19 juillet 2009

Attention à ce que vous écrivez

Au nom de la liberté d'expression, certains individus se permettent d'exprimer des opinions racistes et sexistes sur internet. D'autres étalent sans vergogne de la pornographie infantile et ne subissent pas toujours les sanctions qu'ils mériteraient. Les autorités mondiales ont bien du mal à réglementer internet, car ce réseau est vaste et surtout, virtuel.

Il y a toutefois de l'espoir. Aujourd'hui, je suis tombée sur un article qui relatait l'emprisonnement de deux activistes britanniques d'extrême droite, condamnés pour "incitation à la haine" en 2008. À titre d'exemple, ces deux gentilhommes prétendaient que l'holocoste n'était qu'un mensonge inventé par les juifs et que les soi-disant camps de concentration étaient en fait des camps de vacances généreusement offerts au peuple juif par le régime nazi!

Plus près de nous, les québécois, la mairesse de Rawdon a obtenu gain de cause en Cour supérieure et a fait fermer un forum de discussion qui propageait des propos haineux à son sujet.

Alors, un conseil : respectez les règlements imposés par Blogger, YouTube et autres sites du même accabit. Faites attention à ce que vous écrivez, car si la liberté d'expression de chacun est reconnue par la Déclaration universelle des droits de l'homme, cette liberté n'a plus cours pour les haineux et les intolérants.

4 commentaires:

Claude a dit…

Bien des gens abusent de la liberté qu'offre Internet. Bien dommage! Pourtant, l'Internet demeure un merveilleux outil de communication, de savoir et de connaître. Néanmoins, je me console face à la haine des autres, je peux échanger des opinions saines et constructives sur un blogue comme le tien. À côté de tes mots, Internet permet de m'enrichir. Et je trouve ça merveilleux! Je poursuis ma quête.

Isa Lauzon a dit…

Internet, c'est la liberté, la liberté de choisir le meilleur ou le pire, de s'abreuver à la connaissance ou de sombrer dans les méandres du mal... Comme pour la vie, chacun se doit de décider quel chemin il va emprunter. Certains font grandir, d'autres amoindrissent.

De ton côté, tu sembles avoir choisi la bonne route, continue sur cette voie! Bonne chance dans ta quête et merci de ta visite!

Caton_the_elder a dit…

La limite imposée à la liberté d'expression est différente d'un pays à l'autre. Je trouve délicat pour ma part d'imposer une telle limite, p.c.q. arbitraire par définition, donc susceptible d'être manipulée par le pouvoir politique. Comment définit-on la propagande haineuse par exemple et où s'arrête-t-on ? Ainsi, on peut quand même assez facilement manipuler l'opinion publique sans necéssairement franchir cette ligne.

Claude Dumas

Isa Lauzon a dit…

À Claude Dumas : Je te reconnais bien là, Claude, à ton commentaire avisé et tout en nuances. Je suis d'accord avec toi sur le principe. Toutefois, le cas des britanniques indique clairement selon moi que leurs agissements dépassaient largement le cadre de la simple liberté d'expression. Leur propagande haineuse fut qualifiée "d'incitation à la haine" suite à une enquête poussée et je considère qu'il est juste d'imposer une limite quelque part. Surtout lorsque de tels propos risquent d'inciter d'autres gens à faire preuve d'intolérance envers leurs semblables.