12 août 2009

Je retombe en enfance

Au congrès Boréal, j'ai fait l'acquisition de quelques fanzines et revues, soit :
  • Asile #1
  • Clair Obscur #2 (Spécial Gore)
  • Brins d'éternité #6 (été 2005), #13 (automne 2006) et #23 (printemps 2009)

Dès la première nouvelle, exaltée, je me suis perdue dans mes souvenirs de jeunesse.

Secondaire 4. Monsieur Richard, mon prof de français (le plus génial au monde!), nous soumet le programme du Ministère de l'éducation de l'année : la nouvelle littéraire. Après un bref aperçu de la théorie, mon pédagogue favori nous distribue quelques textes.

Et là, c'est la révélation. Je dévore ces courtes histoires. Je les lis et les relis, tandis que mes congénères grognent de paresse. Je savoure chaque ligne, chaque chute. Je suis hantée par les fins en queue de poisson, je souffre (avec ravissement) mille tourments.

Lorsque vient le moment d'écrire notre propre nouvelle à partir d'un fait divers, je jubile. La veille de ma présentation devant la classe, j'étale du vernis écarlate sur mes ongles trop longs. J'apprends par coeur mon histoire, question de ne pas perdre une miette des réactions de mon public.

Bouche bée, les élèves m'écoutent religieusement. Dans leurs regards épouvantés se lit la confusion. Comment une première de classe comme moi, une nerds à lunettes, peut-elle songer à de pareilles horreurs? Il faut dire que j'avais mis le paquet, avec mon histoire de directeur de prison qui dévore les prisonniers avec une fourchette... Monsieur Richard m'a donné 95 %!

Par la suite, j'ai cherché des recueils de nouvelles pour étancher ma soif. Je n'ai trouvé que quelques traductions à me mettre sous la dent et, de guerre lasse, j'ai fini par délaisser cette voie.

Maintenant, je renoue avec ce passé enfoui dans mes souvenirs. Des idées affleurent à mon esprit, je sais déjà quelle sera ma prochaine histoire : une nouvelle sombre, noire à souhait, qui me fera soupirer d'aise...

7 commentaires:

ClaudeL a dit…

Bon bien, je vais me faire à l'idée. Peut-être seras-tu la première auteure à me faire aimer ce genre. Tu en serais bien capable.

Dame Sco' a dit…

Isa un monstre sommeille en toi ... va donc le réveiller qu'on lise ta prose !!

Frédéric Raymond a dit…

C'est un voyage dans le passé que tu m'as fait vivre avec ce billet ! Ça m'a rappelé un cours d'anglais (secondaire 3 ou 4) où la prof nous faisait lire du Poe et du Kurt Vonnegut. Évidemment, tout le monde trouvait ça plate sauf moi...

Gen a dit…

Moi aussi ça m'a rappelé mon cours de français de secondaire 4 (Isa, je crois qu'on est de la même "réforme de l'éducation" ;) et "Une vengeance" de Maupassant.
La révélation pour moi n'a pas tant été le format (je le connaissais déjà), mais le fait que même des grands auteurs français pouvaient, avec la nouvelle, toucher à l'horreur, au noir, au fantastique...
J'avais trouvé ça génial!!!

Isa Lauzon a dit…

À ClaudeL : Contente de voir que tu ne dis pas non avant d'avoir essayé! Dès que je publie une nouvelle, je te fais signe...

À Dame Sco' : Je ne laisse le monstre en liberté que sur le papier, je te rassure!

À Frédéric et Gen : C'est drôle, non? Nous avons eu la piqure au même âge! Merci à ces professeurs et au Ministère de l'éducation!

M a dit…

Recueils de nouvelles fantastiques/horreur québécois:
L'arracheur de rêves, PL Lafrance, ed. La veuve noire
Silencieuses, J. Reynolds, Les Six Brumes
Épitaphes, J. Reynolds, Les six Brumes
Noires nouvelles, MJ Lévesque, Les Intouchables
à l'intention des ombres, F. Durand, ed. Vents D'Ouest
Histoire d'un soir et autres épouvantes, Claude Bolduc, Editons Vents D'ouest

J'ai aussi mis en vente hier des dizaines de revues et fanzines SFFQ (via mon blog) à très petit prix, si jamais tu en cherches d'autres!
Équinoxe, collectif, ed. Les Six Brumes

Isa Lauzon a dit…

À M : Merci pour les bons tuyaux, j'ai noté tous ces titres précieusement. Je viens de lire Épitaphe de Jonathan Reynolds et j'ai adoré! Pour les revues et fanzines, c'est certain que ça m'intéresse! Je suis devenue une accro et j'ai besoin de ma dose...