20 septembre 2009

Le point final

Rassurez-vous, il s'agit de mon dernier billet avant longtemps à propos des haïkus. Je clos cette discussion avec les réponses apportées par ma prof Nicole, à qui j'ai demandé des précisions sur le ou les temps de verbe à privilégier dans ces courts poèmes japonais. Voici ce que comprends :

Il y a énormément de règles qui régissent les haïkus et autant de livres qui en parlent. Toutefois, dans le contexte de nos ateliers de création littéraire, le but n'est pas d'appliquer religieusement les règles, mais plutôt d'apprivoiser cette forme d'écriture pour en arriver à traduire nos états d'âme, l'atmosphère qui nous entoure, la nature, la famille, les lieux de travail, les amis afin de mieux définir l'univers dans lequel nous vivons quotidiennement.

Le résultat de l'expérience de un an à laquelle je participe sera un journal de bord personnalisé sous forme de haïkus, unique en son genre et différent pour chacun des auteurs.

Au niveau du temps de verbe, elle suggère d'expérimenter tous les temps possibles jusqu’à ce qu'on trouve le mode et le temps de verbe qui nous conviennent. Je modifie donc ma théorie en conséquence et j'enlève cette contrainte!

Selon Nicole, idéalement, il me faudra créer des haïkus, beaucoup de haïkus et encore des haïkus, afin de développer une intuition de ce qui est la meilleure façon pour moi de traduire ma pensée et mes sentiments.

Si, de votre côté, vous êtes intéressé à pousser plus loin votre investigation, voici quelques lectures qui pourront vous guider :

  • Petit manuel pour écrire des haïkus, de Philippe Costa
  • Le facteur émotif, de Denis Thériault

Maintenant, passons à autre chose!

7 commentaires:

Rackham Le Rouge a dit…

Enfin ! Non, j'rigole...:-)
Besos Isa !
Jack

Isa Lauzon a dit…

Cher Rackham, ne dit-on pas que dans toute blague, il y a 50 % de vérité? ;-)

De toute façon, tout est dit, il ne me reste qu'à les composer, ces fichus haïkus... Je n'ai pas encore fait mon quota aujourd'hui! Retard, retard...

Gen a dit…

@Isa: Ah, merci d'éclairer ce point qui restait obscur. :) En tout cas, t'as une excellente animatrice d'atelier. Les buts qu'elle cherche à vous faire atteindre sont très intéressants.

Et si tu manques de sujet pour tes haïkus du jour, mon petit défi de vendredi est toujours ouvert ;)

Rackham Le Rouge a dit…

C'est vrai, je suis un peu allergique aux exercices...Bonne suite, Isa.

Isa Lauzon a dit…

À Gen : En effet, Nicole est vraiment formidable! Pour ton défi, je planche dessus aujourd'hui et je t'envoie mon épitaphe, promis!

À Rackham : Je te comprends, un pirate ne saurait souffrir pareilles contraintes... Alors vogue l'esprit libre de toutes ces considérations qui ne pourraient que freiner tes élans...

tangomango a dit…

J'ai bien lu toutes les directives, mais pour ce qui de les mettre en pratique, l'inspiration ne vient pas du tout. J'imagine qu'un déblocage finira par arriver un de ces jours. Peut-être que je n'ai pas la tête à ça, petits problèmes domestiques depuis la semaine dernière. Je dois absolument m'y mettre avant le prochain atelier, juré!

Isa Lauzon a dit…

À tangomango : Ne te casse pas trop la tête avec les haïkus, si l'inspiration ne te vient pas! Je suis certaine que plusieurs membres de notre groupe ne participeront pas à ce projet. C'est correct, la créativité ne se commande pas toujours et il faut aller selon notre inspiration, pas les obligations!