1 juillet 2009

Fais du ménage!

Je viens de tomber sur un billet de Stéphane Dompierre à propos du syndrome de la page blanche. Du bonbon!

J'irais même plus loin que lui : le syndrome de la page blanche, ça n'existe pas! Si l'auteur bloque, la meilleure solution pour lui est de faire autre chose. Écrire une nouvelle, un sonnet, faire du ménage, bref, se changer les idées. Se cantonner dans une histoire qui refuse d'avancer ne peut que brimer sa créativité. Et c'est drôle, quand on lâche prise, l'inspiration vient toute seule...

Hé! C'est exactement ce que je vis en ce moment! Je bloque dans mon roman parce que j'ai besoin de prendre une pause! Je le savais déjà, mais c'est tellement mieux quand c'est quelqu'un d'autre qui le dit!

Merci, Stéphane, tu viens grandement de me réconforter!

3 commentaires:

Rackham Le Rouge a dit…

Oui, c'est ça...
J'ai déjà coincé pour un dessin, pas pour un texte. Pour d'autres ce doit être l'inverse...

Pour un abordage non plus. Pour une femme ?
Non, j'rigole... ;-)

Dame Sco' a dit…

J'ai connu une période page blanche aussi pendant deux ou trois mois, mais c'était surtout dû à des soucis personnels. Cela dit si l'inspiration vient en faisant les poussières ou en passant l'aspi pourquoi pas !

Isa Lauzon a dit…

À Rackham : En plus, tu dessines? L'homme aux multiples talents!

À Dame Sco' : Ce genre de période, ce n'est pas exactement la page blanche, c'est plutôt une pause nécessaire en temps de déséquilibre. Cette pause ne dure que le temps de recentrer nos énergies et après, c'est reparti!