13 juillet 2009

Antidote RX


La satisfaction m'envahit lorsqu'Antidote qualifie l'un de mes mots de "langue soutenue". À l'inverse, je fronce les sourcils quand il ose dire "familier" ou "archaïsme". Et dire que je croyais avoir choisi un vocabulaire riche et varié!

Avant d'activer Antidote, je ferme les yeux. En les ouvrant, je panique devant toutes ces couleurs qui parsèment mon texte, soulignant mes erreurs, mes répétitions, mon incompétence.
.
Et puis j'examine le tout et je me rends compte que le trois quart est correct. Simplement, Antidote me pose des questions pour valider certains accords, majuscules et emplois. Il vérifie que je n'ai pas utilisé d'anglicismes, il me demande d'enlever des espaces superflues, il corrige mes oublis, bref, rien de bien méchant.
.
Ce logiciel de correction est vraiment un outil de travail formidable. Je ne l'utilise qu'à la toute fin, lorsque je crois que mon texte est parfait. Et Antidote a tôt fait de m'apprendre la modestie.

3 commentaires:

Claude a dit…

J'utilise ce merveilleux outil de travail. Il m'apprend à écrire. Il allège la lourdeur du style car bien des mots deviennent inutiles pour exprimer une idée. Il nous invite à la modestie et à la simplicité. Et lorsque je me relis, je ressens de la satisfaction. Elle m'encourage à poursuivre.

Rackham Le Rouge a dit…

Pas mal, Isa ! On en apprend tous les jours avec toi...

Besos
Jack

Isa Lauzon a dit…

À Claude : Préserve jalousement cette satisfaction, elle est si rare pour l'artiste! Lorsqu'elle perce le nuage des doutes, sa lumière apporte un rayon de soleil sur notre âme. Bon, me voilà bien poète ce soir...

À Rackham : Pas tous les jours tout de même... le mandat serait trop lourd! Mais je dis souvent que le but d'une journée, c'est d'apprendre au moins une chose. Alors si je peux aider quelques personnes à atteindre cet objectif...