28 juillet 2009

Progression

Si j'avais à résumer les éléments qui m'ont le plus fait progresser au niveau de l'écriture, je dirais :

Ateliers d'écriture

Indéniablement, le premier élément, ce serait ma professeure d'ateliers. Grâce à elle, j'ai appris à débloquer ma créativité, à améliorer ma plume et, aussi étrange que cela puisse paraître, j'ai développé une plus grande confiance en moi. Une fois passé le trac de la lecture de mes textes devant public, l'exercice s'est révélé très libérateur.

D'ailleurs, je viens de recevoir le formulaire d'inscription pour septembre. Devinez un peu qui va se précipiter à la bibliothèque demain?

"Conseils à un jeune écrivain", de Marc Fisher

Très pratico-pratique, j'ai énormément appris grâce à ce livre. Entre autres, l'importance de débuter en beauté un chapitre et de le terminer par une chute. Et aussi, comment captiver l'attention du lecteur grâce à de nombreux rebondissements. Je vous le recommande.

Comment ne pas écrire des histoires

Au départ, ce guide publié sur le site internet de Solaris s'adresse surtout aux auteurs de science fiction, mais les règles de base s'appliquent aussi bien pour toutes les histoires. Très pertinent, à relire souvent pour éviter de tomber dans le piège des clichés grossiers.

Écrire

Tout simplement. Écrire à chaque jour, un peu, beaucoup, passionnément. Des haïkus, des sonnets, un journal intime, des billets sur un blogue, des nouvelles littéraires, des phrases qui deviendront des romans... La pratique rend meilleur, dit-on, et c'est particulièrement vrai pour l'écriture!

3 commentaires:

ClaudeL a dit…

Les encouragements de vos proches aussi, sûrement. Y pas pire qu'un éteignoir pour vous faire régresser.
Je vous souhaite de la persévérance (et du temps, mais lui quand on en veut, on le trouve) parce que le talent je pense qu'il est là.

Isa Lauzon a dit…

Heu... au risque de te décevoir, j'ai dû m'encourager toute seule, la plupart de mes proches ne s'intéressent pas réellement à ce que je fais. J'ai dû puiser en moi le courage nécessaire et je suis fière d'avoir persévéré malgré tout. Le temps, j'en trouve un peu, jamais assez à mon goût!

ClaudeL a dit…

Bon, alors je serai une de tes proches!! Pour le temps, par contre, je ne peux rien faire, je ne peux même pas t'en passer du mien, je n'en ai pas de trop non plus.