23 septembre 2009

Comité de lecture - suite

Il y a quelques semaines, j'ai parlé de l'opportunité qui m'avait été offerte de faire partie d'un comité de lecture. Voici la suite de l'aventure :

Au départ, mon mandat consistait à commenter les 100 premières pages du manuscrit, ce que j'ai fait. Après un travail acharné, Ma "cliente" (qui désire demeurer anonyme pour le moment) a fait ses devoirs et m'est revenue avec le manuscrit complet, retravaillé et relié.

Vraiment, le processus de cette dame m'impressionne. Retraitée, elle passe entre 5 et 7 heures par jour sur ce projet et ce, depuis des mois. Elle s'est constitué un comité de lecture équilibré : entre autres, une auteure amateure (moi), une professionnelle du milieu (scénariste), une amie et... une lectrice de romans qui risque très fortement de ne pas aimer cette oeuvre, puisqu'il n'est pas dans sa palette!

Nous en sommes à l'étape finale. Une fois nos correctifs apportés, ma cliente soumettra son manuscrit à quelques maisons d'édition. Elle le fera au préalable relier, car elle m'assure que les éditeurs préfèrent ce format. Moi, j'ai lu quelque part qu'il était préférable de ne rien agrafer ni relier, qu'il était préférable de mettre le manuscrit tel quel dans une boîte, du type de celles qu'utilisent les imprimeurs pour le papier entête. Je m'interroge. Quelle est la norme?

Je m'apprête donc à commencer sa brique. Comme la dernière fois, je vais commenter certains passages et suggérer des améliorations. Mon mandat n'est pas de corriger le français, c'est clair, mais je ne pourrai certainement pas m'empêcher de souligner les coquilles... En principe, il n'y en aura pas beaucoup, deux personnes ont déjà révisé le français.

N'ayant eu que les 100 premières pages pour m'aguicher, j'ai hâte de connaître la fin!

9 commentaires:

Rackham Le Rouge a dit…

Tiens Isa, j'ai un petit renseignement à te demander :
Quelque format utiliser pour écrire, pour avoir un feuillet de 1500 signes ?
J'utilise perso time new roman 14...

Alors, Docteur ?

S@hée a dit…

La norme, c'est d'aller voir sur le site des éditeurs qui nous intéressent, ils donnent leurs spécifications.

Gen a dit…

@Rackham
Pour un feuillet standard (1500 signes ou 250 mots) ma recette est : Times New Roman 12, double interligne, marges de 3 cm tout le tour (ça laisse de la place pour annoter).

@Isa
Moi aussi j'ai toujours entendu dire de pas relier.

S@hée a dit…

Gen, ça dépend des éditeurs... le mien demande relié, envoyé pas recommandé... parce que ça vient compliqué pour lui d'aller chercher les colis à la poste. La plupart des règles sont "de base": propre, double interligne, 12 pts, marges habituelles, corrigé, pas un premier jet. Puis, chaque éditeur a ses demandes.

Il me semble que c'est la moindre des choses que d'aller sur le site de l'éditeur (ou d'appeler si on n'a pas le net) pour connaître ses exigences.

Elisabeth a dit…

D'accord avec S@hée. Certains éditeurs ont des demandes très strictes sur le format, la mise en page et l'allure générale des manuscrits qui leur sont envoyés alors que d'autres n'en ont pas du tout. Faut s'informer...

Rackham Le Rouge a dit…

Merci Gen ! ( et bonjour à S@ée et Elizabeth )

Anonyme a dit…

bonjour Rackham

Émilie :-)

Rackham Le Rouge a dit…

Euh...Bonjour Emilie !( s@hée ? )

Isa Lauzon a dit…

Salut tout le monde! Je vois qu'il y a eu de l'activité durant mon absence! (je suis sortie hier soir)

Les questions ont trouvé leurs réponses, et tout ça sans que je lève le petit doigt. Alors merci à tous!

Je crois qu'on s'entend pour dire que le caractère à utiliser est le Times new roman (que personnellement, je n'aime pas, je préfère l'Arial, mais bon...). Sauf s'il y a une indication contraire de la part de la maison d'édition, j'utilise du 12 points et du double interligne.

Question reliure, je n'ai jamais vu cette demande sur les sites internet des éditeurs. Je ne ferais donc pas relier systématiquement, ça coûte cher!