27 septembre 2009

Pourquoi ne pas écrire

Ici, je m'adresse aux auteurs, surtout aux aspirants auteurs.

Claude a mis un lien sur son blogue et je veux être bien certaine que vous l'avez lu. Savez-vous vraiment dans quoi vous vous êtes embarqués? Si vous avez choisi d'écrire (le choisit-on vraiment, ou est-on forcés d'obéir à notre nature profonde? Il s'agit d'un autre débat...), vous devez en connaître les conséquences. Peut-être est-il encore temps de retirer votre épingle du jeu...

Allez lire ceci et, de grâce, dans l'ordre logique de 1 à 6. Voyons ensuite si vous faites partie des durs de durs!

9 commentaires:

ClaudeL a dit…

Je ne suis pas fine hein d'avoir soulevé un tel lièvre. Et toi, est-ce que ce blogue t'a ébranlée?

Pierre H.Charron a dit…

Comme le titre du livre de Jean-Benoît Nadeau : Écrire pour Vivre ou Vivre pour écrire.Je choisis le second. Et tant mieuz si cela chemine vers un succès. Il faut nourrir nos rêves et travailler pour y arriver malgré les embûches. Le Christ est tombé trois fois....Wein...ca n'a pas empêcher de le crucifier pareil...mais aujourd'hui on parle encore de lui... Méchante maison d'édition qui a publié le nouveau testament !!! ;)

Isa Lauzon a dit…

À Claude : Non, je n'ai pas été ébranlée du tout! Au contraire, je me sens fière de persévérer malgré les embûches. Le volet qui parle des proches et de la famille m'a réconfortée : moi non plus, les miens ne s'intéressent pas à ce que je fais. Et je constate moi aussi que tant qu'on n'a pas publié quelque chose de sérieux, on demeure aux yeux des gens des "auteurs ratés". Voilà qui me donne envie de leur faire un pied de nez et de foncer encore plus!

À Pierre : Moi aussi, je vis pour écrire. Pas pour la richesse ni pour la célébrité. Plutôt pour la réalisation de soi et le plaisir de créer. Si un jour, ça m'apporte davantage, tant mieux! Je ne cracherai pas dessus, c'est certain!

Gen a dit…

De nos jours anyway, si on veut devenir riches et célèbres, y'a Occupation Double :p

Moi non plus ça a pas suffit à m'ébranler... par contre, ça me conforte dans mon idée de garder ma job plate... ;)

Dame Sco' a dit…

Je ne suis pas découragée non plus, j'ai appris plein de choses intéressantes, je me suis bidonnée à lire les 6 commandements même s'il faut bien se l'avouer tout ce que dit Tonton est sans doute vrai. Si ça me fait plaisir d'écrire, je continuerai aussi malgré les obstacles.

Rackham Le Rouge a dit…

Bonjour Isa,
Je viens de laisser un comm chez Claude qui complètera ce que je vais dire ici :
Je crois que tous les points évoqués peuvent correspondre à une envie d'écrire. il n'y a jamais de mauvaises raisons de faire quelque chose comme écrire...
Moi, je suis étonné qu'il n'y ait pas plus de vrais textes ( courts au moins ) sur les blogs, comme si vous vous réserviez pour écrire...
Publiez donc ces textes que vous n'arrivez pas à publier, vous serez bien à même un jour de les vendre.
Peur de vous les faire piquer ? Vous pouvez les déposer, et puis franchement, vous avez vraiment la certitude de leur valeur au point que tout le monde veut se les arracher ?
Allez, je vous aime bien, et je pense que la plupart d'entre vous ont du talent. Montrez-moi en des échantillons au lieu de me parler de la vie de vos taille-crayons !
Besos
Jack

Gen a dit…

@Rackham : Le Net étant ce qu'il est, je ne sais pas pour les autres, mais moi je me refuse à y mettre mes textes les plus achevés.

C'est sans doute prétentieux de les trouver si précieuses ces idées, mais c'est ce qu'elles sont pour nous.

Et puis, ce n'est pas parce qu'elles ne sont pas encore publiées qu'elles ne le seront jamais. J'ai attendu 1 an la réponse pour ma nouvelle publiée. Alors je me désespère pas tant qu'une autre année ne sera pas passée.

Et puis, sans qu'un autre écrivain ne nous les pique, comment savoir si un russe francophile ne décidera pas d'en faire une BD à succès sur laquelle on ne touchera jamais un sou?

Isa Lauzon a dit…

À Gen : Oui, il est préférable de garder ta job (la mienne par contre n'est pas plate du tout, je suis chanceuse!)

À Dame Sco' : "Tonton" a une vision ironique des choses qui m'a bien fait sourire. Il a raison en très grande partie, mais qui va s'en décourager? Seulement ceux qui n'ont pas vraiment le feu sacré...

À Rackham : Je souris toujours quand je te vois réclamer davantage de textes des blogueurs. Je te répondrai que chacun met ce qu'il veut bien dévoiler sur son blogue. Certains ne mettent que de la prose et de la poésie, et ça peut agacer les lecteurs qui ne découvrent rien de leur vécu. D'autres ne mettent que leur vécu, et ça peut agacer ceux qui veulent lire de la prose et de la poésie...

Ça fait longtemps que j'ai compris qu'il est impossible de plaire à tout le monde! En ce qui me concerne, je mets parfois dans cet espace quelques textes de mon cru, des exercices d'ateliers pour la plupart, que je publierai jamais. Pour le reste, je les garde jalousement, car je compte bien leur laisser une chance d'aller plus loin.

Peu importe la valeur que peuvent avoir mes écrits pour le monde, pour moi, ils sont précieux et je revendique le droit de les diffuser selon mon bon vouloir.

Moi, j'adore discuter avec des passionnés de notre passion commune, de nos trucs, de nos démarches, de nos techniques. Ça m'aide à élargir mes horizons et, en même temps, je me sens moins seule sur ma petite planète...

Toutefois, Monsieur le Pirate, je prends votre demande en considération!

Isa Lauzon a dit…

À Gen (nos commentaires se sont croisés!) : Merci de ton soutien! Un petit texte anodin par-ci par-là, je suis pour, mais pour le reste, vous achèterez nos livres (quand ils auront été publiés, bien entendu!)!