurs québécois à ma bibliothécaire.

Ma fille

Finalement, le verdict : humérus droit fracturé. Donc, pose d'un plâtre rose fluorescent hier. Le bonheur et la fierté se lisent dans le visage de ma cocotte, car elle est le centre d'attention à son école. Le seul hic : je dois l'aider à prendre son bain. Pour une fillette de 10 ans, c'est dur pour l'orgueil...

Nous sommes très chanceux, ce type de fracture nécessite parfois une opération. Merci à la vie de nous avoir épargné cette épreuve!

6 commentaires:

S@hée a dit…

La biblio de St-Eustache a une section livres des auteurs des Laurentides. Et d'autres biblios du coin devaient faire pareil. C'est un projet de l'AAL.

On a toutes les deux une fille de 10 ans plâtrée!

ClaudeL a dit…

En Outaouais, c'est aussi l'association des auteurs et auteures qui a insisté pour que les bibliothèques de Gatineau aient un présentoir avec livres d'auteurs de la région. Pour les autres Québécois, fleur de lys???????????? Jamais remarqué.

richard tremblay a dit…

Ici à Rigaud, il y a une politique informelle d'achats québécois. Près de 50 % si on inclut les volumes jeunesse. Pas mal du tout.

Du plâtre rose fluo ? Une photo please ;-)

Isa Lauzon a dit…

À S@hée : Je suis contente de savoir que l'AAL se penche sur la question. Avec un peu de bonne volonté, il devrait y avoir moyen de faire mieux! Et pour nos filles... c'est le métier qui rentre!

À ClaudeL : Je te comprends de ne pas avoir remarqué la fameuse fleur de lys, elle est pas mal discrète, il faut le savoir. Et encore, ma bibliothèque fonctionne comme ça, mais je ne sais pas si notre emblème est apposé dans toutes les bibliothèques. À vérifier...

À Richard : Super si ta bibliothèque s'est dotée d'une politique, toute informelle qu'elle soit! La preuve que les consciences sont éveillées par chez-vous! Pour le plâtre, je vous montre ça demain!

Elisabeth a dit…

À la biblio de Sherbrooke, il y a des photos des auteur(e)s de la région accompagnées d'une courte bio d'affichés aux bouts des rangées de livres québécois qui sont, eux, regroupés dans des rayonnages particuliers...

Isa Lauzon a dit…

À Elisabeth : Et la palme va à... la Biblio de Sherbrooke!!! Enfin, une bibliothèque qui se donne la peine de promouvoir les auteurs d'ici! Une pionnière dans son domaine qui, je l'espère, donnera le goût à ses consoeurs de lui emboîter le pas...